What’s up agile : Modern Agile

Découvrez tous les tweets les plus marquants de la twittosphère #agile #kanban #scrum.
Dans ce nouveau what’s up agile, les twittos apportent des clés pour améliorer la communication et les interactions dans un environnement Agile.

 

Le Manifeste Agile ou Agile Manifesto a été écrit en février 2001 par des spécialistes du développement logiciel. Il en est sorti 4 valeurs et 12 principes fondateurs agile.

“Nous découvrons comment mieux développer des logiciels par la pratique et en aidant les autres à le faire. Ces expériences nous ont amenés à valoriser:

  • Les individus et leurs interactions PLUS que les processus et les outils
  • Des logiciels opérationnels PLUS qu’une documentation exhaustive
  • La collaboration avec les clients PLUS que la négociation contractuelle
  • L’adaptation au changement PLUS que le suivi d’un plan.

Autrement dit, même s’il y a de la valeur dans les éléments à droite, nous valorisons davantage les éléments à gauche.” 

Cela était un changement par rapport à la manière dont on développait les logiciels et on créait de la valeur au sein d’un produit.

18 ans après, le manifeste agile est devenu une référence dans le monde de l’agilité bien qu’il existe des contestations et des propositions d’évolution comme le Modern Agile.

Qu’est ce que le Modern Agile ?

Le Modern Agile se présente comme une version évoluée du Manifeste Agile. Il a été créé par Joshua Kerievsky, CEO d’Industrial Logic, et introduit lors de .

“Modern Agile est une communauté de personnes intéressées par le fait de découvrir de meilleures façons d’obtenir des résultats exceptionnels. Il tire parti de la sagesse de nombreuses entreprises, est piloté par des principes et est indépendant de tout framework.” — Joshua Kerievsky, PDG, Industrial Logic

Le Modern Agile propose 4 principes :

  • “Make people awesome”
  • “Make safety a prerequisite”
  • “Experiment and learn rapidly”
  • “Deliver Value Continuously”

Eric Siber, Agile Java Craftsman et Creative Ecosystem Organizer, a fait l’exercice de questionner la twittosphère afin d’en avoir  qui se résume par :

“L’agilité moderne a pour objectif de faire grandir les gens. Pour cela, il faut installer confiance et bienveillance, on peut alors expérimenter régulièrement et apprendre vite afin d’apporter de la valeur en continu.”

Aussi, il a trouvé un consensus sur sa traduction en français :

Si le manifeste agile est très axé développement logiciel, le Modern Agile est plus centré sur un état d’esprit. Il est totalement applicable à d’autres corps de métier.

Je vous propose de décortiquer ces 4 principes.

Premier principe : Faire grandir les gens

Le principe “Make People Awesome” s’adresse aux personnes qui vont créer des choses afin d’aider d’autres personnes à grandir, et donc vont tendre à être fantastiques.

On parle ici d’écosystème favorisant le faire grandir les personnes qui achètent, font, utilisent, vendent ou financent un produit contribuant à rendre l’autre “awesome”.

Pour ce faire, il est important d’apprendre à connaître sur l’autre :

  • son contexte,
  • ses problématiques,
  • ce qui le/la freine,
  • quelles sont ses ambitions.

Traduction : Les équipes de logiciels les plus performantes sur lesquelles j’ai travaillé avaient deux ingrédients manquants dans la culture de nombreuses entreprises: 1) Valoriser le désir des gens d’apprendre plus que leurs compétences actuelles. 2) Une volonté d’essayer des idées différentes de celles qu’ils ont expérimentées. # Agile #innovation #apprentissage

Deuxième principe : Installer confiance et bienveillance

“Make safety a prerequisite” consiste à mettre les personnes en sécurité pour les aider à grandir. Ici, on parle particulièrement de sécurité humaine qui inclut :

  • la sécurité physique
  • la sécurité psychologique

« Si vous avez une culture de la peur, aucune de vos pratiques ou processus fantaisistes ne vous aideront. » – Joshua Kerievsky

La peur du changement, être vulnérable, prendre des risques, exprimer une opinion ou être blâmé sont des freins à l’amélioration. Le “droit à l’erreur” est une notion forte en agile qu’il faut favoriser.

Pour cela, il est évoqué le fait de :

  • S’encourager mutuellement
  • S’écouter
  • Reformuler pour mieux se comprendre
  • Ne pas se dominer, ni s’interrompre
  • Être attentif et intéressé sans jugement

Ce principe tire beaucoup d’autres notions : la collaboration, la solidarité, l’écoute, la confiance, le droit à l’erreur, l’autonomie, la responsabilisation, l’auto-organisation, etc.

Troisième principe : Expérimenter et apprendre rapidement

Le meilleur moyen d’apprendre est d’expérimenter, le plus rapidement possible et le plus souvent possible, afin d’en tirer vite des leçons et ainsi de suite. C’est le processus d’amélioration continue.

La “Feedback loop” , un des composants de base de la méthodologie Lean Startup, est un bon résumé pour “Experiment and learn rapidly” :

Build ⇨ Measure ⇨Learn

Quatrième Principe : Apporter de la valeur en continu

La quatrième principe “Deliver Value Continuously” est très similaire au premier principe du Manifeste Agile :

« Notre plus haute priorité est de satisfaire le client en livrant rapidement et régulièrement des fonctionnalités à grande valeur ajoutée ».

Il a pour objectif de délivrer de la valeur :

  • au plus tôt
  • en priorisant les éléments dont les clients ont besoin et à fort impact
  • en ayant une boucle de feedback rapide et de manière constante

En résumé

Traduction : J’ai totalement oublié ce morceau de tableau blanc. #modernagile #agile

Ces 4 principes ont pour effet de renforcer l’idée que l’agilité est bien un savoir-être plutôt qu’un savoir-faire.

Le Modern Agile synthétise des valeurs de bon sens (collaboration, solidarité, bienveillance, confiance, amélioration continue, expérimentation, etc.) issues du Manifeste agile avec un fort impact sur l’écosystème : bien-être, efficacité, forte valeur ajoutée, fidélisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha