What’s up agile : construire LE produit différenciant

Découvrez tous les tweets les plus marquants de la twittosphère #agile #kanban #scrum.
Dans ce nouveau what’s up agile, les twittos vous donnent leurs techniques pour créer le meilleur produit du marché.

En manque d’inspiration pour créer un produit qui se différencie des autres sur le marché ? Et si vous changiez d’approche ?

Vous avez peut-être été bercé par le modèle du génie qui soudain trouve une idée brillante, qui va révolutionner la planète. Ne cherchez pas à être cette personne !

 


Auparavant :
une personnes intelligente -> une grande idée -> une grande solution (avec beaucoup de temps pour la construire) -> et on le commercialise! Mais les clients et les utilisateurs ne sont pas vraiment satisfaits.
Une meilleure alternative avec le design thinking :
avoir de l’empathie (parler avec les clients) -> définir (se concentrer sur un certain type de personnes et sur leurs problèmes) -> faire de l’idéation (imaginer le plus possible de solutions) -> faire des prototypes (faire des solutions concrètes avec des prototypes) -> tester (tester des solutions avec des vrais utilisateurs)

 

A trop chercher l’originalité vous risquez de perdre de vue la réelle utilisation du produit.

Comment le client a décrit son besoin; comment le chef de projet l’a compris; comment les analystes l’ont designé; comment les programmeurs l’ont écrit; ce que le beta testeur a reçu; comment le consultant business l’a décrit; comment le projet a été documenté; l’opération qui a été installée; comment le client a été facturé, comment ça a été financé; ce dont le marketing a fait la pub; ce dont le client avait réellement besoin.

 

Et un produit mal conçu est un produit non utilisé :

L’expérience utilisateur est au coeur des transformations digitales.

 

La priorité pour construire un produit qui fonctionne : se mettre à la place de l’utilisateur

Ils m’avaient dit de me mettre dans la peau (/dans les chaussures) de quelqu’un d’autre…

 

Vous comprendrez alors tout de suite les besoins et les limites du produit.

Une fois le besoin identifié, vous pouvez ensuite vous préoccuper de la façon d’y répondre pour être innovant.

C’est ce que décrit Jess McMullin avec ce modèle de maturité du design.

Maturité la plus basse :

  • pas d’effort particulier de prise de conscience (oublié)
    puis :
  • effort sur le style (fashion)
  • effort pour que le produit fonctionne mieux (fonctionnel)
  • effort pour résoudre des problèmes existants (résoudre)
    et enfin :
  • redéfinir le problème (cadrer)

 

Quoi qu’il en soit, ne perdez jamais de vue l’essentiel :

N’importe quel fou intelligent peut faire les choses plus grandes, plus complexes, plus violentes. Cela demande une touche de génie et beaucoup de courage pour aller dans la direction opposée.

A. Einstein

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha