Votre voiture, le futur de votre smartphone ?

Il est loin le temps des Ford Model T des années 1910 où tout ce qui pouvait enjoliver le tableau de bord d’une automobile se limitait au volant et au klaxon. Aujourd’hui les constructeurs rivalisent d’ingéniosité pour transformer le tableau bord de leur chères autos en cocon de technologies. De la gestion des médias d’un geste de main chez BMW aux doubles écrans chez Mercedes, un dénominateur commun semble faire converger ces deux constructeurs, le prolongement des smartphones des utilisateurs sur leurs tableaux de bords. 

À partir de 2014, parmi les choix sur le marché pouvant correspondre à leurs besoins, deux géants peuvent fournir ce genre de service, Google avec son Android Auto et Apple avec son Apple CarPlay.

 

 

Historique

Nous sommes en 2014, les fabricants de voitures ont tous une interprétation plus ou moins réussie de ce à quoi doit ressembler un tableau de bord. Les smartphones dans le monde représentent cette année-là environ 1,3 milliard d’unités et les applications mobiles de GPS ont pris le pas sur celles embarquées dans nos véhicules depuis bien longtemps. 

Tableau de bord d’une Peugeot 3008 en 2014

 

Tableau de bord d’une BMW Série 3 en 2014

 

Mars 2014, Apple sort CarPlay permettant aux utilisateurs de contrôler leurs iPhones depuis l’écran du tableau de bord du véhicule et minimiser les interactions sur leurs téléphones avec notamment l’assistant vocal maison, Siri. Il sera compatible avec les iPhone à partir du 5 ayant minimum iOS 7.1. 

Google, dans la même philosophie lui emboitera le pas lors de la Google I/O de juin 2014 (l’application sortira en mars 2015) avec Android Auto ainsi que son propre assistant vocal.

Les deux assistants remplissent des tâches similaires comme la diction de message ou de direction GPS avec plus ou moins d’efficacité. 

Fort de leur négociation avec les constructeurs automobiles, aujourd’hui les deux applications sont compatibles avec plus de 400 modèles de voitures et d’autoradios comme Kenwood ou Alpine.


État de l’art

  1. Adoption

Aujourd’hui pour disposer d’Android Auto dans son véhicule, en théorie rien de plus simple, il faut posséder un des 400 modèles d’équipements ou de véhicules avec un tableau de bord compatible avec celui-ci ainsi qu’un téléphone Android 5.0 (lollipop) minimum. 

Android Auto est compatible avec plus de 400 modèles de voitures et d’autoradios

 

Prenons l’exemple de la marque Ford qui annonce, dès janvier 2016, l’intégration d’Android Auto dans leurs véhicules. Pour accompagner l’évolution et la modernisation de leurs tableaux de bord, en 2017 ils décident d’implanter Apple CarPlay et Android Auto dans tous leurs véhicules. 

 

Nouvelle Interface Android Auto (1)

 

L’adoption d’Android Auto semble avancer à bon train. Cependant, dès 2015 du côté de chez Porsche on décide d’abandonner tout simplement Android Auto et de ne garder que la solution d’Apple. 

La raison qui aurait pu sembler prévisible est que selon le magazine Américain Motor Trend, Google demanderait que certaines données du véhicule leur soient transférées. La position de l’accélérateur, la température du liquide de refroidissement, la vitesse du véhicule ou le nombre de tours par minute du moteur en font partie. Pour Porsche, donner ce genre d’informations à une multinationale comme Google qui en 2015 est en pleine phase de tests pour sa voiture autonome n’aurait pas été très stratégique. 

À titre de comparaison chez Apple la seule information transmise est si le véhicule est mouvant ou non. 

Google n’a pas réfuté directement ces accusations mais n’a pas non plus transmis la liste exhaustive des données récupérées. Selon les dires, ils ne collecteraient des données uniquement si cela permet d’améliorer la sécurité du conducteur ou d’améliorer son expérience utilisateur en optimisant le GPS par exemple.

Plus récemment Toyota décida en avril 2018 de ne pas intégrer Android Auto pour les mêmes raisons avant de changer de discours en septembre 2018 face à la demande. Il faudra cependant attendre 2019 pour voir leurs véhicules équipés d’Apple CarPlay dans un premier temps.

 

2. Fonctionnalités

La plupart des personnes qui utiliseront Android Auto le feront car cela leur permet de se séparer du tableau de bord de base et ainsi avoir une interface et des applications plus familières telles que Google Maps, Spotify et maintenant Waze. Pour faciliter l’interaction avec toutes ces applications sans mettre en danger l’utilisateur manquant d’attention sur la route, l’assistant vocal de Google est au centre du système. Google Assistant est capable d’écrire et de vous lire vos messages, d’appeler vos proches. Elle ne permet cependant aucune interaction avec des applications comme Gmail, Instagram ou Facebook (Sauf Facebook Messenger).

Avec Android Auto, Google Assistant devient le copilote de tous vos trajets. Cette phrase aurait pu sortir tout droit d’une publicité pour Android Auto car l’assistant fonctionne mieux que Siri d’Apple (même s’ils rattrapent leur retard) (1) (2) (3) (4).

Au niveau du nombre d’applications pour Android Auto on pourra compter sur environ 120 applications. Des applications de navigation comme Google Maps ou Waze, de messagerie comme WhatsApp, Messenger ou Allo mais aussi différentes applications de lecture de news ou de livres ainsi que plusieurs applications de radio.

 

3. Développement d’applications

Aujourd’hui Android Auto supporte trois types d’applications :

  • Des applications Audio : Permettant d’écouter sa musique ainsi que de lire du contenu comme des livres audio.
  • Des applications de Messagerie : Permettant de recevoir des notifications, de lire les messages et d’y répondre.
  • Des applications de Navigation : Permettant de vous assister lors de votre navigation.

Comment je teste mon application compatible Android Auto si je n’ai pas de voiture compatible ?
En plus des émulateurs présents dans Android Studio qui peuvent émuler des télévisions, des montres, des tablettes et des smartphones, il existe un émulateur caché (il n’est pas directement visible dans Android Studio) présent dans le SDK Android pour Android Auto. Cet émulateur représente le tableau de bord Android Auto. 

Android Auto – Desktop Head Unit

 

Pour accéder à cet émulateur et s’y connecter, il faut dans un premier temps télécharger l’application Android Auto sur le Google Play Store et ensuite la passer en mode développeur.
Pour cela il faut rentrer dans l’onglet “About”, cliquer dans les “Settings” et tapoter plusieurs fois sur “Version et Info de Permission”.

 

 

La fonctionnalité qui va nous intéresser ici est le menu “Start head unit server”. Celle-ci va lancer sur le téléphone un server sur le port 5277. Afin que le DHU (Desktop Head Unit) s’y connecte, il faut rediriger ses ports grâce à la commande sur “adb” du SDK Android.

adb forward tcp:5277 tcp:5277


Il faut ensuite accéder au dossier “auto” du SDK Android.

cd <AndroidSDK>/extras/google/auto/

 

Il faudra ensuite connecter son téléphone à son ordinateur et lancer le script :

./desktop-head-unit

 

Vous pouvez maintenant commencer à développer votre application pour Android Auto. Un second article fera suite à celui-ci pour expliquer plus en detail le développement d’applications sur Android Auto / Automotive.


Conclusion

Avec l’amélioration des systèmes embarqués, on est amené à se demander quel est l’avenir pour les systèmes comme Android Auto.

Chez Mercedes, le système MBUX (Mercedes Benz User Experience) avec son double écran de 7 à 12,3 pouces selon les options et les modèles amènent une toute nouvelle expérience aux utilisateurs. Le MBUX a évolué de manière à ce qu’il soit possible d’interagir vocalement de manière naturelle avec l’interface, d’avoir un GPS qui s’agrémente d’une réalité augmentée ainsi que d’un système couplé d’une l’intelligence artificielle permettant d’effectuer différents gestes relatifs à l’interface.  

L’intégration dans Android Auto d’applications tierce comme Waze permet aux utilisateurs d’avoir le choix par exemple sur le GPS mais certains constructeurs comme BMW comprenant l’intérêt du public pour ce genre de système a décidé de faire payer par exemple Apple CarPlay avec un abonnement annuel au prix de 80 €.

 

Android Automotive dans la Volvo Polestar 2

 

D’après The Verge, d’autres constructeurs comme Volvo, Mitsubishi, Nissan, Audi ou Fiat-Chrysler ont annoncé leur support d’Android Automotive permettant d’avoir une auto entièrement sous Android du tableau de bord à l’écran multimédia. Ces systèmes évoluant au fil des années permettront bientôt de déverrouiller une voiture à la voix avec par exemple le Google Assistant.

Donner la possibilité aux futurs acquéreurs de pouvoir en un branchement de câble (pour l’instant) fusionner leurs smartphones avec leur voiture pourrait devenir à l’avenir un élément déterminant dans le choix de leur futur véhicule. 

 

Références

Nombre de smartphone dans le monde en 2014 :
https://www.zdnet.fr/actualites/chiffres-cles-les-ventes-de-mobiles-et-de-smartphones-39789928.htm?p=2

Marque d’automobile compatible avec Android Auto:
https://www.android.com/intl/fr_fr/auto/

Marque d’automobile compatible avec Apple CarPlay :
https://www.apple.com/fr/ios/carplay/available-models/

Android Auto Google Assistant VS Apple CarPlay Siri Round 1 (2017) :
https://youtu.be/jeESbGPl_Dw

Android Auto Google Assistant VS Apple CarPlay Siri Round 2 (2018) :
https://youtu.be/_MDl6xKTU9s

Android Auto Google Assistant VS Apple CarPlay Siri Round 3 (2018) :
https://youtu.be/Soa-5D8AlhY 

Android Auto Google Assistant VS Apple CarPlay Siri Round 4 (2019) :
https://www.youtube.com/watch?v=S3f4PAC428U

Intégration d’Android Auto dans toute les voitures Ford en 2017 :
https://www.frandroid.com/android/android-auto/369398_2017-ford-integrera-android-auto-toutes-voitures 

The new 911 only has apple CarPlay because google agreement is nicht gut :
https://www.motortrend.com/news/13-cool-facts-about-the-2017-porsche-911/ 

Porsche chooses Apple CarPlay because Google reportedly asks for too much data:
https://www.theverge.com/2015/10/6/9460471/porsche-911-carrera-apple-carplay-google-android-auto 

Google defends Android Auto’s data collection after critical Motor Trend report :
https://www.theverge.com/2015/10/6/9465901/google-android-porsche-auto-apple-carplay-motor-trend 

Toyota ne veut pas d’Android Auto dans ses voitures :
https://www.igen.fr/android/2018/04/toyota-ne-veut-pas-dandroid-auto-dans-ses-voitures-103745 

Toyota reportedly ready to put Android Auto in its cars :
https://www.theverge.com/2018/9/24/17895600/toyota-android-auto-carplay 

Android Auto Review By TheVerge (2015) :
https://www.youtube.com/watch?v=-FL9kKqOQxI

Apple CarPlay Review By TheVerge (2015) :
https://www.youtube.com/watch?v=UTvrrzgKN7k

Google assistant : Maintenant accessible dans votre voiture :
https://assistant.google.com/intl/fr_fr/platforms/cars/ 

Google Play Store – Applis pour Android Auto :
https://play.google.com/store/apps/collection/promotion_3001303_android_auto_all

Test Apps For Auto :
https://developer.android.com/training/auto/testing/

2016 BMW 7 Series – Gesture Control :
https://www.youtube.com/watch?v=nVZYK-k_nm4

BMW convertira bientôt l’Apple CarPlay en abonnement annuel :
https://www.frandroid.com/produits-android/automobile/611524_bmw-convertira-bientot-lapple-carplay-en-abonnement-annuel

Volvo’s new Android-powered Polestar 2 hands-on :
https://youtu.be/ddqLtEd5zbk 

Hands on with Polestar’s Android Automotive OS infotainment system:
https://www.engadget.com/2019/05/04/android-automotive-hands-on/?guccounter=1&guce_referrer=aHR0cHM6Ly93d3cuZ29vZ2xlLmNvbS8&guce_referrer_sig=AQAAAJr2WaV6fNZaGzRo7ZQb0pCXMlxyz_G36D7mdMyt7xUfVpKlp-3skFXevbeguzrsF1NbwC0HwuH8weI307ljopMCyeCHD2GXUe9st-AdgQQEuocwXJeUeDz0tj8c-nEUW4qmsEMFb1v7_g7lei3DTgn-TAWuLMl4X2rqK3BFRv1s

Automotive | Android Open Source Project :
https://source.android.com/devices/automotive

Introducing Polestar + Google
https://developer.polestar.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha