Tremblement de terre sur le marché mobile

Nokia et Microsoft annoncent un partenariat afin d’associer Windows Phone 7 aux smartphones Nokia: moins + moins = plus ?

La chute du géant

Alors que tout va au plus mal pour Symbian et Nokia, le CEO de la firme Finlandaise envoyait il y a quelques jours à ses salariés un mémo des plus révélateurs :
« Le premier iPhone est arrivé en 2007, et nous n’avons toujours pas un produit qui fournit une expérience semblable. Android est arrivé sur la scène il y a deux ans, et cette semaine ils prennent notre place en tête des ventes de smartphone. Incroyable » (le reste du mémo est tout aussi intéressant).

Effectivement, depuis l’arrivée de l’iPhone et d’Android, Nokia perd des parts de marché, au point qu’au 4ème trimestre 2010, il s’est vendu plus de téléphone sous Android que sous Symbian (source)

Comment se relever ?

Nokia n’a pas énormément de choix pour s’en sortir. Faire évoluer Symbian en profondeur pour fournir une expérience utilisateur au même niveau que Apple et Google ou s’associer à un éditeur d’OS. La première n’a pas fonctionné ces deux dernières années, donc pas de raison de s’enfoncer dans cette voie.

Deux possibilités pour s’associer : Google Android et Microsoft Windows Phone 7. Il était assez clair depuis un certain temps qu’Android ne faisait pas l’unanimité : Android leur semblait être une solution court terme non viable. J’aime à rappeler l’expression que le vice président de la division smartphone avait prononcé fin 2010 : « pisser dans son pantalon pour se réchauffer »

L’autre solution, Windows Phone 7, semble être celle retenue. Nokia et Microsoft ont en effet annoncé ce matin un partenariat stratégique afin d’associer l’OS de Microsoft aux smartphones Nokia.

La bonne solution ?

Nul ne peut présager de ce que donnera cette association mais il est clair que les deux géants s’associent au bon moment :

  • Microsoft, qui peine à percer sur le marché, a besoin d’un constructeur solide pour promouvoir sa plateforme. Qui mieux que Nokia, le plus gros vendeurs de téléphones mobiles (et jusqu’à récemment de smartphones), pourrait jouer ce rôle ?
  • Nokia, qui dégringole, a besoin d’un OS pour remplacer Symbian. Une fois enlevé Android (et iOs mais cela va sans dire), il n’y en a pas de suffisamment compétitif à part Windows Phone. En outre, le CEO de Nokia (Stephen Elop) est l’ancien responsable de la division Business de Microsoft, cela a du aider à prendre la décision…

Après, nous n’avons pas encore les détails du partenariat mais on est en droit de se poser quelques questions :

  • Les contrats à la Microsoft (exclusivités, licences) sont ils vraiment plus avantageux qu’un partenariat avec Google pour utiliser Android « librement » ? Probablement pas mais Microsoft fourni un OS relativement nouveau et pas encore exploité par les autres. Nokia peut ainsi se différencier des nombreux Android Phones.
  • L’OS de Microsoft, qui éprouve des difficultés à décoller, n’est-il pas déjà trop en retard ? Certains estiment qu’Android eut été un choix plus judicieux (source). Judicieux je ne sais pas, mais moins risqué à court terme. Si l’OS de Microsoft ne parvient pas à séduire, Nokia continuera de sombrer. Pourquoi ne pas faire comme HTC ou Samsung et fournir à la fois des Windows Phones et des Android Phones ? Cela aurait permit de limiter les dégâts… Une première contrainte imposée par Microsoft peut être ?
  • Que vont devenir Symbian et Meego ? Nokia annonce qu’ils vont conserver Symbian, et continuer de travailler sur Meego, probablement pour être en mesure de se retourner en cas d’échec avec Microsoft. Est-ce qu’ils en seront capable si une telle chose arrive ?
  • Que va devenir l’Ovi store face à Zune ? C’est un marché juteux pour l’un comme pour l’autre. Microsoft comme Apple et Google sur leur plateforme respective, a toutes ses chances.

Un grand nombre de questions qui présagent du mouvement sur le marché de la mobilité ces prochaines années… Vu le nombre d’acteurs (constructeurs et éditeurs), il est évident que ca va continuer de bouger !

7 commentaires sur “Tremblement de terre sur le marché mobile”

  • Et si Nokia avait obtenu une place de leader en tant que seule alternative réelle à windows ? Et si ils ne dégringolaient pas mais partageaient simplement leur place d'alternative à windows ?
  • Je ne comprends pas ce que vous entendez par alternative à windows ? Symbian (pas Nokia) était une alternative à windows mobile. Maintenant que Microsoft et Nokia sont partenaires, je ne vois pas comment l'un serait une alternative à l'autre ?
  • Comme je le dis sur mon blog: Les qualités de Windows Phone 7 sont unaniment reconnues par petits et grands médias, et avec l’arrivée de Nokia sur la scène, les développeurs Windows ne manqueront pas de voir s’ouvrir en grand la porte de cette nouvelle opportunité. L’effet boule de neige fera ensuite le succès de Windows Phone 7 dans les années à venir. C’est une certitude en ce qui me concerne bien qu’elle ne deviendra partagée que quand l’évidence sautera aux yeux de tous … Et Nokia n’a rien à y perdre au contraire avec la prédominance de Windows dans les Entreprises (voir Q&A) et … la Console XBOX est également un marché que Microsoft a l’intention de fusionner avec celui de Windows Phone 7.
  • Bel article, ça résume bien les enjeux et les attentes de chacun suite pour cette union. Pour ma part je reste sceptique, un smartphone nokia avec un windows mobile, autant dire une porsche avec des roue de charette :) wait & see
  • @Jérôme> Vous avez mal lu mon commentaire. Symbian était une alternative à Windows, et étant bien intégré aux appareils Nokia c'est Nokia qui en profitait (c'est un résumé comme de parler de l'iPhone contre windows et Android, parce que l'OS et le matériel chez Apple sont liés). Je propose l'utilisation de Symbian comme raison majeure du succès de Nokia dans le cadre d'une intégration généralisée de systèmes Windows. Dans le cadre de concurrence réelle des OS, avec 2 autres acteurs qui font de la qualité et toujours le même qui n'en fait pas, je pense que s'allier justement avec celui qui représente encore tout ce qu'il ne faut (fallait?) pas faire est sans doute une mauvaise idée. Cependant, si le nouvel OS de microsoft représente effectivement la rupture annoncée par rapport aux anciens (je n'ai pas testé le nouveau, mais comme nombre d'entre nous j'ai eu des envies de génocide et de suicide tout à la fois en utilisant les précédents windows), alors l'alliance avec Nokia, qui possède déjà une bonne image, permettra peut-être de ne pas trop perdre encore de part de marché. En gros je pense que Nokia a tout à perdre et Microsoft tout à gagner.
  • D'après les discours officiels de MS et Nokia, cette alliance profitera aux 2 : Nokia fournira son expertise sur le hardware et les services mobiles:
    • "Nokia would help drive the future of Windows Phone. Nokia would contribute its expertise on hardware design, language support, and help bring Windows Phone to a larger range of price points, market segments and geographies (190 markets). This equates to both a larger and more localized consumer market for apps and games on handsets"
    • Paiement par mobile : "Nokia's extensive operator billing agreements would make it easier for consumers to purchase Nokia Windows Phone services in countries where credit-card use is low."
    Microsoft permettra à Nokia de redonner un coup de jeune à sa gamme de produit grâce à:
    • la fusion des services: "Bing would power Nokia’s search services across Nokia devices and services, giving customers access to Bing's next generation search capabilities. Microsoft adCenter would provide search advertising services on Nokia's line of devices and services."
    • l'intégration (implicite) des téléphones Nokia dans la liste des plateformes cible des développeurs: "Microsoft development tools would be used to create applications to run on Nokia Windows Phones, allowing developers to easily leverage the ecosystem's global reach."
    • Il est à noter que Nokia n'étant "qu'un" constructeur, il ne faudra pas s'attendre à ce que ses parts de marché soient comparables à celles iPhone et Android qui sont des OS. Ainsi même si ce partenariat fait augmenter le nombre de parts de marché de WP7 (MS), les parts de Nokia dépendront directement des (non-)performances de ses concurrents directs sur les ventes WP7 tels que HTC/Samsung/LG/Dell... Au niveau développement, les applications Windows Phone existantes seront supportées par les Windows Phone de Nokia. Les développeurs Nokia actuels profiteront (à condition d'accepter le changement de technologie) des outils de développement Microsoft (Expression,VS2010, Silverlight, XNA). Les détails de l'arrangement n'étant pas encore officialisés, il n'est pas impossible que Microsoft fasse évoluer les spécifications matérielles et soit plus flexible avec Nokia qu'avec ses autres partenaires. Il est donc envisageable que les développeurs puissent développer des applications spécifiquement pour les Windows Phone Nokia.
  • Le marché des smartphone étant loin d'être fixé cette alliance peux facilement remonté Nokia et permettre à Microsoft de sortir la tête or de l'eau (tête qu'il avait lui même mis dans l'eau en n'écoutant pas les utilisateurs, ceci dit je doute qu'ils aient changé) Pour rappel le marché à totalement explosé en 2007, alors que Nokia ne faisait pas grand chose pour les utilisateurs de ses smartphones (E60 N95, E70, ...), et pourtant RIM leur avait déjà indiqué qu'ils étaient fragile dans le domaine des smartphone, Apple a tiré les second et Androïd les a achevé. Maintenant le réel chalenge pour Nokia est de redoré sont image de marque plus que terni dans ce domaine. Auront ils les capacités faire mieux que HTC, Samsung, LG qui ont déjà sortie des WP7 ? je pense que cette alliance arrive trop tard pour Nokia et qu'elle sera perdante pour eux. En revanche pour WP7 il sera supporté par une autre marque, ce qui peut permettre à microsoft de s'n sortir. Bref je pense que c'est une alliance Perdante / Gagnante.
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha