Tremblement de terre sur le marché mobile

Nokia et Microsoft annoncent un partenariat afin d’associer Windows Phone 7 aux smartphones Nokia: moins + moins = plus ?

La chute du géant

Alors que tout va au plus mal pour Symbian et Nokia, le CEO de la firme Finlandaise envoyait il y a quelques jours à ses salariés un mémo des plus révélateurs :
« Le premier iPhone est arrivé en 2007, et nous n’avons toujours pas un produit qui fournit une expérience semblable. Android est arrivé sur la scène il y a deux ans, et cette semaine ils prennent notre place en tête des ventes de smartphone. Incroyable » (le reste du mémo est tout aussi intéressant).

Effectivement, depuis l’arrivée de l’iPhone et d’Android, Nokia perd des parts de marché, au point qu’au 4ème trimestre 2010, il s’est vendu plus de téléphone sous Android que sous Symbian (source)

Comment se relever ?

Nokia n’a pas énormément de choix pour s’en sortir. Faire évoluer Symbian en profondeur pour fournir une expérience utilisateur au même niveau que Apple et Google ou s’associer à un éditeur d’OS. La première n’a pas fonctionné ces deux dernières années, donc pas de raison de s’enfoncer dans cette voie.

Deux possibilités pour s’associer : Google Android et Microsoft Windows Phone 7. Il était assez clair depuis un certain temps qu’Android ne faisait pas l’unanimité : Android leur semblait être une solution court terme non viable. J’aime à rappeler l’expression que le vice président de la division smartphone avait prononcé fin 2010 : « pisser dans son pantalon pour se réchauffer »

L’autre solution, Windows Phone 7, semble être celle retenue. Nokia et Microsoft ont en effet annoncé ce matin un partenariat stratégique afin d’associer l’OS de Microsoft aux smartphones Nokia.

La bonne solution ?

Nul ne peut présager de ce que donnera cette association mais il est clair que les deux géants s’associent au bon moment :

  • Microsoft, qui peine à percer sur le marché, a besoin d’un constructeur solide pour promouvoir sa plateforme. Qui mieux que Nokia, le plus gros vendeurs de téléphones mobiles (et jusqu’à récemment de smartphones), pourrait jouer ce rôle ?
  • Nokia, qui dégringole, a besoin d’un OS pour remplacer Symbian. Une fois enlevé Android (et iOs mais cela va sans dire), il n’y en a pas de suffisamment compétitif à part Windows Phone. En outre, le CEO de Nokia (Stephen Elop) est l’ancien responsable de la division Business de Microsoft, cela a du aider à prendre la décision…

Après, nous n’avons pas encore les détails du partenariat mais on est en droit de se poser quelques questions :

  • Les contrats à la Microsoft (exclusivités, licences) sont ils vraiment plus avantageux qu’un partenariat avec Google pour utiliser Android « librement » ? Probablement pas mais Microsoft fourni un OS relativement nouveau et pas encore exploité par les autres. Nokia peut ainsi se différencier des nombreux Android Phones.
  • L’OS de Microsoft, qui éprouve des difficultés à décoller, n’est-il pas déjà trop en retard ? Certains estiment qu’Android eut été un choix plus judicieux (source). Judicieux je ne sais pas, mais moins risqué à court terme. Si l’OS de Microsoft ne parvient pas à séduire, Nokia continuera de sombrer. Pourquoi ne pas faire comme HTC ou Samsung et fournir à la fois des Windows Phones et des Android Phones ? Cela aurait permit de limiter les dégâts… Une première contrainte imposée par Microsoft peut être ?
  • Que vont devenir Symbian et Meego ? Nokia annonce qu’ils vont conserver Symbian, et continuer de travailler sur Meego, probablement pour être en mesure de se retourner en cas d’échec avec Microsoft. Est-ce qu’ils en seront capable si une telle chose arrive ?
  • Que va devenir l’Ovi store face à Zune ? C’est un marché juteux pour l’un comme pour l’autre. Microsoft comme Apple et Google sur leur plateforme respective, a toutes ses chances.

Un grand nombre de questions qui présagent du mouvement sur le marché de la mobilité ces prochaines années… Vu le nombre d’acteurs (constructeurs et éditeurs), il est évident que ca va continuer de bouger !