TED 2011

Pour la troisième année consécutive, je me suis rendu à TED. Ce désormais rituel annuel m’offre un moment de réflexion unique car la richesse des thèmes abordés est sans limites ; des moments de rencontre particuliers ; et, même si ce n’est pas la partie la plus glamour, je reçois une grande leçon de logistique évènementielle.

TED, historiquement Technology, Entertainment et Design se positionne aujourd’hui comme un endroit d’échange universel, d’échanges d’idées (Ideads worth spreading en est la signature),  avec une envie de changer le monde, à l’américaine…

Le public est varié, beaucoup de personnes y sont connues (Al Gore, Bill Gates, Sergei Brin, Jeff Bezos, Seth Godin, Chris Anderson, Juan Enriquez,… voire Cameron Diaz, Maggie Grace…). On y retrouve pas moins d’un millier de participants, VIP pour la plupart, le plus souvent  lourdement récidivistes, et venant majoritairement des US.

TED se déroule sur 4 journées, intenses. Beaucoup de choses sont mises en œuvre pour faciliter les rencontres : de nombreux breaks, des espaces d’échanges, des soirées, et des applications via le web ou les mobiles (je précise mais on ne va plus faire cette différence longtemps…). Les rencontres se font très facilement, et évidemment plus vous connaissez de monde plus vous rencontrez les amis de vos amis… J’en profite également pour rencontrer les speakers de l’année ou des années précédentes que j’aimerais faire venir à l’USI. C’est quand même plus cordial comme introduction qu’un mail type « bouteille à la mer ».

Une nouveauté cette année, Chris Anderson, le responsable de TED, a confié l’organisation de deux sessions à deux personnes historiquement très impliquées dans TED : Bill Gates et Juan Enriquez.  Je laisse filtrer une petite info , si ça sort d’ici je  saurai que c’est vous, Chris Anderson (de Wired) m’a confié qu’il pourrait en animer une en 2012… Vous vous demandez peut être si je reviens avec un Keynote speaker dans mes bagages pour USI 2011 ? Peut-être une option, pas encore confirmée (il ne nous manque à  ce stade qu’un seul Keynote speaker), mais j’ai bien travaillé pour l’année prochaine.

J’ai également eu quelques échanges intéressants avec les anciens, qui ont connu un TED plus intimiste à Monterrey, au passage à Long Beach, à l’époque où il n’y avait qu’un gros millier de personnes (sold out un an à l’avance dans les deux cas). Evidemment chacun avait un peu de nostalgie de l’intimité, mais finalement, comme ils le disent, ils sont toujours au rendez-vous, car ce qui compte en premier lieu  est la qualité des Talks (c’est ainsi qu’on appelle une présentation de 18 mn à TED).

Place au contenu. Rapidement, tant vous trouverez d’articles et de blogs sur le sujet et bien évidemment sur ted.com.  Les Talks qui me sont venus à l’esprit dans mon avion de retour et qui m’ont marqué sont les suivants :

  • Le Général Stanley McChrystal, leader militaire nous parlant de son rôle de leader. Bon, faut aimer le coté un peu Rambo qu’ont toujours les militaires américains mais sa réflexion sur le leadership était intéressante. Un leader doit toujours être au milieu de ses troupes/équipes… certains dirigeants feraient bien de s’en inspirer.
  • Kathryn Schulz, auteur du livre Being Wrong , très charismatique et inspirante sur le sujet du comportement face à l’erreur (perçue … ou pas).
  • La CEO de Pespsi Co, Indara Nooyi, pour l’inspiration géniale de Pespi, visant à transformer ses budgets pub traditionnels en financement de projets sociétaux, évidemment proposés et choisis via le web et un réseau social qui s’est créé à cet effet.
  • Deb Roy, du MIT relatant l’expérience qu’il a faite dans sa propre maison en enregistrant 800 TO de datas vidéos pendant 3 ans et analysant l’apprentissage du langage de son enfant au travers de ces informations.
  • Anthony Atala, certainement la session la plus impressionnante et émouvante pour moi.  Présentation d’un FAB LAB  (imprimante 3 D), dans laquelle vous remplacez l’encre par… des cellules, afin de créer en 7heures un rein. Clou du spectacle : apparition sur scène du garçon qui a reçu ce rein…
  • Salman Khan et ses tutoriaux sur le web (http://www.khanacademy.org/) et le réseau social créé autour, permettant aux personnes de s’entraider dans leurs progressions (100 000 visites par jour).
  • Daniel Tammet, autiste atteint du syndrome d’asperger, l’homme le plus intelligent du monde, nous expliquant comment il voit les opérations mathématiques, les nombres, les langues…

Ou encore Jack Horner pour ses recherches sur les dinosaures, David Christian pour ses recherches et le site bighistoryproject.com, Jason Mraz chantant I’m yours a capella…

Comme d’habitude, ces talks sortiront au fil de l’eau, devenez un des millions d’amis de TED sur Facebook pour suivre les sorties.
Vivement l’année prochaine, je suis addicTED !

François Hisquin, PDG d’OCTO