classification

Big Data

Calibration de probabilité

Dans un article traitant des intervalles de prédiction, nous avions abordé une technique de mesure d’incertitude en régression. Qu’en est-il de cette mesure pour l’autre pan de l’apprentissage supervisé : la classification ? En classification aussi, il convient de pouvoir maîtriser le niveau de confiance dans la sortie des modèles. Prenons l’exemple canonique de la classification binaire des tumeurs (maligne / bénigne) en fonction de leur taille. On aimerait pouvoir affirmer que si la probabilité en sortie est 0.3, on a effectivement un risque de…

Lire la suite
Big Data

Classification d’images : les réseaux de neurones convolutifs en toute simplicité

Vous souhaitez créer une IA capable de classifier des images ? Qu’elle reconnaisse Pikachu sur Pokemon Go ? Qu’elle automatise des opérations répétitives comme le tri de légumes ? Voire qu’elle réalise des tâches expertes comme un diagnostic de la rétinopathie diabétique ?  Les réseaux de neurones convolutifs sont l’outil de choix dans la besace du Data Scientist pour ce type de problèmes. Ce sont des algorithmes phares du Deep Learning, objets d’intenses recherches… dont la richesse peut impressionner. Il est pourtant possible de créer…

Lire la suite
Archi & techno

Classer ses dépenses à l’aide de la classification bayésienne naïve

Les problèmes de classification constituent une famille de problèmes auxquels il est possible d’appliquer des méthodes d’apprentissage supervisé, c’est-à-dire où l’on dispose d’une base d’exemples correctement identifiés. Le but consiste, à partir de ces exemples, de construire un modèle capable de prédire avec un bon degré de confiance à quelle classe (chat, oie, canard, papillon…) appartient un individu à partir de la seule connaissance de certaines de ses caractéristiques (ailes, pattes, bec, moustaches, cri…). Nous allons étudier ici sur la base d’un exemple concret un…

Lire la suite
Archi & techno

Apprentissage automatisé – quelques notions clefs

Une manière simple de définir ce qu’est l’apprentissage automatisé consiste à le décrire comme l’ensemble des techniques permettant à une machine d’apprendre à réaliser une tâche sans avoir à la programmer explicitement pour cela. Cette définition est due à Arthur Samuel, chercheur à IBM dans les années 1950 et qui, en dehors d’avoir produit la première implémentation logicielle d’une table de hachage et largement influencé le démarrage des études sur l’emploi des transistors dans la conception des ordinateurs, s’est illustré par la première réalisation d’un…

Lire la suite