Stop à la résilience à la papa – Compte-rendu du talk de Ludovic Chauvaux & François-Xavier Vende à La Duck Conf 2018

La résilience est historiquement gérée au niveau infrastructure. Aujourd’hui, les attentes du métier et des clients nécessitent de repenser cette gestion. Nous vous proposons de vivre l’aventure d’une application legacy critique qui va subir les exigences d’un métier plein d’ambition. Quels patterns pour répondre aux exigences ? Quelles garanties ? Quels impacts organisationnels ?

Bref : comment appréhender les nouveaux modèles de résilience ?

François-Xavier Vende présennte son talks sur la résilience à La Duck Conf 2018

Aller au-delà de l’infrastructure

La résilience des applications est une problématique cruciale au sein du SI : l’indisponibilité d’une application peut causer un manque à gagner non négligeable qu’il est nécessaire d’éviter, mais peut également avoir un impact direct sur l’image que renvoie la société.

La plupart des applications legacy qui constituent une part importante du SI ont un modèle de résilience qui repose sur l’infrastructure : le SAN est la clé de voûte du SI. Avec les volumétries grandissantes (IoT, Big Data, etc.), ces solutions reviennent trop chères et ne sont plus pertinentes : il est nécessaire d’aller au-delà de l’infrastructure.

Présentation du talk Stop à la résilience à la papa, à La Duck Conf 2018          

Présentation du talk Stop à la résilience à la papa, à La Duck Conf 2018

Voir la présentation complète du talk

« Il faut penser l’indisponibilité par rapport aux besoins métiers ! »

Il existe un certain nombre de patterns d’architecture que l’on peut appliquer aussi bien à ces applications legacy, mais aussi aux applications plus récentes (qui tirent également leur lot de nouvelles problématiques : volumétrie, distribution, etc.). Ces patterns doivent néanmoins être choisis avec le métier : en plus de répondre à des problématiques techniques ciblées, ils répondent à des exigences fonctionnelles bien définies.

Ludovic chauvaux présente son talk sur la résilience à La Duck Conf 2018

Leur utilisation nécessite donc une forte interaction au sein des différentes équipes qui oeuvrent sur le SI de l’entreprise et un décloisonnement des compétences est indispensable : la mouvance DevOps est un pré-requis à une mise en place saine et pérenne de ces alternatives à une résilience uniquement basée sur l’infrastructure. De ce fait, une transformation des processus et des méthodologies en place peut accompagner la mise en place de ces patterns d’architecture si cela est nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha