Rencontres avec un Culture Hacker : Lan Levy

Découvrez ci-dessous Lan Levy, une de nos Culture Hacker, et inspirez vous de ses conseils et de ses lectures actuelles pour aller plus loin dans la transformation de votre environnement professionnel ! Cet article correspond à une des interviews d’une série nommée “Rencontre avec un Culture Hacker”. La série vise à partager des convictions, des points de vue, des démarches et approches, l’état d’esprit de nos actions en tant que Culture Hacker. 

Ces articles courts vous aideront à aller plus loin dans la transformation de notre environnement professionnel, par des conseils plus ou moins concrets et le partage de lectures inspirantes. En conclusion de l’article, les 3 points clefs à retenir ! Et vous, vous en pensez quoi ? Réagissez !

Lan Levy, Culture Hacking

Qui es-tu ?

Je suis une femme, vietnamienne-française, qui aime la vie.

Quel type de “Hacker” es-tu ?

Deux images me viennent en tête. Je suis comme l’eau, parfois très douce, parfois dure et très souvent tranquille. Je pense aussi à la musique, une sorte de “jazz-hacker”, qui joue parfois des notes hautes, des notes basses, des longues ou des rapides selon le contexte.

Comment définis-tu ce que tu fais au quotidien en tant que Culture Hacker ?

J’essaie d’amener le meilleur de chaque personne pour créer des collectifs qui soient plus grands que la somme des individus.

Le Culture Hacking, concrètement, c’est quoi pour toi ?

Selon moi, il s’agit d’échanger avec ces personnes et ces collectifs, d’organiser des conversations, de les amener à explorer les coins et autres recoins, de leur poser des questions parfois basiques et parfois philosophiques, et ainsi de les encourager à travailler ensemble et à toujours regarder les choses dans leur totalité, pas simplement par les petits bouts…

Concrètement, cela m’amène à réaliser des entretiens individuels, des moments collectives, des ateliers de travail, des séminaires au vert mais aussi des formations.

Selon toi, quel impact a ton travail ?

Le plus souvent, cela provoque d’abord un changement de regard, le regard des uns vis à vis des autres, ils ne se regardent plus de la même manière. Cela provoque des changements de comportements. Et quand cela fonctionne encore mieux, on retrouve de la joie à travailler ensemble donc plus d’efficacité ou de productivité voire plus d’efficience.

As-tu une anecdote ou un moment de vie à nous partager pour illustrer tout cela ?

Lors de la première mission pour une entreprise, j’avais engagé un groupe à retracer l’histoire de l’entreprise pour co-construire la vision de leur futur. Il y avait beaucoup d’émotion quand chacun racontait sa propre histoire en lien avec l’histoire de la société. Certains ont alors appris ou compris pourquoi certains autres réagissent d’une certaine manière au quotidien, et ce qui pouvait motiver leur comportements. A la fin de l’exercice, la chef d’entreprise a compris qu’elle était bien entourée. Qu’ensemble ils partageaient le même rêve, de manière différente mais le même rêve !

Une autre histoire concerne mon travail pour la la banque mondiale, nous intervenions régulièrement localement, jusque dans les villages concernés. J’ai un souvenir très fort et ému des réunions de village. En particulier, une fois, dans le temple du village, une centaine de personnes étaient présentes. Nous travaillions sur la question de l’optimisation des infrastructures en particulier de la gestion de l’eau. J’ai alors ressenti le flow : la parole circulait, ils débattaient et ensuite discutaient des projets à mener. Au bout d’un moment, le sage du village se lève et dit « Vous avez porté la preuve de la démocratie » et que « c’est la première fois qu’on nous demande notre avis, qu’on nous aide à construire nos projets. Je me suis senti écouté “. Cela m’a beaucoup touché et transformé. C’est un moment fondateur pour moi et un moteur depuis toujours !

« Je suis là pour quelque chose : entendre les voix à entendre » et « libérer les énergies ».

A ce sujet, je suis souvent si frustrée de voir tant de talents et d’énergie gâchés, cachés, voir enterrés en entreprise. Dans l’entreprise je pars du postulat que chacun est intelligent. Je pars aussi du postulat que les collectifs peuvent l’être tout autant, voire bien plus ! Et moi, je suis convaincue que l’on ne peut rien faire de grand si on est seul. On peut se débrouiller dans son coin, mais on rencontre alors vite des limites.

Quelle est ta phrase du moment ?

« Créer des dynamiques collectives »

Qu’est-ce que tu lis en ce moment ?

  • Lead more control less, c’est un ouvrage qui parle de comment intervenir peu mais en ayant le meilleur impact. c’est un point très important pour moi de chercher à produire le plus d’impact avec le moins d’actions possible
  • Collective wisdom, cet ouvrage parle de chercher à aller au-delà de l’approche cartésienne des choses, à dépasser l’intelligence analytique de chacun pour créer une sagesse collective.
  • Leading from the emerging future, Theory U,  C’est une dynamique de changement et de transformation qui prend en compte l’individu et le collectif et qui permet de voir de différentes manières un individu, un groupe, une nation. Cet ouvrage articule beaucoup de travaux sur l’humain et m’a donné une structure, une forme de colonne vertébrale à laquelle je me réfère régulièrement dans mes missions de transformation et de conduite du changement. La base de la theory U, c’est l’écoute et le dialogue. Ca m’a beaucoup impacté, et encore aujourd’hui ça me donne l’envie d’aller plus en profondeur dans les choses.

Quels sont pour toi les prochains défis des entreprises d’un point de vue Culture d’Entreprise ?

Le défi de l’entreprise est de conjuguer la recherche des bénéfices, le développement de la joie et la confiance des collaborateurs. Il consiste également à prendre une part plus grande dans sa responsabilité sociétale : nous pouvons aider les individus et les collectifs pour que leurs actions aient un impact positif pour eux-même, pour l’entreprise et pour la société et la planète.

Les 3 points-clefs à retenir

Les 3 points clefs que je vous propose d’entendre au-delà des mots de cet entretien sont :

  • Cherchez à regarder votre environnement comme un système que nous vous invitons à comprendre en profondeur.
  • Trouvez  le moyen par des petites actions d’avoir de grands impacts.
  • En changeant votre posture et votre manière d’être, vous provoquerez déjà un changement tout autour de vous.

Un commentaire sur “Rencontres avec un Culture Hacker : Lan Levy”

  • Merci pour cet article. Remettre l'homme au cœur de nos vies professionnelles est pour moi une source de grand optimisme et joie pour demain et le futur. Cordialement, C KLAMM
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha