Illusion de contrôle – partie 2

(précédement …)

Tableau 4

Dans lequel le Directeur du Système d’Information tance l’équipe fautive

Bernard le DSI, Jérémie le PMO et l’équipe de dev : Jeanne, Karim, Léa et Victor.
Bernard, ouvre la porte, l’équipe est le nez dans le code, à chercher le bug.

Bernard : Bon. Il va falloir m’expliquer pourquoi votre vélocité est si élevée alors que la démo ne marche pas…
Jérémie : Je comprends pas, vous avez mis quoi dans votre vélocité ?
Jeanne : On a fait comme tu nous a dit de faire. On a estimé le travail à faire, on a appliqué la règle de 3, vélocité = estimation du ticket en jour homme par le nombre de personnes calé sur le prochain nombre de Fibonacci, et voilà.
Jérémie : Oui mais pourquoi est-elle si élevée ? Si vous travaillez plus, pourquoi est-ce qu’il y a moins de résultats ?
Jeanne : Tout de même ! On a tué 12 bugs !
Jérémie : Les bugs, c’est pas de la vélocité.
Victor : Comment ça les bugs c’est pas de la vélocité ? M’enfin c’est du travail.
Jérémie : C’est du travail passé à corriger des problèmes. La vélocité devrait refléter le travail sur les features, pas le rework.
Karim : “rework?”
Bernard : Bon, bref. Essayez de régler tout ça au plus vite.
Jérémie : Oui mais il nous faut une nouvelle métrique. Un chiffre qui refléterait la qualité du travail, pas seulement la quantité !
Bernard : En fait, si l’application tombe pendant la démo, c’est que ce n’est pas testé.
Léa : C’est-à-dire que nous avons commencé à écrire des tests, mais ça prend du temps…
Bernard : Il faut que tout soit testé. On n’a pas un outil pour mesurer ça ?
Jérémie : CouverturePlus …
Bernard : Voilà. Mettez CouverturePlus dans le rapport de sprint, à côté de la vélocité…
Jérémie : Je m’en occupe.
Bernard : Par contre, on est clair, il faut une bonne couverture. Ce serait quoi une bonne couverture ?
Jérémie : Les études ont montré qu’une couverture de 80% ça donne un logiciel de qualité décente.
Bernard : OK. Donc une couverture de 80%. Et en fin d’année on regardera la couverture de code pour évaluer l’atteinte de vos objectifs.

Tableau 5

Dans lequel rien n’y fait, les indicateurs n’indiquent pas bien

Jeanne, Karim, Léa et Victor.
À la pause café.

Jeanne : Pour moi c’est bon, la couverture est à 80%
Karim : Moi, j’ai 81.17%.
Jeanne : C’est bizarre.
Karim : Ah oui, c’est parce que je n’ai pas encore poussé le code dans le repo.
Victor : Maintenant que les bonus sont assurés, on pourrait peut-être réfléchir à la liste des priorités pour savoir quelles sont nos prochaines US.
Jeanne : On n’a qu’à demander à Jérémie, il est en contact avec le PO plus souvent que nous.
Victor : Jérémie démissionne.
Karim : Ah oui ? Comme ça ?
Victor : Je crois qu’il a trouvé un poste de Scrum Master dans une transformation digitale.
Jeanne : On peut appeler la PO directement et lui demander de passer pour nous aider à prioriser.
Victor : OK.

Jeanne, au téléphone avec Yasmina.

Jeanne : Oui, bonjour. Ce serait pour savoir si vous pouvez passer… Comment ça, le problème ? En production ? Ce matin ? C’est bizarre …

Victor : Qu’est-ce qu’il se passe ?

Jeanne : Oui. Je note. 4873819, c’est noté. On regarde immédiatement le dossier, et on vous tient au courant.

Une semaine plus tard… à la démo avec Bernard.

Bernard : Je suis surpris : vous me dites que vous avez passé 2 jours à corriger un incident avec la PO, et pourtant votre couverture est à 81.17% …
Jeanne : Il y avait un malentendu fonctionnel — et aussi un bug d’ailleurs — mais sur la base d’un malentendu. On a travaillé avec Yasmina, et maintenant le domaine est bien plus clair.
Bernard : Yasmina, tu confirmes ?
Yasmina : Oui, oui. Il y avait un problème de calcul, mais aussi les règles de calcul n’étaient pas validées depuis le début.
Bernard : Du coup la couverture des tests ne veut rien dire ?
Victor : Ben si quand même. Ça prouve que nos tests passent par le code.
Bernard : Hmmm.

Tableau 6

Où se trame un new deal

Alexandre, Jeanne, Léa, Karim, Victor et Yasmina.

Alexandre : Bonjour, j’ai cherché Jérémie et je n’arrive pas à le joindre donc je suis venu vous voir directement.
Jeanne : Il a quitté l’entreprise …
Alexandre : Ceci explique cela. J’ai une demande importante à vous faire. Est-ce que nous pouvons prendre 15 minutes pour en parler ?
Jeanne : Pas de problème.
Alexandre : Vous le savez peut-être, nous sommes sur le point de gagner un nouveau client, pour lequel nous aurons à transformer la fonctionnalité de gestion des ventes, pratiquement de fond en comble …
Victor : Ça consiste en quoi, exactement, cette transformation ?
Alexandre : Je peux vous montrer l’idée générale, c’est Yasmina qui connaît le mieux le dossier.

15 minutes plus tard.

Alexandre : Voilà, en gros le projet. Ça vous paraît faisable ?
Jeanne : On va faire le maximum, mais j’aurais une demande à formuler.
Alexandre : Vas-y.
Jeanne : Est-ce que Yasmina tu serais d’accord pour travailler avec nous dans l’open space le temps de réaliser cette version ?
Yasmina : Euh, pourquoi pas, c’est une bonne idée en effet, mais j’ai du travail sur d’autres projets également …
Alexandre : Ça peut peut-être s’arranger, je vais voir comment on peut s’organiser avec Pierre et Julie, voir s’ils peuvent reprendre tes autres dossiers pour un temps…

2 semaines plus tard

Victor : Et voilà, la démo de la nouvelle version de la gestion des ventes est terminée. Il manque encore certaines options, mais on a pensé que ça valait le coup d’avoir votre point de vue sur ce qui est déjà développé.
Alexandre : Excellent. Tout simplement excellent. Quand est-ce qu’on peut aller voir le client pour lui présenter cette version ?

 
(à suivre)

Deixe um comentário

O seu endereço de e-mail não será publicado.


This form is protected by Google Recaptcha