Petit dej’ : « iPhone as a business platform »

Petit Dej iPhone

« Le Blackberry c’est pour les entreprises et l’iPhone c’est pour les particuliers ! »

Les préjugés ont la vie dure et particulièrement concernant l’iPhone. Depuis 2 ans et demi Apple a su rendre son téléphone attractif pour les entreprises (support d’Exchange et Active Directory, push mail, outils de déploiement, …) et l’avènement de l’AppStore et ses applications directement disponibles pour les entreprises (Oracle, Salesforce, WebEx, …) a renforcé cette position.

La marché des applications mobiles a généré 4,2 milliards de dollars en 2009 et devrait s’établir à 6,2 milliards en 2010. 99,4% des applications achetées en 2009 l’étaient pour l’iPhone. (source Gartner)

L’iPhone et son AppStore n’est pas un effet de mode mais une tendance de fond que les entreprises ne peuvent plus ignorer. Sortons des sentiers battus et répondez aux questions que vous vous posez :

  • Comment équiper son entreprise d’iPhone ? Est-ce sécurisé ? Est-ce compatible avec mon existant ?
  • Comment concevoir une application iPhone ? Quelles sont les spécificités à connaître ?
  • Comment développer ? Avec quels outils ? Comment s’intégrer au SI ? Comment sécuriser ses applications ?
  • Comment déployer ? Sur l’AppStore ? Autrement ?
  • Pour quels retours ?

Generali viendra également partager son retour d’expérience sur les développements iPhone et la m-assurance.

C’est dans ce but que nous organisons un petit déjeuner sur le thème « iPhone as a business platform » le 9 Février 2010 à l’Atelier BNP Paribas.

Plus d’informations et inscriptions : Petit déjeuner iPhone as a business platform

5 commentaires sur “Petit dej’ : « iPhone as a business platform »”

  • Dans le monde du logiciel il y a ceux qui se limite, en utilisant du logiciel fermé qui ne pousse pas à l'innovation et qui ne partage rien. Et puis il y a ceux qui s'ouvrent, qui partagent et qui participent au cercle vertueux de l'innovation. C'est tellement simple de proposer des logiciels ouverts en s'appuyant sur les standards, des logiciels qui fonctionneraient sur toutes les plateformes avec tous les agents utilisateurs, Desktop, mobile, logiciel pour malvoyants (voir même pour le handicap en général) Mais non, on prefere se limiter à une plateforme tendance. Si vous ne voyez pas de quoi je parle on peut prendre l'exemple de Facebook qui fonctionne sur IPhone, Android, Gecko, Safari, IE, OPera j'ai pas testé les softs pour malvoyant mais c'est juste pour montrer que l'ouverture est gage de liberté et d'innovation. Vous toucherez un plus grand public et vous ne serez pas limité à une plateforme.
  • "C’est dans ce but que nous organisons un petit déjeuner sur le thème « iPhone as a business platform » le 9 Janvier 2010 à l’Atelier BNP Paribas." Petite faute a mon avis et d'après l'image, c'est pour le 9 Février :-)
  • @Hikage : merci c'est corrigé :)
  • @philippe voncken : Je ne suis pas sur de bien comprendre ce que veut dire "qui se limite, en utilisant du logiciel fermé". Si cela concerne l'iPhone c'est réducteur voir faux ! L'iPhone a réinventer le smartphone et c'est probablement l'une des plus grosses innovations de ces dernières années. Ca ne se réfute pas ! Le marché à complètement changé de visage depuis l'arrivée d'Apple et la concurrence tire ce secteur vers le haut. Aujourd'hui d'importantes innovations se dessinent dans les métiers de nos clients sur les plateformes mobiles en général (pas seulement l'iPhone), opportunités qui n'existaient pas sur les "vieux" ordinateurs de bureau et qui sont liées à la mobilité. "Innover, ce n'est pas avoir une nouvelle idée mais arrêter d'avoir une vieille idée." Edwin Herbert Land C'est bien ce que nous poussons. Trouvons les nouveaux cas d'usage, des nouvelles opportunités et sachons nous élever au dessus de nos usages actuels. Sur le multi-plateforme évoqué, je ne comprends pas le problème ! Nous sommes d'ailleurs en accord avec le fait qu'il faille (quand c'est pertinent) ouvrir l'information au plus grand nombre. C'est ce que nous avons mis en place sur le blog avec un site web, un site mobile et une application iPhone (Androïd à venir). Mais là encore la solution fermée d'une application permet d'aller plus loin et d'offrir une meilleure expérience à nos utilisateurs. C'est bien cela qui est important plus qu'un choix technologique (appli web vs appli client lourd) ou des considérations de développeurs (objective-c vs Java/PHP/Ruby).
  • @Jean-Francois (bonne année au fait) Ton point de vue est une réalité que je confirme, mais qui est réducteur. L'IPhone est en lui même innovant, mais ce qui me pose problème est le modèle économique d'Appel sous jacent. C'est ce modèle qui ne me plait pas. Je milite pour le logiciel libre car je suis convaincu du potentiel d'innovation que son modèle économique impose par sa nature. le chapitre "Et bientôt Firefox pour mobile ? " sur http://www.ecrans.fr/Tristan-Nitot-Le-futur-ne-va-pas,8491.html en est une bonne description. Pour reprendre l'exemple de "votre application IPhone et bientôt Android" : dans ce cas vous allez devoir développer 2 fois la même applcication pour qu'elle soit executé sur l'IPhone et l'ensemble des smartPhone Android, mais pour les blackberry, les nokia ou autre que nous ne connaissons pas ? Il faudrait donc développer N fois la même application pour N déclinaison des smartPhone. Le w3c édite des normes justement pour ne pas tomber dans ce problème. L'expérience utilisateur peut être très bonne avec les standards Web lorsqu'on les connait bien. Je ne suis donc pas d'accord avec la derniere phrase de ton commentaire. Une expérience utilisateur optimale est possible sur une appli Web et l'application Web est "une" meilleure solution, selon moi, qu'une appli lourde propriétaire (sauf exception pour la gestion des periphérique par exemple) pour toutes les raisons évoqués plus haut. Etre ouvert en étant standard c'est être libre, aussi bien pour nous que pour nos clients.
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha