Mon Mainframe fait du digital sans casser ma tirelire – Compte-rendu du talk de Désiré Atanga à La Duck Conf 2018

Qu’est-ce que c’est, un Mainframe ?

Un ordinateur central qui a une grande puissance de traitement et qui a hébergé les applications métiers avec une moyen de payer (paiement à la consommation).

Hors aujourd’hui, les enjeux de l’IT sont : aller plus vite, moins cher, dans la durée ! Mais alors, pourquoi vivons-nous avec le Mainframe au lieu de le démissionner ?

La performance, la sécurité et la disponibilité des applications sont des points forts du Mainframe. Le temps consommé pour démissionner un Mainframe va être assez long (environs 15 ans selon les expériences de Désiré).

Comment cohabiter avec le Mainframe en satisfaisant les enjeux IT de « Plus vite, Moins cher, Dans la durée » ?


Le coût pour solliciter un Mainframe est assez élevé. En plus, le Mainframe n’est pas compatible avec le déploiement continu, le big data ou autres types de nouvelles technologies. La solution est de limiter ses utilisations en le gardant dans la partie production, dans le modèle de production – distribution (Externalisation des données du Mainframe dans un entrepôt open) :

  1. Ajouter un MQ séries pour pousser les événements qui se sont passés vers extérieur (une base de données dans le monde open),
  2. Construire d’une API autour des nouvelles données,
  3. Créer une gouvernance des données à l’échelle du SI.

Voir la présentation complète du talk sur slideshare.

Take Away :

  • Répondre aux enjeux du digital est vital pour votre entreprise,
  • Bougez-vous car le coût nécessaire à l’adaptation des applications est plus faible comparé à celui lié à la sollicitation systématique du Mainframe pour répondre aux enjeux du digital
  • Recrutez/mobilisez de bons architectes SI sur les problématiques de cohabitation Mainframe et Open
  • Embarquez Métier et IT pour trouver des solutions adéquates 
  • Externalisez les données du Mainframe vers l’Open
  • Rationalisez votre SI suivant le modèle production distribution sans duplication des services

2 commentaires sur “Mon Mainframe fait du digital sans casser ma tirelire – Compte-rendu du talk de Désiré Atanga à La Duck Conf 2018”

  • Très intéressante poour une application. Je pense que je vais l'installer car en plus, elle ne coute pas grand chose.
  • Bonjour, Je me permet de réagir à la phrase "le Mainframe n’est pas compatible avec le déploiement continu, le big data ou autres types de nouvelles technologies.", puisque cette assertion est totalement fausse ! Si c’était réellement incompatible pourquoi Nous arrivons à le faire dans notre entreprise ?? (see : https://www.linkedin.com/pulse/zdevops-gatien-dupre/). Tant qu'ils y aura des personnes pour juger de la pertinence d'une technologie qu'ils ne maîtrisent visiblement pas, la communauté ne pourra hélas pas évoluer favorablement. Petit point supplémentaire : MQ Series est une techno asynchrone basée sur le traitement séquentielle d'une pile, un API est par contre par essence acces synchrone, ce curieux mélange a toute les chances de poser des soucis de résilience et/ou de performance. De plus, hélas, MQ est un des softs IBM les plus coûteux à l'usage. Son déploiement massif dans l’architecture, risque fort d'avoir un impact sur "votre tirelire". Quand on sais que, depuis CICS 4.1, il est possible d'exposer des WS SOAP et qu'avec Z Connect et/ou DB2 Connect (soft IBM) il est désormais possible d'exposer des API Rest. Quel est donc l'interêt de ce type d’architecture ?
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha