L’Informatique Conviviale : 3 questions à Pierre Pezziardi

Pierre Pezziardi, Directeur Technique d’OCTO, et Président d’Octopus Micro Finance présentera L’informatique conviviale (Voyage au coeur des grandes organisations) les 1er et 2 juillet prochains à l’Université du SI.

Voici 3 questions pour en savoir plus sur le contenu de sa session.

  • L’informatique conviviale est le sujet de votre session, pouvez-vous nous en dire plus sur ce qu’est l’informatique conviviale ?

Imitant les traits des grandes entreprises pyramidales, l’informatique ne les a finalement faites que peu progresser. Spécialisation, obéissance et territoires fermés caractérisent nos systèmes informatiques, miroirs de nos organisations. A quoi ressemblera l’entreprise de demain et son informatique ? Sera-t-elle, comme aujourd’hui le reflet froid de nos modes organisationnels actuels ? Ou empruntera-t-elle aussi les caractéristiques des nouvelles communautés, des réseaux sociaux, qui s’organisent à travers le monde avec parfois un impact colossal sur la réalité ? Comment Wikipedia, GNU-Linux, ou MySpace peuvent-ils nous aider à trouver un nouvel équilbre pour la DSI entre gardien du temple et accélérateur d’innovation ?
Bref, l’informatique sera conviviale quand elle engendrera des systèmes aussi épanouissants à construire qu’à utiliser.

  • A qui s’adresse votre session USI ?

Il s’agit d’une session grand public (geek & boss), qui permettra aux participants de déclencher, dans leur propre contexte, des expériences dans le sillage d’autres modèles pionniers comme GNU-Linux, Wikipedia ou Google. Ces plates-formes ont en commun ce caractère dynamique – elles évoluent avec les besoins de leurs utilisateurs, ouvert – il est aussi aisé de s’y servir que d’y contribuer -, et autonomisant – leur but est d’encourager l’apprentissage, la pluridisciplinarité et la responsabilité plus que de les combattre par du cloisonnement.

  • Paul est le héros fictif de votre livre L’informatique conviviale. Son histoire est basée sur votre expérience des SI depuis plus de 10 ans. Pouvez-vous nous en dire plus sur lui et ses prochaines aventures?

Comme tous les personnages de roman, Paul est un kaléidoscope de personnages réels, DSI et autres dirigeants de grandes entreprises. Avant d’atteindre ces préoccupations fondamentales pour le futur de l’entreprise, il s’apprête pour l’instant à passer un bien vilain week-end dans la réalité, où Michel Audiard lui rappelle que « Les conneries, c’est comme les impôts, on finit toujours par les payer ».
Le chapitre 1 de l’ouvrage « L’informatique conviviale » est disponible sur le blog OCTO talks.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha