Le demi-cercle (épisode 48 — Plaques tournantes)

Il est 9 heures. Tu es déjà à ton poste. Audrey vient juste d’arriver et s’apprête à repartir. Farid est en congés. Hugo n’est pas encore là.

Audrey dit :
– Tu es sûr que tu ne veux pas venir ?
– Sûr et certain. On fait comme on a dit hier. Jérémie est déjà en bas.
– Oui, je l’ai croisé.
– Victor est avec lui ?
– Il a prévenu hier soir : il se rendra chez le client directement.
– OK. Bonne chance ! Je croise les doigts.
– Merci. À toute à l’heure.

Tu ouvres ta session.

J’espère que ça va marcher comme prévu.
Rien ne marche jamais comme prévu.

Tu relis les logs sur le gestionnaire de code source. Tu t’attardes sur le contenu du commit 917422455366586370, intitulé « We did it! »

Bah oui, mais we did what ? Tu parles d’une information.

Tu relis la partie du code implémentant l’essentiel de cette story qui a fait l’objet de tant de discussions ces dix derniers jours.

En fin de compte, on a trouvé un arrangement. Victor a pu mettre en place son idée géniale, et on a obtenu une semaine de plus.
Ça ne veut pas dire que c’était suffisant pour faire du code propre.

Tu réfléchis à ce qu’il faudrait faire de ce bout de code, que Jérémie a qualifié de « patch hideux ».

a) revoir complètement en essayant d’appliquer la « bonne façon » d’après Jérémie
b) laisser le besoin mûrir un peu, entre la démo et les premiers utilisateurs
c) attendre Hugo en dégustant un macchiato

Blip. C’est un message d’Audrey.

Coucou. Tu as des nouvelles de Victor ?

Non. Il est pas avec vous ?

Ça fait 10mn qu’on l’attend.
On est chez Juniper avec le client.

Mince

Bon le client veut démarrer sans lui…

Ouch

Jérémie dit qu’on ne peut pas, on n’a pas toute l’info commerciale

Peut être appeler Lionel ?

Tant pis, on démarre a+

Hugo entre dans le bureau.
– Salut la compagnie. Ah oui, ils sont chez Juniper.
– Oui mais Victor n’est pas avec eux.

Au moment où Hugo pose son sac sur la table, s’en échappe une musique de xylophone. Hugo sort son portable et prend la communication :
– Bonjour Lionel. (Hugo se tourne et grimace : C’est Lionel). Oui… Ok. Ah mince. Ok. Je vais voir. C’est Lionel. Il demande si on peut contacter Victor et lui transmettre le numéro de Jérémie et/ou Audrey.

Tu fais signe que oui. Hugo reprend :
– On va le contacter. On te tient au courant.

Hugo explique :
– Victor s’est planté en scooter.
– Oh non !
– Rien de très grave, il n’est pas blessé, mais le scooter ne roule plus, et il ne peut pas le laisser en place. Il cherche à joindre Jérémie et Audrey chez Juniper. Je l’appelle.

Comme mécaniquement, tu reviens sur le code qui remplit l’écran, mais tu n’y prêtes aucune attention.

J’espère que ce n’est pas trop grave.

Hugo contacte Victor.

Blip. Audrey :
Vous avez eu Victor ? On a besoin
de son mdp sur la base de démo.

On vient de lui passer vos numéros.

Bouge pas Jérémie a reçu un message.
C’est OK A+

Hugo s’assoit enfin à sa place. Il propose :
– Qu’est-ce que tu dirais de passer le code Juniper en revue ? J’ai cru comprendre qu’il y a plein de choses à revoir.
– Oui, mais je me demande s’il ne faudrait pas attendre le résultat de la démo.
– Pourquoi ça ?
– Le client pourrait faire des suggestions qui nous conduiraient à changer le fonctionnel…
– Ça m’étonnerait. Victor m’a tout l’air d’avoir bien étudié le sujet avec son client. Qu’est-ce que tu en penses ?
– C’est ce qui m’inquiète, en fait. Victor n’est pas avec le client. Si ça se trouve la démo va totalement déraper.
– Totalement déraper, comment ?
– Je ne sais pas, moi…
– Tu t’inquiètes pour rien, si tu veux mon avis.

Je ne sais pas si je veux ton avis. Je voudrais juste pouvoir m’inquiéter, et que tu me dises : j’entends que tu t’inquiètes.

– Peut-être.
– Si on ne peut pas refactorer Juniper, je te propose qu’on avance sur la story 237-2.
– OK.
– C’est parti.

D’un pas alerte, deux agents parcourent le corridor, enjambant prestement les déblais constitués par les récents travaux d’adaptation. La moitié de l’étage qu’ils occupent est comme éventrée, toutes cloisons abattues, avec par moment des dénivelés non protégés. Ils empruntent un escalier de secours et se retrouvent à l’étage inférieur, qui les frappe par le contraste qu’il offre avec les travaux du dessus.

Hugo dit d’un ton à la fois apaisé et humoristique :
– Eh bien voilà. Si tout pouvait être aussi propre dans la base de code, la vie serait un peu plus facile.
– Oui. Note qu’il nous a fallu un certain temps pour en arriver là.
– Est-ce que tu vois constamment les choses de cette manière dans ton travail ?
– Qu’est-ce que tu veux dire ?
– Tu parles du temps qu’il a fallu pour en arriver à cet état. Moi je vois surtout un code qui me parle. Et qui me parle clairement. Ça a de la valeur !
– Tu as raison. C’est peut-être parce que je considère qu’on a dû se battre un peu pour en arriver là.
– Tu veux dire, se battre avec le code legacy ? Ou vous battre entre vous ?
– Maintenant que tu le dis, oui : se battre avec le code, puis entre nous, puis avec Maria, et tous ceux qui contribuent de près ou de loin au développement.

Pour tout dire, c’était le plus fatiguant : se battre.

Hugo dit, toujours sur un ton faussement paisible, à la Bob Ross :
– Eh bien ici, la partie va être facile, au contraire. Pour la story 237-2, il suffit juste de réaménager une seule petite chose, qui est cette fonction que tu as sous les yeux.
– Ah tu crois ?
– Mais oui. Passe-moi le clavier…

Quand les codeurs tapent,
De l’argent change de main.
Clic, clac, clic, ka-ching !

– Pas mal. Mais maintenant deux tests ne passent plus.
– Il suffit de les modifier.
Undo. Et commence par modifier le premier test.
– Tout de même. Je sais ce que je fais.
– Alors ça devrait aller vite…

Le silence envahit la pièce. La concentration n’y est pas.

– J’espère que Victor va bien.
– Moi aussi.
– Et j’espère que cette démo se passe bien. Ça serait dommage d’avoir (massacré) réaménagé le module de rapprochement pour rien.


(à suivre)
Episodes Précédents :
1 — Si le code pouvait parler
2 — Voir / Avancer
3 — Communication Breakdown
4 — Driver / Navigator
5 — Brown Bag Lunch
6 — Conseils à emporter
7 — Crise / Opportunité
8 — Le Cinquième Étage
9 — Que faire ?
10 — Soit… Soit…
11 — Boîtes et Flêches
12 — Le prochain Copil
13 — La Faille
14 — Poussière
15 — L’hypothèse et la Règle
16 – Déplacements
17 — Jouer et ranger
18 — Arrangements
19 — Mise au point
20 — Expérimentation
21 — Échantillons
22 — Non-conclusions
23 — Non-décisions
24 — Épisode neigeux
25 — Fusions et confusions
26 — Débarquement
27 — Tempête
28 — Embardée
29 — Aménagement
30 — Interruptions
31 — Normalisation
32 — Outsiders
33 — Fabrication
34 — Observation
35 — Perturbations
36 — Conclusions
37 — Nouvelle Donne
38 — Transaction
39 — Mutation
40 — Exclusion Mutuelle
41 — Préemption
42 — Démonstration
43 — Conversation
44 — Exception
45 — Explications
46 — Télescopage
47 — Négociations

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha