Le boom des outils No-Code avec le confinement

En 3 jours, Brent Summers a lancé GiveLocal proposant aux résidents de Los Angeles d’aider leurs restaurants préférés avec des cartes-cadeaux. Il a lancé l’application en 3 jours sans coder grâce à l’outil No-Code Bubble.

Bubble a gagné 50% de nouveaux utilisateurs en 3 semaines. Bubble est l’une des stars des outils No Code, ces outils qui permettent de créer des applications web complexes sans savoir coder par simple glisser-déposer. 

D’autres outils profitent de la crise : l’outil Unqork a le vent en poupe depuis que la mairie de New York l’a utilisé pour lancer en quelques jours sa plateforme d’auto-signalement des malades du Covid .

La presse fait ses titres sur le boom du No-Code :

L’avènement des citizen-developers

Ce boom s’explique avec l’urgence de la crise sanitaire et économique en cours. Pour aider, les solutions digitales doivent être lancées dans la semaine, pas dans le trimestre.  Avec du temps disponible, mais sans moyens ni expertise, les innovateurs confinés se tournent vers les outils No-Code. Par simple glisser-déposer, ils créent des applications web (presque) aussi facilement qu’ils créent des PowerPoints. Ils deviennent des développeurs amateurs, des “citizen-developers” comme les appelle Gartner.

Cette accélération est conjoncturelle avec la pandémie, mais elle s’appuie sur un mouvement de fond depuis le début de la bureautique. Depuis les années 80, VisiCalc, Excel, FrontPage permettent aux professionnels non informaticiens de créer des applications sans coder. Mais l’avènement du cloud lance une nouvelle vague : des outils SaaS permettent de déployer ces applications immédiatement sur internet. Des applications Low-Code comme Mendix, OutSystem, Appian, permettent aux DSI de créer des applications d’entreprise complexes avec peu de code. 

L’outil du lean startup et de l’innovation frugale

Dans la foulée, de nouveaux outils comme Bubble, AirTable, Zapier, Glide sont plus radicales : No-Code : elles ne nécessitent aucune ligne de code. Elles visent des responsables métiers qui veulent automatiser des tâches internes. Mais elles permettent aussi à des innovateurs de tester rapidement des premières versions de nouveaux services en mode lean startup.

OCTO Technology a la culture du code dans son ADN. Pourtant, nous formons nos clients au No-Code. Sur les Startups d’Etat, nous avons lancé des prototypes opérationnels en production en quelques jours pour crash-tester l’idée d intrapreneurs sur de premiers usages réels.

Version beta de Candilib réalisée par OCTO pour le Ministère de l’intérieur en quelques jours avec l’outil simplybook.me

Une nouvelle compétence professionnelle à acquérir

Nous entrons dans une zone d’incertitude très élevée. Pour avancer dans l’inconnu chacun aura besoin d’innover rapidement. Les outils No-Code permettent de se mettre en mouvement et de tester rapidement. Le No-Code démultiplie l’innovation dans l’entreprise. Maîtriser le No-Code deviendra un atout professionnel pour les personnes formées.

Le boom a un revers. Chaque semaine amène son lot de nouvelles annonces. Wix, Strikingly, GoogleSheets, AirTable, Zapier, Bubble, WebFlow ? Quel outil choisir pour quel usage ?

C’est pourquoi OCTO Technology s’associe à la première agence No-Code en France >Contournement> pour proposer la formation “Introduction au No Code”

Formation “Introduction au No-Code” 18-19 mai

En savoir plus sur le No-Code :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha