Compte rendu Comptoir OCTO – L’avenir de la gestion du bilan carbone : Les solutions EPM au service de la performance environnementale

Matthieu MLATAC Tech Lead EPM et Wilde DIOGENE Manager EPM OCTO Technology ont animé un comptoir le mardi 30 mai 2023 sur « L’avenir de la gestion du bilan carbone : les solutions EPM au service de la performance environnementale ».

A travers ce webinar, plongez dans les bénéfices des solutions EPM pour améliorer la gestion du bilan carbone d’une entreprise. En simplifiant la collecte et l’analyse, ces solutions offrent une vision claire de son empreinte environnementale et permettent d’identifier les opportunités de réductions des émissions. Les bénéfices incluent une meilleure efficacité opérationnelle, des coûts réduits, une réputation renforcée et une contribution significative aux efforts de lutte contre le changement climatique.

Contexte et enjeux de la gestion du bilan carbone pour les entreprises

Les entreprises jouent un rôle essentiel dans la lutte contre le changement climatique, celles-ci étant à l’origine de 60% de l’empreinte carbone en France. Cependant seulement 20% des émissions mondiales sont actuellement surveillées, c’est dire l’ampleur des opportunités d’amélioration.

Les mesures réglementaires jouent un rôle important dans le contrôle des émissions de gaz à effet de serre. Parmi elles, on peut citer l’objectif européen très ambitieux de neutralité carbone d’ici 2050 qui s’est traduit en France depuis janvier 2023 par l’obligation pour les entreprises de plus de 500 employés de produire un bilan des émissions de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, nous considérons que réaliser un bilan carbone c’est avant tout une opportunité clé pour les entreprises de stimuler l’innovation, de réduire les coûts et d’explorer de nouvelles perspectives commerciales tout en minimisant leur impact environnemental. Ces points convergent vers l’idée que la durabilité peut être un moteur de croissance stratégique et de progrès, plutôt qu’une contrainte.

Les solutions EPM : Votre allié pour un bilan carbone efficace

La réalisation d’un bilan carbone présente plusieurs défis, auxquels les solutions de gestion de la performance de l’entreprise (EPM) comme Anaplan peuvent répondre efficacement grâce à leurs fonctionnalités éprouvées.

La collecte des données pertinentes et précises sur les émissions de gaz à effet de serre est souvent difficile en raison de la complexité des processus opérationnels et de la diversité des sources d’émissions. L’un des défis de taille, en raison de la diversité des méthodologies (Bilan GES, l’ISO14069 et le GHG protocol), est de rassembler et traiter les informations nécessaires pour produire les rapports sur les émissions de gaz à effet de serre. Cette complexité est amplifiée, en particulier pour les grandes entreprises, surtout si le reporting est manuel. L’efficacité des solutions de gestion de la performance de l’entreprise (EPM) dans la manipulation de multiples processus métiers et sources de données permet de faciliter le reporting réglementaire du Bilan Carbone

En raison de la présence établie des solutions EPM sur le marché, les entreprises ne rencontreront pas de difficultés pour trouver les compétences nécessaires pour maintenir leur calculateur carbone.

Enfin, le suivi continu des émissions de gaz à effet de serre et la mise à jour régulière du bilan carbone peuvent être compliqués par les changements constants dans les opérations de l’entreprise et la réglementation. Des solutions comme Anaplan peuvent faciliter ces tâches, permettant aux entreprises de surveiller leur progrès et d’ajuster leurs stratégies au besoin. Nous croyons fermement en la puissance des données pour transmettre des messages significatifs, c’est pourquoi nous recommandons de consolider toutes vos données.

Les étapes pour établir un bilan carbone

Les étapes typiques d’une mission de bilan carbone.

La première étape est la sensibilisation, qui comprend l’engagement des parties prenantes, la nomination d’un responsable du projet interne et l’organisation de sessions pour sensibiliser aux enjeux liés à l’énergie et au climat. Au-delà de sensibiliser les contributeurs, cette phase permet d’engager les salariés de l’entreprise à la cause climat.

La deuxième étape est la définition du périmètre d’étude, qui comprend l’établissement des limites organisationnelles (quelles sont les entités de notre organisation retenues pour notre bilan carbone), temporelles (année calendaire ou fiscale) et opérationnelles (quelles sont les flux dont dépendent notre activité) afin de réaliser une cartographie des flux physiques de l’organisation.

La troisième étape, qui a été présenté lors de la démonstration sur Anaplan, est la collecte de données, qui implique l’identification des principales sources d’émissions et du niveau de détail associé, ainsi que la collecte et le traitement des données.

L’élaboration et le suivi d’un plan d’actions est également une partie essentielle de l’élaboration d’un bilan carbone. Le premier diagnostic permet d’identifier les principaux postes d’émissions et les opportunités d’amélioration. Pour cela la possibilité d’effectuer des scénarios de simulation (what-if) permet de mesurer l’impact des initiatives bas carbone à long terme. Les initiatives à modéliser dépendent du contexte de l’entreprise.

Enfin, la cinquième étape est la communication, qui comprend la communication des plans d’actions, des impacts de ceux-ci et des résultats obtenus.


Illustration en image : démonstration de notre solution

A travers la solution EPM choisie (Anaplan), nous allons explorer les différentes étapes de l’élaboration d’un bilan Carbone. Cela comprend la collecte des données, les analyses et simulations, ainsi que le suivi et la communication des plans d’actions.

Pour cette démonstration nous incarnerons un responsable d’entité, le bureau de Paris, qui doit réaliser son bilan Carbone pour l’année 2022. Après nous être connectés à l’outil, nous arrivons sur la page d’accueil où plusieurs options sont disponibles :

  • Méthodologie & Documentation permet de consulter la méthodologie utilisée pour collecter et restituer les données. Peut également indiquer également la composition des différents scopes, les KPI réglementaires obligatoires etc.
  • Collecte & Estimation de CO2 renvoie vers les différents écrans de saisie des valeurs d’émission. Par typologie d’émission (Energie, Transport de marchandises, Déplacements, Achats de biens et de service etc.)
  • Analyses et simulations zoom sur les chiffres collectés permettant ainsi d’identifier à plusieurs granularités la consommation de CO2. La partie simulation, permet sur la base des chiffres collectés de saisir des initiatives bas carbone et hypothèses de croissances de l’entreprise afin de se projeter sur différentes années et voir quelle sera la trajectoire de consommation de CO2
  • Reporting suit les différentes initiatives bas carbones pour voir leur évolution dans le temps et communiquer sur leur avancement. Le reporting permet notamment de sensibiliser les différents acteurs sur l’impact de leurs efforts

Etape 1 : La collecte et l’estimation de CO2

Pour simplifier la collecte, des interfaces spécifiques ont été conçues pour garantir la sécurité des données. Chaque interface présente deux options : saisie manuelle ou chargement de fichier plat. Lors de cette démonstration, nous saisissons les données relatives aux émissions dues aux déplacements et à l’énergie.

Pour les déplacements, s’agissant de données sensibles relatives aux employés, l’accès à ces informations est limité à quelques personnes spécifiques. Ces données ont été recueillies par le biais d’un questionnaire et nous chargeons les résultats, sous la forme d’un fichier csv.

Quant à la section Énergie, nous nous appuyons sur les factures de l’année précédente et nous entrons ces chiffres manuellement.

Etape 2 : Analyses et simulations

Analyse de notre Bilan Carbone

Une fois les données collectées, nous pouvons les visualiser, l’objectif 1er étant de comprendre notre Bilan carbone. Autrement dit nous souhaitons connaître les postes les plus impactant et ce à plusieurs granularités.

Avant d’avancer dans l’analyse de notre consommation de CO2 nous retrouvons quelques KPI ainsi que notre trajectoire (1er graph). Nous pouvons y voir la consommation réelle et la projection sur plusieurs années si les consommations restent à l’identique. Ces données nous informent sur notre trajectoire et permettent de la comparer à la trajectoire de l’objectif de la COP27

Après le 1er aperçu de notre trajectoire nous pouvons analyser notre consommation de CO2 de manière agrégée et détaillée. Par scope puis de manière plus détaillée par catégorie et enfin ç la maille fine par sous-poste. Cette analyse nous permet de comprendre notre Bilan carbone afin de pouvoir, dans l’étape suivante mettre en place des initiatives bas carbone pertinente pour notre organisation

Simulations de nos consommations futures et initiatives bas carbone

Nous avons collecté nos valeurs d’activités, puis nous avons analysé notre consommation pour comprendre les différentes catégories les plus impactantes. Passons aux projections via des hypothèses de croissance de notre organisation puis les initiatives bas carbones à mettre en place.

Avant de se projeter nous pouvons comparer notre trajectoire avec celle de référence qui est la trajectoire de la COP27. Autrement dit voir l’impact de nos initiatives bas carbones sur notre trajectoire afin de piloter différemment notre organisation et atteindre l’objectif de neutralité carbone

Passons maintenant aux hypothèses et initiatives bas carbone.

Nous devons d’abord saisir une hypothèse générale de croissance qui est le nombre d’ETP supplémentaire par année. Ensuite nous verrons année par année si nous souhaitons mettre en place une ou plusieurs initiatives bas carbones et avec quelle intensité. Ces initiatives ont été créées de manière discrétionnaire pour les besoins de cette démonstration et pour une entreprise fictive. Nous partons du principe qu’ils servent d’illustrations et doivent être adapté à chaque organisation afin d’être réellement pertinent.

Ces hypothèses générales sont liées les unes aux autres. Par exemple le télétravail aura un impact sur les postes d’émissions liés aux déplacements domicile travail, car plus le télétravail augmente moins il y aura de transport domicile-travail. De la même manière nos locaux impacteront les déplacements puisque la taille de mes locaux permet d’accueillir un certain nombre de collaborateurs.

En saisissant ces initiatives bas carbones nous pouvons voir leur impact sur notre trajectoire et la comparer soit à une version de référence, soit aux objectifs de la COP27 par exemple (ou les 2)

Etape 3 : Suivi, mise à jour et communication au bon format

La dernière partie de notre Bilan Carbone concerne sa communication au bon format. Des écrans dédiés au management reporting ont été créé afin de communiquer au bon format le Bilan Carbone et également le suivi des initiatives bas carbone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha