L’arrivée de l’agile à OCTO : introduction

Aujourd’hui, OCTO et l’agile, cela va de soi et l’on pourrait croire qu’il en a toujours été ainsi.

Pourtant, à ses débuts, OCTO faisait uniquement du conseil en architecture de SI, et était essentiellement composé d’architectes, comme en témoigne le premier logo :

logo

Les agilistes sont arrivés dans les années 2000, amenant leurs nouvelles méthodes.

Si l’eXtreme Programming avait suscité l’intérêt des architectes pour ces idées, le rapprochement entre architectes et agilistes ne s’est pas fait en un jour ni sans heurts.

Certains des plus anciens se souviennent encore des trolls à rallonge sur les mailing-lists.

À l’heure où les « transformations agiles» ou « digitales » se multiplient, il est intéressant de comprendre ce changement qu’a vécu OCTO en son temps.

L’objectif est de raconter cette évolution de l’intérieur, 6 histoires de l’arrivée de l’agile à travers les témoignages de personnes qui l’ont vécu, et en tirer quelques leçons, sans vouloir en faire un modèle à reproduire.

Si chaque personne a vécu cette période différemment, quelques éléments font tout de même consensus :

  • l’influence du contexte sur la perception du discours des agilistes : le manque de missions agiles rendaient leur discours difficile à entendre par des architectes qui avaient le sentiment de faire bouillir la marmite ;
  • la violence des échanges entre les deux groupes, surtout dans les mailing-lists ;
  • la sortie du conflit s’est faite lorsqu’une partie des architectes se sont rapprochés des agilistes, au point, pour certains d’entre eux, de basculer et d’abandonner l’architecture pour l’agile ;
  • aucune baguette magique n’aurait pu permettre un changement plus rapide ou moins heurté, les outils de coaching qui auraient pu faciliter les choses – comme les rétrospectives – n’étaient pas encore bien connus à cette époque.

Nous publierons une interview chaque semaine, ou vous pouvez tout de suite lire l’intégralité dans ce PDF.

Les interviews :

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha