Langages dynamiques : les conférences se multiplient

Avec le succès grandissant des langages dynamiques, les conférences dédiées déferlent, réunissant de plus en plus d’innovations et suscitant beaucoup d’enthousiasme. Bref, de bons endroits en ce moment participer aux développements de ces technologies ou pour les adopter…

De notre coté nous participons à trois grands types de rencontres autour des langages dynamiques :

  • Les conférences de type JavaOne, Tech-Ed, etc. Consacrées à une grande plate-forme (Java, .NET, Linux…), elles offrent de plus en plus de sessions dédiées à l’utilisation des langages dynamiques au sein de ces plates-formes.
  • Les conférences spécifiques à un langage dynamique particulier (Ruby, Python, Scheme, Groovy , etc.). De taille plus modeste, elles permettent d’explorer et de discuter en profondeur d’un langage, des techniques de développement associées, de l’utilisation en entreprise, des retours d’expérience, des évolutions envisagées, etc. Elles contribuent de manière majeure à la vie des communautés se formant autour de ces technologies.[1]
  • Les conférences de recherche sur langages dynamiques. Plus spécifiquement consacrées à la présentation de nouvelles idées et techniques, on y trouve un fort taux de chercheurs industriels et académiques. Souvent passionnantes, elles permettent de suivre les travaux des acteurs de la recherche et d’y contribuer.

Le reste de ce post porte justement sur cette dernière catégorie de rencontres, et me permet de vous signaler deux évènements (fort intéressants à mon avis !) que nous contribuons à organiser. Le premier, l’International Conference on Dynamic Languages, se déroule cette semaine dans le cadre d’ESUG 2007 à Lugano. Plusieurs grands thèmes au programme: les problématiques d’évolution du code, les outils de développements, les fonctionnalités des langages et les modèles d’exécution concurrente; les travaux présentés sur ce dernier thème étant particulièrement intéressants (notion de mémoire transactionnelle, intégration d’un langage de programmation par acteurs et de Java). Les travaux présentés devraient êtres accessibles sur le site de l’école des Mines de Douai.

Puis, en Octobre, aura lieu DLS 2007 (Dynamic Languages Symposium), qui fête sa troisième année d’existence. Il se déroule comme les années précédentes dans le cadre de la grande conférence OOPSLA. Jim Hugunin, de Microsoft, présentera le DLR (Dynamic Language Run-ime), un nouveau composant de .NET qui enrichi le CLR pour faciliter l’implémentation de langages dynamiques sur la plate-forme de Microsoft. Jim est le principal architecte du DRL, ainsi que le créateur d’IronPython, Jython et AspectJ. Mark S. Miller, chercheur chez Google et coordinateur du projet E, fera le point sur les recherches consacré au langages dynamiques et à la sécurité dans les systèmes distribués. Je pense qu’il abordera en particulier la question de la mise en place sécurisée de systèmes dont les composants n’ont pas à priori d’assurance sur la validité des comportements des autres composants… Autour de ces deux invités, la conférence propose un programme technique fourni, issu d’une sélection relativement rude (neuf communications retenues sur les trente soumises).

Pour finir, prenons date. Je pense que l’effervescence que l’on observe autour de ces langages n’est qu’un début. Une importante évolution se dessine et nous allons assister à l’émergence de nouvelles plates-formes d’entreprise, bien différentes de celles, trop lourdes et complexes, que nous connaissons aujourd’hui. Bienvenue dans le monde des langages dynamiques !

[1] Plusieurs consultants d’OCTO Technology interviendront à la première édition de Grails eXchange du 17 au 19 octobre 2007.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha