L’accessibilité numérique se teste à chaque étape de la fabrication

L’accessibilité est une exigence forte de fabrication des produits numériques actuels. Elle peut néanmoins s’avérer difficile à mettre en œuvre, en particulier lorsqu’on ne sait pas par où commencer. Romy Duhem-Verdière, designer UX senior, experte en accessibilité web et Florence Nguyen, Product Owner Senior OCTO Technology, animatrices de la formation « Techniques de vérification d’accessibilité », évoquent l’importance des tests de recette qui permettent de vérifier l’accessibilité des écrans et interfaces.

Qu’est-ce que l’accessibilité numérique ? En quoi est-ce important ?

Romy Duhem-Verdière – Florence Nguyen – Il faut savoir que 20 à 40 % des utilisateurs ont un accès difficile, partiel ou impossible aux informations et services en ligne, en raison d’un handicap ou d’une limitation technique, qui peut être temporaire ou permanent(e). À l’échelle mondiale, cela concerne plus d’un milliard de personnes, avec un pouvoir d’achat de 6000 milliards de dollars.

Se soucier de l’accessibilité, c’est rétablir l’accès pour ces personnes. C’est fabriquer des produits utilisables par le plus grand nombre. Parce qu’il s’agit de résorber une discrimination, l’accessibilité numérique est une obligation légale pour les services publics. Mais les entreprises privées sont également soumises à une obligation déclarative.

Quelles sont les normes et référentiels pour l’accessibilité ?

Connues sous le nom de WCAG (Web Content Accessibility Guidelines), les règles pour l’accessibilité des produits web, édictées par le World Wide Web Consortium (W3C), constituent la norme internationale d’accessibilité numérique. En France, la mise en accessibilité se fait par l’application du RGAA (Référentiel Général d’Amélioration de l’Accessibilité) qui liste les critères et tests à respecter pour se conformer à cette norme.

Comment intégrer cet enjeu autour de l’accessibilité dans la conception d’un produit numérique ?

La mise en accessibilité n’est pas une étape finale, mais se joue dès la conception et tout au long du cycle de vie du produit. C’est un travail d’équipe qui implique tous les intervenants : en développement front, mais aussi en design UI et UX, en production des contenus et pendant l’exploitation.

C’est pourquoi, il est primordial de constituer une équipe réunissant des intervenants compétents en accessibilité (ou qui seront formés). Ceux-ci vérifient l’accessibilité à chaque étape de fabrication : le graphiste s’assurera que les contrastes sont suffisants, la développeuse que les titres sont correctement balisés, les rédacteurs et rédactrices que les images et vidéos sont dûment pourvues d’alternatives textuelles, etc.

Pourquoi est-il important d’effectuer des tests d’accessibilité ?

Tester permet, avant de mettre le produit fabriqué entre les mains des utilisateurs, de s’assurer qu’il réponde bien au besoin spécifié. Tout projet de fabrication d’interface embarque donc des tests automatisés d’une part et des tests manuels d’autre part, sous forme de recette fonctionnelle régulière. L’accessibilité faisant partie des besoins utilisateurs est donc testée de même.

Il existe de nombreux outils de test automatisé d’accessibilité. Mais ceux-ci ne peuvent pas tout vérifier. Prenons l’exemple des images, pour lesquelles une alternative textuelle doit être prévue. Il est possible de détecter automatiquement si une alternative est présente. Mais seule une relecture humaine peut évaluer si cette alternative est appropriée et pertinente.

La majorité des tests doit donc s’effectuer manuellement, par une inspection humaine. L’exécution de ces tests s’incorpore dans la routine de chacun des membres de l’équipe agile (designers, dev, PO) :

  • d’abord les tests automatisés d’accessibilité, dans la chaîne d’intégration continue,
  • puis inspection manuelle, lors des recettes finales de chaque sprint.

Ces vérifications doivent figurer dans la « definition of done » qui liste les critères permettant de considérer l’user story comme achevée et délivrable.

Comment vous est venue l’idée de créer cette formation ?

Nous pratiquons, dans les missions qui nous sont confiées, une série de tests d’accessibilité lors des recettes fonctionnelles. Nous souhaitons partager notre expérience.

Ces tests s’inspirent des 10 « Easy Checks » du W3C. Bien qu’ils soient simples et rapides à effectuer, ils nécessitent une initiation. Il s’agit d’éprouver différentes situations de consultation réellement vécues par les utilisateurs : l’interface reste-t-elle compréhensible et utilisable en basse connexion, par exemple en déplacement, lorsque les images ne se chargent pas ou bien lorsque l’utilisateur a grossi les caractères pour les adapter à sa vue ? Comment navigue-t-il au clavier (sans souris) ? Telles sont les manipulations à apprendre.

C’est pourquoi nous avons conçu une formation opérationnelle, très concrète, qui repose sur la pratique, avec échanges et retours d’expérience, de façon à ce qu’à la fin de la journée, les participants sachent chacun et chacune effectuer les 10 tests fondamentaux qui serviront à vérifier l’accessibilité de tous leurs projets.

 

Formation techniques de verification accessiblité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha