La revue de presse d’Henri: Semaine 10

Avertissement: Cette chronique se veut légère, joyeuse et instructive sur des sujets divers et variés. Elle n’a pas la rigueur éditoriale habituelle de ce blogue. Vous inquiétez pas, c’est la dernière.

Est-ce que j’aide les nazis? – Henri Tremblay

C’est cette semaine que ma stratégie du laissez-faire devient payante. Si vous vous souvenez bien, j’avais deux choix

  1. Changer ma stratégie de nommage avant de tomber 2 fois sur la même semaine
  2. Laisser faire et attendre que ça arrive.

J’ai choisi la 2. J’ai gardé ma dette technique et attendu qu’on me décommissionne. Choix finalement payant et allant à l’encontre de tout ce qu’OCTO raconte dans ses audits depuis 14 ans. Cette revue de presse sera la dernière. Mon emploi du temps ne le permet plus et je me décommisionne donc tout seul comme un grand. Ce fut un plaisir de la rédiger et vos retours ont tous été chaleureux. Ceci étant dit, pourquoi parle-t-on de nazis au début?

J’ai quelques devises que j’ai élaborées à travers le temps. Des petites phrases qui servent à guider mes actions. Je trouve que la Bible c’est pas assez concis. J’avais jusqu’à maintenant « Fais ce que tu veux tant que tu ne fais pas de mal à personne » que j’utilise régulièrement. Par exemple:

– Chérie! Je sors les poubelles!
– Mais il fait -20 et tu es en robe de chambre
– Et? (c’est pas grave, ça fait de mal à personne et non, on peut pas tomber malade en marchant pieds nus dans la neige à -20. C’est un mythe inventé par les québécois pour empêcher les Français d’immigrer)

La dernière est donc « Est-ce que j’aurai aidé les nazis? ». Personnellement, j’en ai pas trop besoin, je suis naturellement antinazisme. Malheureusement, la petite dame de l’administration qui dit « Je ne peux rien faire pour vous mon bon monsieur » sachant que le tampon nécessaire à la solution est sur son bureau est un exemple. En gros

  •  Je le fais parce qu’on m’a dit de le faire (et donc c’est plus de ma faute)
  • Je ne peux rien faire pour t’aider (mais en fait je peux, mais j’ai juste peur de prendre une initiative)
  • C’est comme ça depuis toujours (donc y’a sûrement une bonne raison)

Sont des réponses sur lesquelles reposent les génocides. Ça serait peut-être une idée de l’enseigner à l’école.

Laissons ce coup de gueule et passons aux dernières nouvelles.

La première nous vient d’Autodesk qui développe AutoCAD. Vous savez, le logiciel que vous piratiez à l’école en vous disant que ça serait cool de faire de programmer des jeux comme métier avant de découvrir que pour modéliser une canette de coca ça prend 3 jours. À l’époque où vous aviez une épée en mousse et vous laviez les cheveux épisodiquement. À noter, je parle de vous, pas de moi. J’ai, de mon côté, toujours eu une bonne hygiène corporelle (et une épée en mousse). Donc, Autodesk vient de sortir une suite de logiciels gratuits nommés Autodesk 123D. Si vous me lisez régulièrement, vous savez peut-être ma passion pour les imprimantes 3D. Cette adorable suite vous permet de modéliser et d’ensuite faire un « make » de la pièce sur votre imprimante 3D à la maison, sur des bouts de carton à assembler en 3D ou ces deux solutions dans le cloud. C’est génial! On y est.Vous voulez que votre petit dernier ait une tasse en forme de tricératop? Plus nécessaire de mettre du plastique mou au micro-onde en espérant que ça prenne la bonne forme. Vous êtes en prison et vous voulez un couteau à assembler en carton? Plus besoin de succomber au charme de votre voisin de cellule. Suffit de le modéliser!
http://www.123dapp.com/index.cfm

Plus sérieux, la réponse à pourquoi Apple ne construit pas aux États-Unis. La réponse courte est que c’est impossible. Impossible d’avoir assez de monde au même endroit et d’avoir les bonnes réactivités.
http://www.tuaw.com/2012/01/22/why-apples-products-are-designed-in-california-but-assembled/

Toujours utile. Comment fabriquer un cran d’arrêt dans votre manche comme dans Assassin Creed
http://www.rockpapershotgun.com/2012/01/20/never-do-this-diy-assassins-creed-blade/

Indispensable (sérieusement pour une fois), un site de l’Office québécois de la langue française. Vous faites des slides en français mais vous n’avez que des mots anglais sous la main. Le grand dictionnaire terminologique est là pour vous. En gros, tous les mots contextualisés. Cherchez par exemple « iteration » en anglais et français comme langue de l’équivalent. Vous allez trouver des utilisations et traductions dans le monde du commerce, de l’informatique, de la publication et des télécommunications.
http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/gdt.html

Ensuite un très utile article pour vérifier votre posture. Vous prenez une photo, vous la superposez à l’image de la posture parfaite et vous faites votre constat.
http://lifehacker.com/5870765/test-and-fix-your-posture-with-this-head+to+toe-guide

L’espoir renaît, la science va peut-être finir par être plus rapide que les puits de pétrole. De nouveaux panneaux solaires arrivent à avoir une efficacité quantique de plus de 100%. Efficacité quantique?!? C’est le nombre d’électrons « produits » divisé par le nombre de photons utilisés par l’opération.
http://www.engadget.com/2011/12/19/scientists-create-first-solar-cell-with-over-100-percent-quantum/

Oh! Super rapide même. Le MIT a réussi à prendre des photos à la vitesse de la lumière. Décent. Moins bien que Lucky Luke, mais décent.
http://www.engadget.com/2011/12/13/dnp-mit-builds-camera-that-can-capture-at-the-speed-of-light-vi/

Et finalement, faire des robots à la maison n’a jamais été si facile. L’avenir appartient aux gens avec du temps libre et un sous-sol.
http://www.engadget.com/2011/12/09/step-aside-arduino-tinkerforge-is-the-new-sheriff-in-mod-town/

Ma prédiction est que l’humanité à deux avenirs possibles. Le premier est que nous allons manquer de pétrole et retourner faire de la chasse et de la cueillette sauf les geeks qui sauront se débrouiller et auront les plus belles femmes . Le deuxième est que nous allons vivre dans des maisons solaires autonomes. Les geeks construiront des robots autonomes qu’ils imprimeront, ce que leur donnera plus de temps libre, un sous-sol et les plus belles femmes. Me reste plus qu’à me trouver un sous-sol.