Installation d’OpenERP sous Red Hat Enterprise

Red Hat pour entreprise – de son petit nom Red Hat Enterprise Linux (RHEL) – est un système reconnu pour sa robustesse et sa fiabilité, ce qui lui vaut d’être souvent le standard linux au sein des entreprises.

C’est ainsi, que nous avons été amené à porter des installation OpenERP depuis UBUNTU 10.04 vers RHEL 5.6. Le but de ce billet est de présenter les quelques problèmes que nous avons dû résoudre.

Une installation OpenERP v5 c’est …

Pour rappel, une installation OpenERP en version 5 passe par les éléments suivants:

Pour un support de l’UTF 8, PostGreSQL doit être en version supérieure à 8.2. Dans notre cas, nous continuons avec la même version que celle utilisée sous UBUNTU, à savoir la 8.4.

Quant à l’environnement Python, le code OpenERP 5.0.X utilise la syntaxe introduite par la version 2.5 pour la gestion des exceptions en combinant les blocs except et finally. Cependant, les versions 2.7.X de python sont incompatibles avec OpenERP v5.

Enfin, ce n’est pas obligatoire mais bien souvent un serveur APACHE est configuré pour effectuer la redirection de port/url (par exemple 80 vers 8080) ainsi que des connexions sécurisées (HTTPS).

Dans le cas de RHEL

La philosophie reste la même tout en contournant les problèmes suivants:

  • PostgreSQL 8.4 n’est pas disponible au travers des repositories de package par défaut pour RHEL 5. Nous ajoutons donc le repository Extra Packages for Enterprise Linux – EPEL pour obtenir PostgreSQL 8.4.
  • La dernière version de Python disponible sur RHEL 5 est la 2.4.3. Par ailleurs, le gestionnaire de packages YUM et certains packages système reposant sur Python, nous ne pouvons pas mettre à jour ce dernier. Nous devons donc installer Python 2.6.en parallèle. Pour cela, nous téléchargeons le code source (wget) puis éxecutons un make install. Le choix de la version de Python à utiliser se fait directement dans les script de lancement de process OpenERP. Une autre alternative serait d’utiliser virtualenv ou pip.
  • La mise en place d’un serveur APACHE peut passer par une configuration spécifique de la couche SE Linux  – Security Enhanced Linux. En effet, selon la politique appliquée à SE Linux, il se peut que la communication entre OpenERP-web et le mod-proxy du serveur APACHE soit bloqué puisque l’une des fonctions de SE Linux est de contrôler les accès de programmes aux ressource systèmes comme les ports réseaux par exemple. Dans ce cas, nous devrons éditer les permissions accordées par SE Linux.

Malgré ces petits ajustements, la migration s’effectue bien, sans aucune conséquence pour les utilisateurs finaux.