Injonctions paradoxales : un MVP … mais pour tous !
























Un MVP … mais pour tout le monde !

Et si vous vouliez l’entendre cette injonction ? Mise en scène, écoutez la.

Les racines du paradoxe

D’un côté, les managers sont sous la pression du timing : ils sont séduits par le concept de MVP, Minimum Viable Product, présenté comme un moyen d’accélérer la mise sur le marché.

D’un autre, ils sont sous la pression du chiffre : ils ont du mal à accepter qu’on se prive d’une partie du marché potentiel.

En outre, ils sont sous la pression des clients eux-mêmes, qui ne comprendront pas pourquoi leurs besoins ne sont pas servis dans une première version.

Nos pistes pour en sortir

  • Redéfinir le terme MVP :
    la première version qui rend le cœur du service pour valider les hypothèses d’usage auprès de tout premiers utilisateurs  (pas tout le monde !)
  • Rappeler l’intérêt d’être très focalisé
    la condition sine qua non pour accélérer le lancement, tenir des échéances imposées, et bénéficier de premiers retours de beta-utilisateurs pour sécuriser l’adoption par le gros du marché
  • Rassurer sur l’élargissement incrémental
    le produit final ne sera pas le MVP, il va s’enrichir de nouvelles fonctionnalités,donc adresser de nouveaux types d’utilisateurs, mais progressivement, au fur et à mesure des priorités

Pour aller plus loin

Culture Innov’ : Innover comme une Startup, investir comme un VC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha