Immersion dans la Skool, l’accélérateur de carrière à la sauce OCTO (2/5)

Article précédent : Immersion dans la Skool, l’accélérateur de carrière à la sauce OCTO (1/5)

C’est parti pour la Skool ! Cela commence par trois semaines de formations sur la méthodologie, les techniques et plusieurs langages de programmation.
Par cette suite d’articles, nous vous proposons une immersion au sein de la Skool en suivant l’évolution d’un skooleur fictif.
Toute ressemblance avec des faits réels ne sera pas fortuite.

J’AI REJOINT LA SKOOL

Il y a quelques semaines, j’ai reçu un mail m’indiquant l’heure et le lieu de rendez-vous. Quand j’entre dans la salle de réunion, quelques personnes sont déjà présentes. Des visages inconnus se tournent vers moi. Je me dis d’emblée que d’ici quelques jours ou quelques semaines, je les connaîtrai tous.

La première heure consiste à se présenter, découvrir les nombreuses personnes qui nous accueillent et prendre connaissance du programme des semaines à venir. Nous avons tous un parrain et un manager. Mon parrain est là pour m’aider à prendre en main mon matériel et pour comprendre le fonctionnement interne. Ensuite, les plannings des jours à venir sont distribués : formations Agile, TDD, Front & API, Git, faire un Code Review, donner un Feedback, etc. Nous visitons les locaux, rencontrons les équipes ainsi que les consultants travaillant au siège. L’accueil se révèle très chaleureux et enthousiaste, ça fait plaisir ! Autre point non-négligeable, nous apprenons à nous connaître entre skooleur·euse·s. Après tout, nous passerons l’essentiel de notre temps ensemble pour les semaines à venir.

Dès le deuxième jour, début des formations !

Elles sont données par d’autres Octos, compétents en la matière et parfois reconnus au-delà d’OCTO.

Les formations crafts, notamment celles sur le TDD, nous font découvrir une nouvelle façon d’aborder le développement. Même si nous comprenons très vite l’intérêt, il nous faut du temps pour nous habituer et pour mettre en pratique les différentes approches. J’ai dû m’habituer à un mode de réflexion complètement inversé par rapport à mes habitudes.

Nous passons aussi en revue Git, omniprésent dans les projets, et le développement front et back en JavaScript. J’avais déjà fait du JavaScript il y a quelques années, j’ai donc pu appréhender les nouveaux frameworks avec plus de sérénité que ceux qui n’en avaient jamais fait. Mais ce n’est pas grave, car on travaille souvent en binôme, ce qui permet d’échanger nos connaissances et notre compréhension du problème.

 « En un mois, j’ai l’impression d’avoir plus appris qu’en un an durant mes études. »
Un skooleur

J’ai vite senti la fatigue des journées intenses de formation. Durant les pauses, je prends mon thé accompagné d’une partie de flipper, alors que d’autres préfèrent le combo café – baby-foot. Nous discutons aussi sur Slack, entre nous et avec les skooleur·euse·s des autres promos. Mais l’un des moments important pour décompresser, c’est l’apéro le jeudi soir ! Le bar du coin devient vite le bar habituel et les apéros Skool sont incontournables durant les formations.

Le lendemain d’une formation technique, nous nous lançons dans une des formations les plus importantes : la formation Agile. Je garde un très bon souvenir des deux jours de formation car ce n’était pas vraiment un cours sur l’agilité. Nous avons appris le vocabulaire et les principes de l’agilité, mais surtout nous avons été voir des projets et leur board visuel, nous avons discuté sur ce qu’était l’agilité ou encore sur ce qui faisait une bonne équipe, et nous avons expérimenté l’agilité via un projet avec des Lego. Ce n’était peut-être qu’un jeu, mais nous avons été plongés dans le bain et nous en sommes ressortis en sueur, après quelques heures à avoir donné tout ce que nous avions pour un projet en Agile.

« C’est tellement différent de ce que je faisais dans mon ancien travail… ça va me prendre du temps pour changer ma façon de faire. »
Un skooleur

Entre chaque formation, la pause du midi nous permet de nous poser ensemble sur une grande table et de découvrir les personnes avec qui nous vivons cette aventure. C’est aussi l’occasion de découvrir les alentours et tous les restaurants. Tous les skooleur·euse·s vous le diront : la Skool n’est pas la bonne période pour faire un régime !

Durant les formations, les valeurs d’OCTO sont omniprésentes et nous sont expliquées pour pouvoir les partager au mieux durant nos futures missions, comme lors de la formation “Savoir donner et recevoir un feedback efficace”.

Nous sommes aussi accompagnés pour commencer notre métier de consultant. Des Octos prennent du temps pour nous aider à faire la liste de nos compétences, à écrire nos CV et à comprendre le fonctionnement des missions. Alors que certain·e·s skooleur·euse·s savent quelle mission les attend, j’étais du côté de ceux et de celles qui n’avaient aucune idée de ce qu’ils pourraient faire avec leurs compétences.

« C’est dingue à quel point on est une petite famille maintenant, alors qu’on vient tous d’endroits différents. »
Un skooleur

La fin de ce mois de formation arrive. Je suis partagé entre la motivation de commencer enfin une mission pour mettre en pratique tout ce que l’on a appris et la nostalgie de ces moments passés avec ma promo et des échanges avec les formateurs.

Certains partent en mission, d’autres devront attendre un peu mais peuvent continuer d’apprendre en shadowing (en suivant une équipe) ou en contribuant à un projet interne.

Je suis arrivé dans cette formation avec 9 autres personnes totalement inconnues. Au bout d’une semaine, j’avais l’impression de retrouver d’anciens camarades après des vacances scolaires. Au bout de deux semaines, je me rendais compte de tout ce que j’avais à apprendre. À la fin, je suis fier d’avoir appris tout cela avec ma promotion Skool, et j’en demande encore !

Le premier mois de Skool ? Intense et enrichissant !

Dans l’article suivant, je vous parle de ma première mission !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha