Hyperledger/Fabric : Du POC à la production ? – Compte-rendu du talk de Peva Blanchard à la Duck Conf 2019


Le but de cette mission est de passer du POC, déjà réalisé à un système destiné à la production. Elle se déroule en Suisse, pour une start up américaine. Elle concerne un domaine particulier, légal ou illégal selon les états. Ce marché, qui sera modélisé comme le marché de “la tulipe”, ne possède pas de consensus sur l’accord de vente du produit au niveau fédérale. Ça signifie qu’en boutique, il est obligatoire de payer en cash car les banques n’autorisent pas les moyens de paiement classique (Carte Bancaire).

Le client américain veut mettre en place un système pour permettre de payer directement en boutiques par carte.

L’idée est que la start up met à disposition une caisse enregistreuse (POSS : Point of Sale System). Un acheteur paie dans une boutique à travers cette caisse enregistreuse. Le paiement va déclencher une requête dans le système qui va échanger un dollar par un jeton. On délivre ensuite les jetons sur le compte du client qui va pouvoir acheter des tulipes.

A terme, l’entité américaine veut devenir la banque référence, intervenir dans tous les échanges autour de “la fameuse tulipe” directement auprès des producteurs, des laboratoires…

Pour se faire, la start-up veut utiliser la blockchain pour 3 raisons. C’est tendance, ça donne envie aux investisseurs. Il y a un aspect légal contraignant auquel la blockchain réponds par la traçabilité. Et enfin un aspect distribué (supply chain), tous les acteurs peuvent participer, dans la vision future, tous les acteurs pourront rédiger leur Smart Contract. Le MVP de la blockchain se focus sur 3 axes : les transactions monétaires, le contrôle des accès et la haute disponibilité (7j/24h). 

Le choix de Hyperledger/ Fabric s’est fait car c’est une blockchain privée c’est-à-dire que les participants sont identifiés ce qui permet d’utiliser des algorithmes de consensus plus performants, en contrôlant les échanges plus rapidement.

Retrouvez la présentation complète sur slideshare.

  • Hyperledger/ Fabric est un des frameworks blockchain les plus aboutis (architecture solide, java et go, écosystème riche, outils riches…)
  • Cependant c’est une technologie récente ce qui signifie une documentation pauvre pour des fonctionnalités poussées, la documentation se fait à travers le code et une configuration difficile à mettre en place, intégration personnalisée, petits problèmes de compilation…  Mais elle est en évolution constante.

- Ne pas oublier que la blockchain s’intègre à d’autres composants, quelle est sa responsabilité ? Il faut bien définir les choix en amont. Pour la mission, on ne prend pas en charge la complexité bancaire, mais on prends en charge l’intégration avec les providers d’identité (cognito), l’administration du parc utilisateurs, les liens entre les identités.
  • Le dernier point concerne la division du travail entre la Suisse et les État-Unis qui s’occupe du Point of Sale System sur iPad (front). La distance lors de la synchronisation des tâches a pu rendre le travail complexe.

Pour en savoir plus, je vous conseille de lire cet article.

OCAC propose également des formations Blockchain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha