Episode 1 – Comment lancer un produit dans de bonnes conditions – et notamment grâce au Written Narrative ?

Trailer 

Vous allez découvrir dans cette série de 3 articles comment une Product Owner (PO) relève un défi de taille concernant le création d’un nouveau produit tout en embarquant progressivement des personnes récalcitrantes dans le projet.

  • Dans le premier épisode, vous découvrirez les conditions pour lancer un nouveau produit dans de bonnes conditions. 
  • Dans le second épisode, vous découvrirez comment l’équipe cadrera la création du produit et pourquoi la Product Owner décide d’utiliser la méthode du Written Narrative (issue d’Amazon) pour aligner l’équipe autour d’une vision commune du produit tout en embarquant les différents experts de l’organisation.
  • Dans le troisième et dernier épisode, vous découvrirez comment la Product Owner co-créé ce document avec l’équipe comment elle introduit ce Written Narrative (narration écrite) auprès du top management de l’organisation

Les personnages de cette histoire : 

  • Pia, la Product Owner
  • Demba, le Designer
  • Salma, la Scrum Master
  • Hiromi, le Directeur des ventes
  • Thomas, le Tech lead 

Episode 1 : Un défi de taille

Introduction :

Jeudi 3 mars, 17:30.

Pia est convoquée dans le bureau de la PDG d’ACME Corporation. La dernière fois qu’elle l’avait rencontré, c’était en toute nouvelle embauchée lors du séminaire d’intégration C’est aussi la première fois depuis ce 3ème confinement qu’elle revient au siège. La Secrétaire général l’accueille. Elle connaît sa réputation d’aimer relever des défis impossibles, d’avoir une curiosité aiguisée et une obsession sincère pour la valeur client.

La PDG arrive ; sa parole est concise : elle propose à Pia d’être la product owner sur un nouveau produit de veille réglementaire utilisant du machine learning dédié au segment de marché des ETIs (Entreprise de Taille Intermédiaire), segment qui était totalement oublié jusqu’ici par la stratégie de l’entreprise. Si l’équipe réussit à réaliser et lancer ce produit, cela enverra au marché un signal fort qu’ACME Corp est capable de s’adapter malgré les récentes pertes de plusieurs gros comptes stratégiques. 

Bref, ce nouveau produit apporterait un nouveau souffle à l’organisation et renforcerait sa capacité à attirer de nouveaux investisseurs.

Jeudi 3 mars, 17h50. 

La Secrétaire général raccompagne Pia, profite de ce contexte moins formel pour lui partager son sentiment qu’il y aura dès le départ des vents favorables, bien sûr, mais aussi des vents contraires. Elle sait que Pia connaît peu le segment de clientèle en question (les ETI), mais qu’elle pourra compter sur une équipe de dev.

La PDG apportera à Pia un soutien total, et a tout à fait conscience qu’il s’agit d’un pari risqué. Hiromi, le Directeur des ventes, a identifié lors d’un dîner un vrai pain point chez 2 prospects potentiels et leur a évoqué l’idée de ce nouveau produit ; ces derniers pourraient être intéressés – à condition de pouvoir le tester.

Par contre, une partie du top management y est très opposée. L’arbitrage en faveur de ce challenge se fait au détriment de sujets d’efficacité opérationnels.

La Secrétaire Général lui suggère donc de montrer des résultats rapidement afin de contrebalancer le manque d’enthousiasme de ceux qui n’attendent que son échec rapide et que tout le monde puisse se re-focaliser sur l’optimisation des coûts du “core business”.

Avant de prendre congé, elle lui confie quelques ressources probablement utiles dans les prochains jours et semaines : 

Jeudi, 18h30, changement de masque, avec un peu de gel hydro alcoolique en sortant de l’ascenseur.

En répétant mentalement la rencontre et en synthétisant quelques notes avant que les détails ne s’effacent, Pia pose rapidement par écrit quelques objectifs :

  • 3 mois pour créer de manière itérative et incrémentale un MVP (Minimum Viable Product) de ce nouveau produit avec l’équipe de dev
  • Prendre en compte que dans ce contexte COVID, il faudra imaginer un environnement de travail hybride (mi présentiel mi remote) pour s’adapter dans le cas d’un (re)confinement
  • S’assurer que tout le monde ne soit pas uniquement dans l’oralité, il faut qu’elle trouve un moyen efficace de conserver une trace des questionnements, hypothèses et apprentissages de l’équipe au fur et à mesure de ses avancés

Challenge accepted

Bien évidemment, Pia ne pouvait pas résister à un défi pareil, mais la petite voix de l’expérience lui chuchote que quelques conditions méritent d’être éclaircies:

  • Avoir de l’aide 
    • de Salma, une Scrum Master avec laquelle elle a déjà eu l’occasion de travailler dans le passé et qui sait parfaitement créer un cadre 
    • De Demba, un designer qui est connu lui aussi pour son obsession pour l’expérience utilisateur et le prototypage rapide
    • du Tech lead Thomas qui a l’oreille du CTO et qui est respecté par les développeurs pour son expertise et sa curiosité pour explorer des nouvelles technologies (et notamment le machine learning)

Pia essaye maintenant de remettre un peu d’ordre dans sa tête. Beaucoup de nouvelles informations se bousculent, mais surtout des questions. Il faut bien commencer quelque part, mais par où ? 

Qu’est-ce qu’a bien pu pitcher Hiromi le Directeur des ventes à ces 2 prospects ? Et d’ailleurs, a-t-il su leur faire identifier leurs pain points précis ? Quelle est la proposition de valeur imaginée ? Comment pourra-t-elle rapidement comprendre les solutions alternatives qu’utilisent actuellement ces prospects ? Comment faire en sorte de centraliser ces hypothèses et informations quelque part ? Est-ce qu’elle réussira à embarquer l’équipe dans ce défi ? 

Bon… une chose après l’autre, et demain est un autre jour…

Start by starting 

Vendredi, 8h57. La journée de télétravail commence.

Pour bien commencer, il faut parfois juste commencer. Ni une, ni deux Pia a organisé plusieurs échanges via visioconférence et quelques bonnes nouvelles s’annoncent. 

L’échange avec Hiromi, le Directeur des ventes, permet à Pia de comprendre quelques éléments clés sur ces 2 prospects. Il semble que ces derniers sont débordés par les nouvelles normes en matière d’environnement, santé et sécurité au travail et responsabilité sociale des entreprises (RSE). Pour les prospects, ces normes sont difficiles à suivre en temps réel. Les prospects ont également insisté sur le fait que la solution cible doit être personnalisable pour les différents profils de leurs organisations respectives. Les prospects ont également insisté sur le fait que l’accès à des experts en ligne était un facteur fondamental. Bon, même si tout n’est pas encore clair, Pia a le sentiment d’avancer. Hiromi va faire en sorte qu’elle puisse rencontrer les prospects la semaine prochaine. 

Après quelques échanges via visioconférences : Salma, la Scrum Master , Demba le Designer et Thomas le Tech Lead vont se rendre disponibles pour travailler avec elle sur ce nouveau produit. Ils ont quelques doutes sur la faisabilité technique de la solution et sur la cible des ETI, mais ils connaissent Pia suffisamment pour savoir qu’elle ira jusqu’au bout.

Thomas le Tech lead l’informe qu’il a identifié une  équipe de 7 développeurs pour ce produit (3 dev front, 3 dev back, 1 ops). Ces 7 développeurs ont été recrutés au sein d’ACME il y a plus de 6 mois et ont chacun contribué à différents POC (proof of concept) sur des sujets internes ACME dans le cadre de leur montée en compétence.  Même si ces 7 développeurs n’ont jamais travaillé ensemble, ces derniers connaissent les standards de code d’ACME et ont réussi à apporter de la valeur ajoutée sur des projets internes.

Salma rappelle Pia vers 18h. Bonne nouvelle, elle a pu créer une “war room” dans un coworking au coeur de Paris, pour les personnes qui peuvent se rendre sur Paris et elle a créé un mur digital sur Miro. Salma a également créé un WIKI commun qui permettra de centraliser toutes les informations.

En fin de journée, Pia prend un peu de recul. Ça bouge pas mal, elle a déjà quelques éléments sur ce nouveau produit, grâce à ses échanges avec Hiromi, le Directeur des ventes, elle a quelques éléments tangibles. Il est d’ailleurs temps de mettre un Lean Canvas dans le wiki partagé pour commencer à centraliser quelques hypothèses collectées. 

Un Lean Canvas est un outil très utile et synthétique pour itérer rapidement sur le fonctionnement et la viabilité d’un produit ou d’un service, mais cet outil est difficile d’accès pour le profane qui n’a jamais utilisé cet outil, or Pia doit embarquer rapidement des personnes du top management qui sont contre l’initiative. La lecture d’un Lean Canvas ne va pas de soi, la connexion entre les différents blocs nécessite un traducteur pour recréer l’articulation entre les blocs. 

Dans le prochain épisode, vous verrez comment Pia la Product Owner, cadrera ce nouveau produit avec l’équipe et comment elle aura l’intuition que l’usage du Written Narrative lui permettra de consolider plus facilement toutes les informations concernant ce nouveau produit stratégique. 

Un commentaire sur “Episode 1 – Comment lancer un produit dans de bonnes conditions – et notamment grâce au Written Narrative ?”

  • Bonjour, Merci pour vos articles et celui-ci en particulier dont j'ai hâte de lire la suite. Avez-vous envisagé d'afficher le texte des articles en "Justifié", pour que la lecture d'une ligne à l'autre soit plus facile ? Bien cordialement, Martin
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha