Conte de Noël OCTO – Chapitre 7 & épilogue

Chapitre 7 : Un bilan salé qui contribue à la fonte des neiges

Trois jours avant Noël, en plein stand-up meeting, alors que nous émergions doucement, le nez dans nos mugs de café au génépi, ECOLO lança un cri d’alarme.

– Père Noël, nous sommes enduits d’erreurs !

– Pas enduits, induits en erreur, le corrigea SYNTAX.

– C’est pas grave, l’erreur est apprenante, nous rassura AGIL.

Je recentrai les débats. Nous arrivions en fin de sprint, le temps nous était compté.

– Que veux-tu dire ?

– Changer de matière première ne suffit pas pour que nos cadeaux deviennent éco-responsables. Il nous faut prendre en compte le transport, les emballages, la consommation d’énergie de la fabrique …

– Il a raison, surenchérit CHAK. Nous avons foncé tête baissée sur l’évolution de notre offre client, mais nous n’avons observé qu’une partie des problèmes. Quand je vous dis qu’il faut les analyser avant de se précipiter sur des solutions…

– Toi qui es si malin, que proposes-tu ? répliqua SPEED.

– Prenons le temps d’analyser notre impact environnemental dans sa globalité.

– Faisons notre bilan carbone ! proposa PRAGMAT.

Une fois de plus, je me sentis légèrement dépassé. D’où cette folle jeunesse tenait-elle toute cette science ?

– Qu’est-ce que le carbone vient faire là ? La fabrique ne fonctionne qu’avec des énergies renouvelables, depuis toujours.

– Je parle de mesurer ce qu’on appelle l’empreinte carbone de notre entreprise, c’est-à-dire son impact global sur la planète.

– Oui, mais on pourrait aussi faire une ACV…

Je portai la main à mon vieux cœur, soudain inquiet.

– Un AVC ?

– Rassurez-vous, Père Noël, je parle d’une Analyse du Cycle de Vie du cadeau. Elle consiste à évaluer son impact environnemental à chaque étape, de sa conception à sa mise au rebut.

Aussitôt dit, aussitôt fait : c’est l’avantage d’être une fabrique agile… Cette fois, c’est GREEN qui prit l’initiative. Il consulta les meilleurs spécialistes de l’impact environnemental :

  • Moby Dick qui nous ouvrit ses archives de filtrage et d’évaluation de la qualité de l’eau sur des millénaires ;
  • Un des oiseaux du cabinet Stern Arctique, qui sillonne la planète à la recherche d’air pur, nous permit d’observer la fonte des glaciers en vue satellitaire. Même moi, je n’en avais jamais pris conscience.
  • Un des ours polaires de l’association QVB-NBF (“Quand vous brûlez votre maison, c’est notre banquise qui fond”) nous présenta les projets de décarbonisation en cours.
  • La Société Savante des Vers de Terre nous proposa ses services pour étudier la qualité des sols.

Lorsque l’ACV des cadeaux qui dominaient le marché fut terminé, les experts nous présentèrent les résultats de l’étude et nous firent leurs recommandations.

Sur les Matériaux, vous avez déjà bien avancé : 60% des cadeaux sont en plastique, il vaut mieux privilégier le bois mais vous pouvez aussi offrir des cadeaux immatériels comme une sortie, un voyage, une place pour spectacle, par exemple… enfin, quand ils sont ouverts…

  • Concernant l’Assemblage et la fabrication, vous n’utilisez que de l’huile de coude, mais vous oubliez votre consommation d’électricité carbonée pour chauffer la fabrique en pleine Finlande. Vous pourriez relocaliser une partie de la fabrique dans un pays où l’intensité carbone est plus faible comme la France.
  • Au niveau du Conditionnement, tout s’est emballé ces dernières décennies. 20.000 tonnes de papier cadeau pour les seuls Français, soit 380.000 arbres ou encore 11.000 tonnes (Ademe) équivalent CO2. Et je ne parle pas des millions de petites attaches en plastique, comme si les jouets pouvaient s’échapper ! Vous pouvez minimiser les emballages et favoriser ceux qui sont recyclables.

Concernant la Livraison en traîneau magique, rien à signaler sinon deux points de vigilance : les risques de maltraitance animale et la fréquence de remplacement de vos rênes – nous vous recommandons le cuir végétal.

Au niveau du Recyclage, les habitudes progressent : de nombreux cadeaux sont revendus chaque année ou apportés en recyclerie. Malheureusement, la plupart des cadeaux sont aujourd’hui trop complexes pour être proprement recyclés. Vous pourriez mettre en place un système de consigne dans les cheminées le lendemain de Noël.

– Nous prenons le point ! s’exclamèrent CLICK et COLLECT.

– You say it, you own it, les défia OCTOH.

– T’inquiète, j’y veillerai, ajouta CIVOD.

Je réclamai le silence pour demander leurs conclusions aux experts.

– En gros, vous contribuez comme tout le monde au réchauffement climatique. Vous êtes en partie responsable de la disparition de la neige en hiver.

Je tombai de haut. Moi qui nous pensait exemplaires…

– En clair, nous devons revoir nos modes de fonctionnement ?

– Oui. Ce bilan est désormais un indicateur que vous pourrez suivre.

– Quel objectif pouvons-nous nous donner ?

– Il ne s’agit plus de pouvoir mais de devoir. Si vous voulez vraiment agir, vous devrez diviser votre impact par 6 d’ici 2050.

Les bras m’en tombaient.

– Nous n’y arriverons jamais seuls !

– Vous n’êtes pas seul ! Les nouvelles générations vous soutiennent. Les lutins les plus talentueux rêvent de rejoindre votre fabrique. Certains quittent déjà Greedy.

– Vous avez raison… Écoutez : partagez mes résultats à tous les créateurs de jouets. Même à Greedy ! Il faut mutualiser toutes ces informations !

J’avais compris : seule la mobilisation de tous pourrait vaincre le changement climatique. Et des objectifs scientifiques et réalistes.


LE SAVIEZ-VOUS  ? OCTO s’engage

  • Le bilan carbone d’OCTO scope 1, 2 et 3 a été réalisé cette année sur la base 2019 et publié sur l’ADEME… on vous raconte tout prochainement sur ce blog … Stay tuned ! 
  • A la rentrée certains de nos consultants se forment sur la méthode ISO ACV, Analyse du Cycle de Vie et nous nouons des partenariats avec des cabinets spécialisés pour vous accompagner dans la création de services numériques plus responsables. 

ET VOUS ? Vous avez envie de réduire votre bilan carbone perso ? 


EPILOGUE

Toutes ces aventures m’ont ouvert les yeux. Cette année a été celle de la prise de conscience et de la mise en mouvement de toute mon équipe. Aujourd’hui, tous mes lutins sont convaincus de l’importance de notre nouvelle mission. Notre raison d’être est ambitieuse : continuer à faire le bonheur des enfants en respectant les besoins de leur écosystème.

En quelques mois, nous avons fait des pas de géant grâce à la mobilisation de tous : mes lutins, mais aussi tous les experts et confrères qui nous ont partagé leurs expériences. Après avoir fait notre bilan carbone, nous nous sommes fixé des objectifs réalistes, nous avons conçu des outils de suivi et de pilotage des indicateurs les plus essentiels, en particulier les émissions carbone. Et nous progressons de jour en jour, avec la fierté de contribuer à une grande mission collective. 

Bien sûr, travailler sur notre fabrique n’est qu’un début. Nous n’avons pas encore comptabilisé toutes les émissions autour de Noël : les illuminations toute la nuit, la nourriture, les sapins… Mais nous nous sentons plus que jamais engagés auprès des enfants… qui à leur tour parviennent à sensibiliser les adultes.

De mon côté, j’ai décidé de parler, moi aussi, aux adultes. De hacker d’abord les entreprises où je pense pouvoir me faire entendre. J’ai repéré OCTO où cela a commencé petitement l’an dernier avec le fameux “effet touillettes”. Il faut toujours que cela passe par de petites initiatives, mais ici, je sens en eux un grand potentiel. C’est pourquoi ils m’ont permis d’écrire sur leur blog ces derniers jours. J’ai désigné quelques lutins pour hacker leur organisation et compléter leur premières équipes déjà engagées et passionnées. Je reviendrai l’an prochain pour voir comment ils ont pu déjà bien avancer. 

Je dois vous quitter. Ce soir, c’est ma grande nuit. La Mère Noël a tenté de me retenir, en tant que personne à risque : mets ton masque, n’oublie pas ton gel, garde tes distances, surtout n’approche pas les enfants, etc. Je viendrai quand même, mais cette année, j’ai appris à déléguer. Ce sont mes petits lutins qui passeront par vos cheminées ! Moi, je resterai sur mon traîneau, à contempler notre planète, si belle, et qui le restera :  pour cela je compte sur vous, comme vous pouvez compter sur moi.

Joyeux Noël à tous !


Retrouvez tous les épisodes de notre Conte de Noël OCTO :
Prologue
Chapitres 1 & 2
Chapitres 3 & 4
Chapitres 5 & 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha