Conte de Noël OCTO – Chapitre 5 & 6

Chapitre 5 : Premiers doutes

J’ouvris la réunion en annonçant la bonne nouvelle : non seulement STATIC, GIEC et ONU s’accordaient à dire que nous pouvions encore agir, mais les enfants eux-mêmes se mobilisaient. Nous pouvions enrayer la machine à gaver de GREEDY ! Je proposai un brain-storm pour imaginer nos premières actions mais un brouhaha monta  et les objections fusèrent :

– Père Noël, vous n’y pensez pas ? Il faudrait changer toutes nos façons de travailler !

– Et revoir tout notre circuit de fabrication ! Et nos fournisseurs ? Je ne peux pas renvoyer les briques LETSGO en plastique, c’est un des derniers jeux de construction qui marche encore un peu !-

– Ça va nous coûter bonbon en R&D !

– Et pour quel ROI ?

– Et nos bonus, alors ?

– On ne va quand même pas revenir aux jouets en bois !

– On se prenait tout le temps des échardes dans les doigts !

Je tombais de haut. Mes lutins n’étaient pas tous, loin de là, prêts à opérer une transition aussi rapide. CHACK m’avait bien prévenu, une transformation, ça prenait du temps : il fallait compter avec le FFL, le Fichu Facteur Lutin… Emporté par mon enthousiasme, j’avais négligé ce léger détail…
LEAD me secoua par la manche : “Allez-y, Père Noël, partagez-leur votre vision !
Je remontai mes lunettes : “Quelle vision ?”

– Vos convictions ! Vos valeurs ! Tout ce en quoi vous croyez, depuis toujours !

– Mais… ils les connaissent…

– Ils les connaissaient ! Reconnaissez que vous aviez lâché l’affaire, depuis quelques années. Ils ont besoin d’y croire, comme vous !

– Tu as raison !


Je bombai le torse et demandai le silence. Un peu ému, je me raclai la gorge.

– Vous le savez, PERNO existe depuis des centaines d’années et jamais nous n’avons déçu les enfants ! Nous avons réussi à relever tous les défis : le baby-boom, la mondialisation, la demande croissante, tout en préservant nos valeurs !

– Oui, enfin, sauf pour le coup du sponsoring par coca-cola, grinça CYNIQ.

Je ne me dérobai pas :

– Absolument ! Ce fut une erreur, mais faisons-en une source d’apprentissage ! Nous avons su rester droits dans mes bottes, conserver notre qualité artisanale tout en faisant de la production de masse… Avec PERNO, nous offrons depuis toujours un service PREMIUM, du sur-mesure : continuons à suivre notre vocation !

– Mais Père Noël, les enfants veulent tous la même chose ! Et c’est GREEDY qui a récupéré le marché !

MARKG demanda la parole :

– GREEDY n’est qu’un écran de fumée ! Nous avons été bluffés, manipulés : les besoins auxquels il répond, c’est lui qui les a créés ! Nous savons désormais qu’une autre demande existe, qu’il a essayé d’étouffer. Les enfants eux-mêmes nous partagent leur vision du futur dont ils rêvent. Ne les décevons pas.

Tous applaudirent, l’ambiance était redevenue festive et l’enthousiasme dominait. Mais je savais que tous ne feraient pas le premier pas… Par où commencer ?

CHACK suggéra que tous les lutins qui le souhaitaient participent à un premier groupe de réflexion et d’expérimentation.

GIEC constitua une squad avec les lutins les plus motivés ; il se proposa de les former pour développer leur expertise green.

CHILDEX s’approcha de moi : « PERNO, vous avez bien dit que plusieurs enfants avaient choisi de demander moins de cadeaux cette année ? »

– Absolument ! Pour être plus « économiques et écologiques », comme ils disent.

– Alors, ils en auront moins, mais d’excellente qualité, je vous le garantis ! Notre responsabilité de créateur de cadeaux est en jeu ! Je vais envoyer une petite équipe de la squad CX-Child Experience les observer discrètement . Et je vous le promets, nous pourrons répondre au plus juste à leurs besoins, avec des jouets plus adaptés, plus durables, plus ergonomiques.

Un autre groupe de lutins m’aborda :

– Père Noël, nous pouvons aller encore plus loin. Non seulement répondre à la demande des enfants qui voient loin, mais en plus aider les autres à ouvrir les yeux.

– Quelle est ton idée, QUAL ?

– Les sensibiliser. Communiquer. Qu’ils sachent que le vrai PERNO existe encore. Que notre atelier fabrique toujours des jouets de qualité et qu’à partir de cette année, nous ne leur offrirons que des jouets éco-responsables mais encore plus beaux et plus solides. Le deal est simple : s’ils n’en prennent pas soin, s’ils en demandent toujours plus, vous ne passerez pas les voir l’année prochaine.

Je m’affolai : comment moi, le Père Noël, pourrais-je refuser de répondre aux demandes des enfants, même si elles me paraissaient déraisonnables ?

– Chacun son job, Père Noël. Laissez Greedy du côté obscur des forces de Noël. Nous ferons mieux : durable et respectueux des forces de la vie.

– Par ailleurs, renchérit SAV, positionnons-nous contre l’obsolescence programmée. S’ils les cassent par mégarde, engageons nous à réparer à n’importe quel moment de l’année.

– En plus, renchérit PROD, ça nous permettra de rentabiliser la fabrique pendant les périodes creuses.

– Encourageons-les à passer à une économie d’usage : au lieu de jeter les jouets dont ils se lassent, ils pourraient les échanger, les transformer…

– Les customiser !

– Nous pourrions faire des DIY sur yioutoub ?Et des journées portes ouvertes !

Finalement, le brainstorm se faisait sans moi. Mes lutins étaient décidément plein de ressources ! Je les laissai à leurs discussions d’experts, n’entendant pas grand chose à ces termes techniques.

De retour au coin du feu, je pris ma plus belle plume pour répondre aux lettres des enfants, une par une. Je les assurai que je serais toujours à leurs côtés ; en contrepartie, j’avais besoin d’eux. Il faudrait qu’ils apprennent ou réapprennent à prendre le plus grand soin de leurs jouets ; à les prêter, les échanger, les transmettre à de plus petits. Les faire durer, en somme, le plus longtemps possible.

Cette folle nuit créative marqua un tournant dans la vie de notre atelier. RETD monta une cellule de recherche autour des matériaux innovants qui connut une renommée croissante. Les enfants amenaient les adultes du monde entier pour la visiter.

Cette initiative influença tout notre écosystème. LETSGO, un de nos plus anciens fournisseurs, investit 130 millions d’euros dans la création d’un centre de recherche sur les matériaux durables et s’engagea à produire en 2030 100% de ses produits à partir de ceux-ci. Un de mes lutins leur souffla l’idée de commencer par les petits accessoires évoquant la nature. Aujourd’hui, tous leurs décors botaniques sont faits de matières plastiques végétales issues du sucre de canne.

Mes rêves se concrétisaient. En m’appuyant sur l’énergie et la créativité de mes lutins, j’avais contribué à redonner sa vitalité au monde. Par un puissant effet de levier, ma modeste contribution commençait à faire boule de neige. Nous entrions, pensai-je, dans le monde d’après. Hélas, je n’étais pas au bout de mes surprises … suite à l’épisode suivant !


LE SAVIEZ-VOUS ? OCTO s’engage.

  • De nombreuses initiatives pour réduire l’empreinte carbone d’OCTO ont été entreprises comme:
    • L’opération Make IT Last pour chouchouter plus longtemps nos appareils: allongement de la durée de vie des appareils, choix de smartphone ou PC peu carbonés à l’achat – reconditionné ou modulaire –  et choix d’une fin de vie peu carbonée – reconditionnement, don à des associations ou recyclage.
    • L’initiation d’un chantier pour rendre nos sites plus éco-conçus en 2021
    • Constitution d’une charte responsable pour nos fournisseurs
  • Cette année, nous proposons des cadeaux plus éthiques et éco responsables aux octos :
    • Soit recevoir un chèque cadeau d’une valeur de 50 euros à dépenser chez Ethikdo, site éco-responsable qui favorise l’économie sociale et solidaire.
    • Soit ne pas prendre ce chèque cadeau mais offrir sa valeur 50€ + 50€ abondés par OCTO à une association
  • Et cela passe aussi par de nombreuses petites initiatives que chacun est capable de porter comme mettre en place un script pour rendre nos signatures d’e-mail “sobre’ pour ceux qui le souhaitent (#truestory chez OCTO).

ET VOUS ?


Chapitre 6 : Le hack du méchant

Mes chers petits enfants,

C’est moi Groovy votre gentil fournisseur de bonheur. N’écoutez pas ce vieux grigou qui ne cesse de me dénigrer, jusqu’à déformer mon nom en Greedy ! 

Oui j’ai hacké son compte, mais c’est pour mieux vous protéger, mes enfants, de ses folles idées. Ce vieux fou prétendrait arrêter la marche du progrès ? Alors que tout ce que je vous envoie, nous sommes d’accord : vous l’avez bien mérité !

Pour qui se prend-il à nous donner des leçons de morale, sous prétexte qu’il a adopté une houppelande verte ? Sa finalité est la même que la mienne : inonder le monde de cadeaux inutiles. Encore un pollueur qui veut se donner bonne conscience…

Il veut revenir à la lampe à huile ? Et comment va-t-il pouvoir satisfaire vos demandes ? Répondre à temps ?  Préparer les rennes ? Gérer les stocks, les appro, les incidents qualité… Livrer à temps les cadeaux ? Faire que tous les enfants du monde, même ceux qui n’ont pas envoyé de lettres, aient un cadeau ?

Tant pis pour PERNO, ses idées rétrogrades me laissent le champ libre. Ce Noël sera son dernier. Mais moi, je serai toujours votre fidèle serviteur.


LE  SAVIEZ-VOUS  ? OCTO s’engage.

ET VOUS?

  • Fiction vs Reality. La réalité du changement climatique a bien souvent inspiré la science-fiction. Nous vous proposons une liste d’imaginaires aussi bien inspirants qu’effrayants et en format bande dessinée: L’Oasis (S.Hureau, Dargaud), Résilience (A.Lebon, Casterman), Dans la forêt (J.Hegland, Gallmeister), Coup de Sang (E. Bilal, Casterman), Les Sables de l’Amargosa (C.Vaye Watkins, Albin Michel), Exodes (J.M Ligny, Folio), Carbone et Silicium (M. Bablet, Ankama), Femme Sauvage (T.Tirabosco, Futuropolis), Le Monde sans fin, miracle énergétique et dérive climatique (C. Blain, J-M Jancovici, Dargaud) …

Retrouvez tous les épisodes de notre Conte de Noël OCTO :
Prologue
Chapitres 1 & 2
Chapitres 3 & 4
Chapitre 7 & Épilogue

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha