Diversités@OCTO: Un fonctionnement organique pour des sujets de diversités – Retour sur le mois de mars 2021

On dit souvent que chez OCTO tout est organique. Il en va de même lorsque l’on parle de Diversité. Depuis plusieurs années, les Octos ont la volonté de faire bouger les lignes, de travailler ensemble sur les sujets d’inclusion. Nous y travaillons en toute humilité car nous avons conscience que la route est longue et parfois semée d’embûches “pas facile de toucher à des ancrages forts, des stéréotypes dont nous n’avons parfois même pas conscience…”.

Or chez OCTO, comme dans toute organisation, nous sommes riches de personnes avec des profils et des parcours de vie différents qui, pourtant, se rencontrent autour de convictions communes. Dans le cas de Diversités@OCTO, l’envie de faire évoluer nos pratiques, nos mentalités, de se remettre en question sur des sujets de société et de faire d’OCTO une safe place to grow, nous a rassemblé. 

Comme nous croyons que les petits pas sont utiles et aident à éclaircir le chemin, nous fonctionnons donc en communauté de pratiques pour avancer. Ça veut dire que nous avons des rendez-vous réguliers, avec des ordres du jour co-construits où chacun(e) peut venir écouter, partager ou se responsabiliser sur une action à mener.

Et fidèles à notre manière de faire – Start with WHY –  nous avons commencé par co-écrire notre WHY lors d’un atelier vision en 2017, nous sommes toujours alignés avec lui même si nos réflexions et actions ont bien avancé depuis :

“Diversité@OCTO est une initiative qui encourage les diversités/mixités en général (sexe, origine, âge, etc.) chez OCTO, mais aussi chez nos clients et dans la société. Nous agissons par conviction éthique, en phase avec les valeurs OCTO. Nous pensons que la diversité est un terreau pour nous faire grandir ensemble”

(notre trello qui nous permet de parler des actions à mener – idées qui ont émergées des Octos))

Le fonctionnement en communauté de pratique pour ce type d’initiatives a de multiples avantages : 

  • Démultiplication des énergies et donc des actions (comme l’image du Trello le démontre) : cela permet de passer d’intentions du top management à de réelles actions sur le terrain
  • Diversité des positions sur les sujets de diversités : les débats au sein de l’équipe nous aident au quotidien à prendre en compte la multiplicité des positions des Octos et à maintenir le dialogue, notamment en répondant à leurs questions.
  • Mise en lumière de “relais de paroles” au sein des équipes : dans des cas difficiles, l’étape d’en parler aux RH ou à la hiérarchie est parfois compliquée. S’adresser à l’un de ses pairs, identifié comme un allié via l’une de ses prises de paroles ou de ses actions, permet de lancer plus aisément les démarches pour améliorer la situation.

Et cette organisation organique permet d’agir ! 

Prenons l’organisation du mois de mars, avec comme objectif de mettre en lumière le sujet de la femme dans l’IT et plus précisément chez OCTO en interne : quels ont été nos doutes et notre approche pour inviter les Octos à venir s’inspirer, réfléchir et discuter ?

La genèse de ce projet émane de l’envie de mener une action autour de la journée internationale du droits des femmes (8 mars) sans pour autant tomber dans un unique événement, annuel et ayant peu de sens.

Après plusieurs réflexions et la création d’un groupe de volontaires début février, il nous est apparu comme évident et nécessaire de faire du mois de mars un véritable moment d’échange et de partage autour de différents rendez-vous. Nous souhaitions insuffler une dynamique collective et participative, afin de faire de ces thématiques des leviers forts de travail et de réflexions en fil rouge sur toute l’année. 

Et comment faire un mois d’évènement avec moins d’un mois pour l’organiser ? Nous avons exploité des principes d’agilité et de lean. 

Frugalité : même si les moyens financiers avait été mis à notre disposition, nous avions peu de temps et de disponibilités pour identifier et organiser des évènements avec de multiples intervenants extérieurs. Qu’à cela ne tienne, nous avons des richesses à notre disposition : les initiatives similaires portées par ACCENTURE, notre réseau personnel et bien sûr des OCTOs engagés ! 

Test & learn : Après un brainstorming, nous avons pu mettre à plat la liste d’événements que nous souhaitions mener autour de la place des femmes en entreprise, chez OCTO, dans l’histoire et dans nos bibliothèques. Plutôt que de prendre le temps de déterminer les initiatives les plus « pertinentes », nous avons souhaité lancer le maximum d’événements possibles. Ce seront les retours des Octos qui nous diront lesquels sont les plus impactants pour eux.

Le produit c’est l’équipe : Grâce à la diversité de sensibilités et d’expériences de l’équipe, nous avons pu lancer des initiatives très différentes les unes des autres. Des binômes se sont naturellement formés pour porter chacun de ces sujets afin d’imaginer différentes formes d’interventions. Nous avions aussi envie de nous exprimer sur cette thématique, en y apportant une touche personnelle. 

Et ce mois de mars alors  ? 

Dès le début du mois, les témoignages d’acteurs de la communauté de pratiques diversités@OCTO !

 

Nous étions  5 à témoigner

Nous avons exprimé nos avis dans de petites vidéos individuelles en répondant, chacun et chacune à sa manière, aux questions suivantes avant d’envoyer ces témoignages à nos collègues :

  • Que vous évoque la journée internationale des droits des femmes ?
  • Que vous évoque la notion de Gender Mix / parité ? 
  • Êtes vous engagé.e ? Si oui, comment ? 

Nous repartons avec une action rapide, simple à mettre en place et qui témoigne de la nature organique de l’engagement OCTO sur la diversité. Cette démarche permet à la fois d’accepter la diversité de point de vue avec parfois des positions contradictoires et donc d’ouvrir les débats et à la fois d’indiquer par la bande que des personnes ressources sont disponibles pour écouter les témoignages de ceux ou celles qui ont besoin de parler et ne souhaitent pas passer par une voie officielle . A réutiliser donc sur toutes les diversités

Le 12 mars de 11h à 12h30 : Webinar interactif « Le Digital est-il l’avenir de l’égalité professionnelle ? » Animé par Marie Donzel et organisé par Accenture

 

Nous étions  plus de 114 participants

Nous avons reçu une leçon d’histoire : en re-découvrant comment la notion de GEEK a pu étouffer des noms comme Ada Lovelace, Grace Hopper, Margaret Hamilton, Roberta Williams. Nous avons aussi confirmé que l’Intelligence Artificielle est biaisée aussi sur les stéréotypes de genre : elle est produite par 89% d’hommes après tout. 

Nous repartons avec de l’espoir dans de nouvelles initiatives, 

  • Organiques telles que “Jamais sans elle” : les hommes s’engagent à ne plus jamais participer à des interventions / réunions quand il n’y a pas de femmes !
  • organisées telles que les écoles du numériques qui recrutent en mixité
  • portées par de nouveaux rôles models : Lucie Basch, Julie Chapon, Céline Lazorthes ou Eva Sadoun.

Le 16 mars de 11h à 12h30 : 1h30 d’atelier collectif LE MAILLON FORT : actionner les rouages de l’égalité. Animé par EqualitYX

 

Nous étions  : 14 à participer 

Nous avons testé : un atelier collectif sous forme de jeu. La participation fut très active et tous les participants se sont exprimés. Les interventions ont toujours été orales, rendant l’échange très vivant

Nous repartons avec des feedbacks positifs et des Octos en pleine réflexion : « Le format est original, l’aspect « gamification » et « vue d’ensemble » sont adaptés pour OCTO, c’est un « Bon format, pas trop long ». Il s’agit d’une bonne sensibilisation au sujet pour tous et cela permettra à l’équipe de   » pouvoir prendre plus de temps pour les leviers »

Le 19 mars de 13h30 à 14h30 : Café Littéraire : Ce qu’on lit aide à nous construire ! Animé en interne.

 

Nous étions  : 8

Nous avons vécu  le suspense : 5 minutes avant le début de la visio, marque-pages en main, prêtes à partager avec les Octos nos coups de cœur littéraires, serions-nous seules pour ce kick-off lecture ? 

Quel bonheur de voir apparaître à l’écran des visages, familiers et nouveaux. 

Pendant une heure nous avons voyagé dans différents univers, de Françoise Sagan à Katrine Marçal en passant par Erin William, Ursula Le Guin, Christiane Taubira ou encore Cookie Muller. Car oui, pour cette première édition nous avions choisi de mettre à l’honneur des écrivaines d’hier et d’aujourd’hui. 

Nous repartons avec de belles rencontres : Partager un bout de sa bibliothèque c’est avant tout partager un bout de soi. Une façon de parler dans un environnement bienveillant et avec comme support, nos lectures. Nous remercions ces Octos  qui ont assisté à ce beau moment de convivialité, à celles et ceux qui nous ont partagé en off leurs recommandations. 

Le 23 mars de 17h à 19h : Table Ronde, des femmes Octos partagent leur expérience“Parcours de femmes”. Animé en interne.

 

Nous étions : 57 au pic de connexions, donc une audience d’environ 70 Octos sur les 2h de table-ronde.

Nous avons entendu  : 

“Depuis que je suis arrivée chez OCTO, j’avais arrêté de m’investir et de travailler sur ces sujets, ça m’a remotivée”

“C’est vrai que ça donne vraiment envie d’aller plus loin et je trouve top que ça monte aussi aux oreilles de [la DRH] notamment”

Nous repartons avec un grand enseignement, celui de l’importance de libérer des espaces et des temps de paroles mais aussi d’écoute pour que les expériences parlent, les inquiétudes s’expriment, des tips se partagent, des aspirations se dessinent pour que chacun puisse réfléchir sans pression ni culpabilisation aux impacts quotidiens de ses actions, biais ou pratiques, car ce sujet nous touche toutes et tous encore au quotidien. Lors de la table ronde, le courage a été à la fois du côté de celles qui se sont livrées en partageant leur vécu, leurs difficultés comme victoires, comme de ceux qui ont accueilli leurs témoignages et rebondis avec des anecdotes ou questions pour compléter et enrichir les discussions.

Le 30 mars de 16h à 17h30 : conversation structurée entre Octos : comment vivons-nous la diversité des genres chez OCTO ? Comment aurions-nous envie d’aller plus loin ? Animé en interne. 

 

Nous étions  : 8 à participer

Nous avons exprimé nos avis sur différents sujets autour des Femmes dans l’entreprise. Cette réunion visait à nous aider à répondre à la question du positionnement d’OCTO : est-ce le rôle de l’entreprise d’agir ou bien celui des individus qui la composent ? Suite à la présentation par le facilitateur de quelques éléments ainsi que le rappel d’actions passées, nous avons réagi, questionné et confronté nos points de vue et nos dynamiques de générations différentes sur ces sujets d’actualité ainsi qu’autour d’actions que nous pourrions mener chez OCTO : une police de l’humour ? Des ateliers de sensibilisation ? …

Nous repartons avec des envies pour aller plus loin. Nous souhaitons adopter ce format pour discuter d’autres sujets tout aussi importants pour OCTO et les Octos (éducation genrée, éducation non-genrée; accompagnement des carrières et leadership et tant d’autres). C’est-à-dire s’organiser en petits groupes pour creuser des sujets précis et, pendant 1 mois, proposer tout un cycle de réflexion avec des ateliers, des conférences, des ateliers, etc. Enfin, nous gardons cette idée dans un coin de notre tête de, pourquoi pas, proposer de mettre en place des outils pour répondre aux remarques sexistes. 

Et tout au long du mois :  Sondage : Quel est ton point de vue sur le gender mix@octo  ?

 

 

Nous avons : reçu 20 réponses 

Nous avons noté que l’investissement ou la profondeur de réflexion sur ce sujet était très hétérogène, même si la femme au sein de l’entreprise était un point important pour nos pairs, au même titre que tous les sujets d’égalité des chances. Il est aussi attendu la mobilisation continue de nos dirigeants et l’exploitation de nos compétences (après tout nous savons délivrer de la valeur) sur ce sujet. Nous avons recensé des pistes d’actions avec le besoin d’outiller l’ensemble de nos collaborateurs, notamment pour réagir ou aider dans les cas de micro-agressions du quotidien

Nous repartons avec un challenge à relever : comment récupérer plus de retours ? Mieux communiquer sur un sondage ? Simplifier le sondage ? Ou carrément trouver un autre média ? Promis, dès qu’on trouve une recette magique, on vous en parle !

Bravo ! Mais maintenant  ? 

La mobilisation des Octos sur cette série d’évènements nous a collectivement remplis d’énergie. 

Sur le sujet de gender mix, nous avons déjà commencé à planifier d’autres tables rondes alternant des moments d’inspiration avec des intervenant.e.s externes et des discussions plus intimistes avec les femmes présentes chez OCTO. 

Et plus globalement, pourquoi limiter cet exercice du mois de mars à des sujets de diversité genrée ? Pourquoi ne pas l’appliquer à tous nos autres besoins de mixité ? Et si l’on parle d’espaces de paroles et d’écoute, quels autres formats pourrions nous envisager pour que tous se sentent inclus dans la discussion ? 

Sans compter que, même si le dialogue est nécessaire, il n’est pas suffisant, alors comment transformer cet incroyable recueil de besoins, intérêts, espoirs, doutes en des actions qui transformeront réellement nos pratiques et permettront à tou.te.s de ne pas se sentir étranger.e dans son entreprise ?

Nos cerveaux débordent d’idées – il ne reste plus qu’à convaincre nos agendas que si, si c’est réalisable mais chez OCTO avec les Octos tout est possible !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha