Big Data : Guide de survie des architectes – Compte-rendu du talk de Meriem Berkane & Bastien Fiorentino à La Duck Conf 2018

Appuyé sur de nombreux retours d’expériences et anecdotes récoltées sur le terrain, ce guide de survie des architectes édition Big Data nous donne des clefs pour appréhender cet écosystème riche et éviter les écueils les plus importants.
Tout commence avec un besoin métier, besoin qui justifie la technique, et pas l’inverse.

« Travaillez le métier ! Vous devez co-construire la vision avec lui. »

Les métiers et les architectes doivent travailler main dans la main pour ne pas faire de sur-design et avancer de façon itérative, petit à petit, en validant chaque nouvelle brique technique une à une.

Les choix technologiques doivent répondre à un besoin de la façon la plus simple et pragmatique possible, quitte à faire des concessions pour valider et éprouver l’application pas à pas, notamment en livrant souvent et vite en production, si possible. Les retours terrains sont cruciaux pour sécuriser le cœur de métier. 

« Cadrez aussi bien les parties BigData que les autres aspects du produit. »

Le produit est un ensemble et pas seulement une ou deux briques techniques.

   

Voir la présentation complète du talk.

« Donnez-vous les moyens d’y arriver ! »

Mais il y a une nécessité de s’investir, et il faut se donner les moyens de réussir, aussi bien en termes de compétences que d’infrastructure. Il ne faut pas négliger l’apport d’un regard extérieur : il ne faut pas avoir peur de se faire challenger et auditer par des experts. De même, l’infrastructure est un facteur limitant, qui peut mettre en péril une mise en production si inadaptée, et ce en dépit de la puissance des outils qui sont déployés.

Et enfin, l’organisation est au cœur de la réussite des projets : des équipes pluridisciplinaires, qui peuvent agir dans des zones protégées et peu contraintes et qui n’hésitent pas à itérer et tâtonner iront très loin. Innovation et amélioration continue sont les maître-mots. Et enfin, retenons que les projets sont le reflet de l’organisation qui les crée, il ne faut donc surtout pas hésiter à la challenger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha