BD – Le Terminal

Hello !

Cela peut paraître étonnant pour des personnes n’ayant rien connu d’autre que l’Interface Utilisateur, mais le Terminal (aussi appelé Console) est un outil de travail indispensable pour de nombreux Développeurs et Ops. Il y a plusieurs raisons à cela.

 

Pour aller plus loin :

 

Mieux comprendre les différences entre « terminal », « console » et « shell » :

 

Vous trouverez aussi plein d’articles sur les différents interpréteurs, et comment les personnaliser. Je vous laisse explorer !
Il en est de même pour les commandes les plus utiles. Voici quelques liens sur le sujet :

Cet article a été posté dans devops.

3 commentaires sur “BD – Le Terminal”

  • Bonjour, petite confusion entre le terminal et le shell. Enfin, c'est mentionné plus tard dans la bédé, mais ça ne parle qu'au connaisseur (« chacun son terminal et chacun ses habitudes: shell , … »). Donc pour pinailler un peu… Le terminal est un dispostif d'affichage passif . Pour être plus précis, aujourd'hui on parle plutôt d'émulation de terminal. Le nom vient de l'époque où le terminal servait de client dans les architectures maitre/esclave des mainframes. À cette époque, c'était un dispositif physique. Le minitel fut le plus célèbre des terminaux français. Un terminal peut se lancer sans shell, et faire tourner directement un programme qui utilise les entrées/sorties standard. Il n'y a a pas d'obligation d'utilisation. Son usage le plus fréquent est le shell, ce à quoi il est associé. Essayez ceci: SHELL=/bin/true urxvt SHELL est la variable d'environnement utilisée par le terminal pour lancer le programme par défaut. urxvt (le terminal) va exécuter /bin/true, et se fermer aussitôt la commande terminée. Par ailleurs, je n'ai pas compris ceci (avant dernière case): « which: montre l'app utilisée par défaut ». La commande « which » renvoie simplement le chemin complet de la commande en paramètre, si défini dans le chemin de recherche duma shell (par convention avec PATH). Il y a aussi ceci: « open » : « ouvre un fichier ». Certes (en C notamment), mais encore ? Elle n'est pas sur mon système. Peut-être « xdg-open » qui permet d'ouvrir un fichier par son type mime ? D'ailleurs pour ce genre de commande un peu « bateau », il y a la commande « apropos » : « apropos open » (elle fait partie du paquet « man »). Cela permet de trouver des pages de man pour des noms qui peuvent se trouver dans plusieurs sections. J'arrête, vous allez croire que je le fais exprès :) Je sais que ce n'est pas facile d'expliquer sans raccourcis involontaires, j'ai eu mon blog également. Merci pour la bédé.
  • Super BD de vulgarisation comme d'habitude ! :) Deux petites remarques sur la liste des commandse: - kill sert à envoyer un signal, pas forcément à tuer le process (c'est juste le cas pour SIGTERM et SIGKILL) - tcpdump est marqué deux fois :) Merci pour votre travail en tout cas !
  • Merci pour ces retours ! Je vais mettre à jour tout ça dans la limite du possible ! =)
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha