Accélération du changement et Dr House

On a la culture qu’on peut. C’est en regardant la série Dr House, que le cynique docteur m’a remis en mémoire le cycle d’acceptation du deuil : déni, colère, marchandage, dépression et enfin acceptation.
Quel rapport entre notre manière d’accepter la mort et la gestion du changement ??

Au fil de mes observations, j’ai pu constater que le changement, c’est à dire l’acceptation d’une nouvelle idée, suivait le même processus. Lorsque vous devez changer : je n’écris plus de code sans tests, je ne mens plus, je cherche à comprendre les gens plus qu’à les convaincre, ou tout autre changement par rapport à une attitude antérieure, vous subissez ce difficile processus de deuil de vieux choix.

La vitesse de ce processus dépend des individus et des groupes dans lesquels ils évoluent. Elle peut aller de la seconde à plusieurs années … Faites le test sur vous même en vous remémorant votre dernier deuil ….

Toutes les dynamiques d’amélioration continue (agile, lean, TOC ..) sont contraintes par ce processus. C’est finalement la contrainte des contraintes…

2 commentaires sur “Accélération du changement et Dr House”

  • Oui Pierre, et justement la 'courbe de deuil' a été mise au point par une psychologue qui accompagnait les malades à qui on allait annoncer que leurs jours étaient comptés... Elle en a tiré une théorie qui semble effectivement s'appliquer à d'autres cas. Fort de cette connaissance, le manager peut alors accompagner ses équipes et les individus qui la composent en identifiant la phase dans laquelle ils se trouvent et en favorisant la transition vers la phase suivante, jusqu'à l'acceptation. Difficile exercice, mais le jeu en vaut la chandelle. Laurent.
  • Et quand on a fait son deuil des années auparavant (anticipation), dans quelle catégorie entre on ?
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha