Vidéos et synthèse des BoFs de novembre

La fin d’année a été intense pour moi, mais j’ai trop aimé les BoFs de novembre pour ne pas prendre quelques minutes pour en parler.

D’autant plus qu’il y a une nouveauté – pour les consultants qui ne peuvent pas se rendre sur place (salut les copains des filiales !) et pour toi, ami lecteur. Nous avons remplacé l’ancien outil de vidéoconférence par un nouveau système de webcasting – et ça donne bien ! Résultat : pour la première fois, les session sont visibles pour les non-Octos sur OCTO TV. Enjoy !

Dojo RSpec++

animé par Rémy-Christophe Schermesser

Nous avons continué à explorer RSpec pour tester un programme Ruby. Au programme, le couple expect/change qui permet de comparer la valeur d’une variable avant et après l’exécution de la fonction testée. Dans l’exemple suivant, on vérifie que la valeur de Category.count a augmenté de 1 suite à l’exécution de la requête :

expect { la requête à tester }.to change(Category, :count).by(1)

Nous avons aussi continué à jouer avec les shoulda matchers et l’héritage dans Factory Girl.

Enfin, ce dojo m’a permis de faire la connaissance de Tanguy, stagiaire à la comm’. Grâce à Tanguy, notre homepage a maintenant un nouvel ami, j’ai nommé Claude le nuage cloud (Tanguy, si tu me lis : keep up the good work!) Les BoFs, c’est aussi l’occasion de voir d’autres collègues que ceux avec qui je suis actuellement en mission.

Le code de la session est visible sur github.

Syncsort: Intégration de données dans un contexte bigdata hadoop

présenté par Stéphane Heckel de Syncsort

La société Syncsort est venu nous présenter sa solution d’ETL big data sur Hadoop. Leur proposition de valeur : diminuer les coûts des systèmes décisionnels big data.

Pour cela, ils proposent d’une part une interface graphique de développement de mappers et reducers qui permet de minimiser le hand-coding en java. D’autre part, ils offrent des composants optimisés en performances qui permettent de réduire la facture de matériel.

Cela passe notamment par un composant de tri optimisé, et par un connecteur de chargement  / compression HDFS 6 fois plus performant qu’un chargement brut via la ligne de commande hadoop. Par sa vitesse, ce composant de chargement permet  d’approcher de la BI temps réel; il permet également de réduire les coûts de stockage.

Syncsort nous présente un cas client qui donne le vertige : sur un cas de clickstream analysis, 1000 lames sont utilisées pour gérer 32 milliards d’événements par jour. La compression de données permet d’économiser 75 To d’espace disque par jour !

La vidéo et les diapos de la session sont disponibles sur OCTO TV.

Comment recoder Netvibes avec AngularJS ?

par Jonathan Meiss

Moi qui aime les single page applications et le JavaScript, ça faisait un petit moment que je voulais en savoir plus sur AngularJS. Grâce à Jonathan c’est maintenant chose faite. Merci Jonathan !

L’approche d’AngularJS est intéressante : là où un Backbone va mettre l’accent sur le JavaScript et évacuer le html vers la marge pour le traiter comme un simple problème de templating, AngularJS fait au contraire le pari d’inventer ce qu’aurait été le html s’il avait été conçu pour des applications plutôt que pour des pages.

Résultat, un gros facteur waouh : un databinding purement déclaratif entre la vue et le modèle, là où backbone m’aurait obligé à mettre en place des listeners pour synchroniser vues et modèles. D’autres points sympathiques sur lesquels je passe rapidement : le support du mobile, l’internationalisation, la testabilité, la qualité des tutoriaux, la pérennité d’un framework largement utilisé en interne par google.

Au chapitre des moins, la courbe d’apprentissage semble un peu violente au début. D’autre part, selon les projets le non-support d’ie 6 et 7 peut (hélas) rester éliminatoire.

Pour ma part, je sors de cette session avec l’envie d’utiliser Angular sur un prochain projet.

Vous trouverez les diapos de la session sur slideshare – nous ne pouvons malheureusement pas diffuser de vidéo pour cette session.

Y’a un OS : Windows in-depth

par Mick Philippon

Les gens ont un mac, et puis ils installent une VM Windows, et puis ils la réinstallent tous les trois mois parce-que, bah forcément elle marche plus. C’est sur cette accroche que Mick nous a proposé de découvrir les outils pour administrer Windows au quotidien. Il est vrai que nombre d’Octos ont choisi un mac comme ordinateur de fonction. Pour ma part j’ai préféré prendre un PC : raison de plus d’apprendre à le garder en forme ! Et en bonus, ce sera l’occasion de voir ce qui a évolué dans Windows 8.

Nous avons redécouvert des outils qui sont dans windows depuis la nuit des temps (les compteurs de perfs et l’observateur d’événements), et fait un tour des sysinternals les plus utiles. Mes chouchous : process explorer parce-qu’il sait me dire quel processus m’empêche d’effacer un fichier, et  autoruns qui dénonce les tâches qui ralentissent le démarrage de mon pc ou l’affichage du menu contextuel ou des icônes de l’explorateur.

Et Windows 8 ? Je lui ai trouvé suffisamment de petits plus pour acheter la mise à jour, et j’en suis très content. Attention tout de même à utiliser un antivirus compatible, sous peine de s’arracher les cheveux.

Pour la liste complète des outils et des trucs et astuces, n’hésitez pas à aller voir la vidéo et les diapos de la session sur OCTO TV.

Décisionnel et big data : état de l’art

Par Joseph Glorieux

Je suis toujours intervenu sur les SI opérationnels. Cette session a levé pour moi un coin du voile sur les SI décisionnels, et sur les transformations que ce milieu traverse actuellement.

Si je résume : sur le plan technologique, les capacités de stockage ont évolué beaucoup plus rapidement que leurs débits – les entrées / sorties sont devenues un goulot d’étranglement. Sur le plan des données traitées : on veut de plus en plus intégrer des données non-structurées ou semi-structurées, y compris des vidéos. Sur les usages : les utilisateurs attendent de plus en plus que les données du système décisionnel soient à jour en temps réel ou quasi-temps réel. Ils attendent aussi des visualisations de plus en plus pertinentes (dataviz), qu’ils veulent pouvoir consulter y compris en mobilité.

Les conséquences sont structurantes :  Assouplissement voire disparition de la frontière SI opérationnel / SI décisionnel. Perte de vitesse de l’approche ETL au profit d’approches ELT voir de CEP pour le temps réel. Invalidation de l’approche MOLAP sauf pour certains domaines très structurés. Il y a très clairement un « décisionnel à l’ancienne » et un décisionnel  nouvelle mouture, qui peinent à échanger.

Je n’ai pu qu’effleurer le contenu d’une présentation dense et sans langue de bois. Pour en savoir plus, rendez vous sur OCTO TV pour consulter la vidéo et les diapos de la session.

La prochaine fois

Il faudra absolument que je trouve 5 minutes pour vous parler du dojo haskell et de Java like a pro – en décembre on s’est rejoué le deadlock lab de JavaOne et on a parlé d’Oracle Fusion Middleware.

Mots-clés:

1 commentaire pour “Vidéos et synthèse des BoFs de novembre”

  1. [...] Vidéos et synthèse des BoFs de novembre [...]

Laissez un commentaire