Banque digitale

Banque

[Tribune] Biométrie : vers la fin du mot de passe ?

Selon une étude du gestionnaire de mots de passe Dashlane, en 2020, chaque français gérera en moyenne plus de 180 mots de passe pour accéder à l’ensemble des services auxquels il a souscrit. Le nombre est énorme. Pourtant, il est acquis que ce mode d’identification a atteint ses limites et qu’il ne correspond plus aux standards de sécurité du moment.

A l’occasion de la conférence Finovate Europe 2017, nombre d’éditeurs ont proposé une nouvelle approche basée sur la biométrie pour combler les lacunes du bon vieux sésame textuel.

Retrouvez la suite notre tribune sur le site du magazine Assurance & Banque 2.0 >

Banque

[Tribune] Banque de détail : En 2017, on ne dit plus « entrée en relation » mais « onboarding »

La conférence Finovate Europe 2017 s’est tenue à Londres il y a quelques jours. Comme chaque année, elle a donné l’occasion aux éditeurs, startups et établissements de présenter leurs dernières innovations en matière de services bancaires et financiers. S’il y a une thématique qui a clairement tiré son épingle du jeu, c’est bien celle de l’onboarding.

Retrouvez la suite notre tribune sur le site du magazine Assurance & Banque 2.0 >

Banque

Finovate Europe 2017 : nos premières impressions à chaud

La conférence Finovate Europe 2017 vient de s’achever à Londres après 2 jours durant lesquels éditeurs, établissements financiers et startups se sont retrouvés pour présenter leurs dernières innovations. Cette année encore, des consultants d’OCTO étaient présents pour identifier les dernières tendances. A peine descendus de l’Eurostar, voici nos réactions à chaud.

Lire la suite

Banque

La banque de demain: une marketplace de produits financiers?

Les agrégateurs bancaires sont sous les feux des projecteurs, notamment avec la mise en oeuvre de DSP2. Cependant, dans un secteur de services bancaires qui pourrait devenir de plus en plus fragmenté, ce serait une erreur de s’arrêter uniquement à une vue agrégée des comptes et des produits d’épargne multi-banques.

Vers une banque composite pour le client?

Les FinTech ont apporté une vague d’innovation dans l’industrie bancaire, centrés sur l’utilisateur elles ont une approche des services financiers qui consiste à proposer un service unique et dissocié d’un compte bancaire: ce sont des spécialistes. Un produit ou un service simple (obtenir un crédit, effectuer un virement, payer…) possède désormais une multitude de facettes (crowdfunding, virements P2P, paiements sans contacts..) et surtout est aujourd’hui offert par une diversité d’acteurs. La conséquence c’est que je peux posséder mon compte dans une banque, avoir un crédit via une plateforme de crowdfunding, utiliser Bankin pour la gestion de compte, effectuer des paiements avec PayPal, faire des virements à l’international avec Transferwise…

Lire la suite

Banque

Banque: la bataille des agrégateurs

Avoir une vue unique de l’ensemble de ses comptes et de ses placements financiers quelle que soit la banque du client, telle est la promesse des agrégateurs. Sur le marché américain ils existent depuis déjà plus de 15 ans avec Yodlee créé en 2000 (aujourd’hui revendu à Envestnet) et Mint lancé en 2007 (propriété d’Intuit).

En France, depuis 2011, Bankin et Linxo occupent largement le terrain, mais le chemin à parcourir reste long.

Les agrégateurs face aux banques

Depuis leur apparition sur le marché, interdire les pratiques de webscraping des agrégateurs est devenu le voeu (pieux?) de toutes les banques.

En effet, actuellement, beaucoup d’agrégateurs fonctionnent en utilisant des pratiques de webscrapping, c’est à dire que l’utilisateur partage son identifiant et son mot de passe avec l’application d’agrégation, qui va ensuite se connecter sur le site de la banque du client et prendre les données nécessaires. L’application peut du coup accéder à l’intégralité des données bancaires du client et pourrait potentiellement dépasser les droits de stricte lecture.  Le client n’a donc aucune maitrise, ni visibilité sur les données utilisées et le périmètre de leur utilisation. Nous sommes donc d’accord, le webscraping ne constitue pas de bonnes pratiques pour les clients.

Lire la suite

Digitalisation

Faut-il être schizophrène pour Innover dans un grand groupe et en particulier dans les banques ?

Les horizons de l’Innovation et les grands groupes bancaires

L’innovation est à la mode. Devenu un mot attrape-tout, il est utilisé à tort et à travers ce qui brouille sa signification. Pour le Petit Robert, c’est l’Introduction de quelque chose de nouveau dans une chose établie. Pour nous, c’est apporter du progrès véritable dans le monde réel. Si la Recherche consiste à dépenser de l’argent pour trouver des idées, l’Innovation consiste à utiliser des idées pour créer de la valeur.  

Pour Yves Dubreil en préface de l’ouvrage « Relevez le défi de l’Innovation de rupture » :

Quand on a un marteau on voit tous ses problèmes comme des clous.

Quand on a un marteau on voit tous ses problèmes comme des clous.

Il faut donc développer des organisations et outils nouveaux car ceux ne sont pas les outils du business as usual que l’on utilisera pour innover. Il faudra savoir voir comment créer une organisation qui risque de créer un conflit avec celle existante sans perdre de vue la création de valeur. Sans création de valeur, l’Innovation est une prise de risque sans intérêt.

Ok, mais on fait comment ?

Lire la suite

Digitalisation

FinTech – Compte Nickel/Number26 un match France/Allemagne au sommet

Après la publication de notre interview d’Hugues Le Bret (Compte Nickel), nous avons eu des OCTOs qui nous ont dit : « Hé mais vous ne connaissez pas Number26 ? C’est génial ! »

Bon déjà nous les connaissons et vous aussi maintenant. Après s’être lancé en Allemagne début 2015, ils sont arrivés en France fin 2015. Nous avions même relayé leur arrivée sur Twitter.

Actuellement, il se trouve qu’il y a une actualité à leur sujet, mais, nous n’avions toujours pas testé le service ni interviewé leur DG. Alors, comme en interne des Octos ont ouvert un compte chez Number26, nous les avons interrogés et en avons profité pour comparer les deux entreprises dont les services offerts semblent assez similaires au premier regard.

Résultat du match à la fin de cet article !

Toutefois, on peut d’ores et déjà dire que nous avons probablement sous nos yeux 2 FinTechs bien calibrées qui vont véritablement faire mal au secteur traditionnel des banques de réseaux et en ligne – à savoir prendre du CA et « siphonner » leur clientèle future et actuelle. C’est une certitude !

A présent : que le match commence ;-)

Nickel_Number29_6
Lire la suite

Digitalisation

FinTech – Finovate 2016 Londres – notre résumé

Finovate Europe Londres 2016

Nous avons assisté comme presque chaque année depuis 2011 à Finovate Europe. Voici notre résumé de ces 2 jours.

Les tendances

Tendances

« Techno first » on pourrait parler de TechFin et moins de FinTech

Les usages et la « customer experience » étaient moins à l’honneur cette année pour laisser place à la technologie et sa capacité à aider un point financier précis. La biométrie pour l’authentification, l’interaction en langage naturel pour interagir avec ses finances, les APIs (Application Program Interface) pour la mise à disposition de sa FinTech en mode B2B, le machine learning et les Big Data au service de l’analyse de son activité métier.

Quelques bonnes idées mais pas d’acteurs véritablement disruptifs ou innovants – pas d’effet waouh !

Blasé ou vrai sentiment, nous penchons plutôt vers le 2e car nous n’avons vu aucune présentation qui nous a fait lever de notre chaise. Nous avons d’abord beaucoup vu de redite comme du côté des robo advisors (ex. InvestGlass, meetinvest, additiv, Scalable Capital…), des innovations incrémentales comme dans les PFMs (Meniga ou Strands) Dynamics (la CB dynamique), enfin beaucoup de services IT / financiers en mode B2B, donc à destination des instituts financières (Backbase, eBankit en tête de ligne et bien connus de l’évènement).

Les innovations étaient plutôt parsemées dans les solutions présentées. Nous avons en particulier apprécié les interactions en langage naturel avec les services financiers (eBankit, Capitali.se ou NorthSide), les interactions biométriques diverses (VoicePin, LexMark – reconnaissance vocale, eBankit – reconnaissance faciale, EyeVerify – reconnaissance de l’œil) dont l’intégration avec les services financiers est de plus en plus rapide et sans couture.

Beaucoup (trop ?) de fournisseurs de solutions IT pour les banques

Cela rejoint le sentiment de la tendance précédente, peu d’effet waouh et beaucoup de solutions purement B2B à destination des banques. Des solutions (ex : eBankIt, Backbase, Livian, ITSector, Asseco, NostrumGroup…) qui finalement ne se distinguent pas ou peu et fournissent des solutions certes « userfriendly » mais sans véritable disruption ni saveur extraordinaire.

Beaucoup trop de présentations (72)

72 présentations en 2 jours, « ce n’est pas humain ». C’est purement et simplement du gavage. Nous serions même tentés de dire que pour ceux qui passent le deuxième jour dans l’après-midi, ils doivent faire face à des zombies survivants de la première journée et demi. Pour les plus résistants qui n’ont pas encore déserté le lieu, la dernière demi-journée est franchement difficile. Soyons clair, à partir de 14h, le 2e jour, la saturation entraine la désertification du lieu.
Lire la suite

Digitalisation

FinTech – Hugues Le Bret : « Nous sommes une entreprise technologique qui offre à tous les moyens de se faire payer et de payer en temps réel »

Le Compte Nickel, pourquoi ?

C’est avec ces mots qu’Hugues Le Bret du Compte Nickel à commencer à répondre à nos questions. Tant du point de vue des usages, que de la technologie ou du passage à l’échelle, cette entreprise est une très belle réussite, toujours en construction. Nous avons donc fait le choix d’interviewer Hugues le Bret car nous pensons que l’entreprise à laquelle il participe actuellement, “Compte Nickel”, est un modèle de FinTech.

Compte Nickel

Lire la suite