Réussissez votre mise en store iOS et Android

En octobre 2012, le nombre d’applications présentes sur le Play Store a dépassé la valeur phare de 700 000 apps, détrônant par cette occasion l’App Store de sa place de magasin d’apps le plus fourni.

Face à ce nombre démesuré, un constat s’impose : développer la meilleure application possible est un effort vain si celle-ci n’est pas marketée correctement ! Le produit risque en effet de se retrouver noyé dans la masse et pire, de ne jamais être trouvé par ses utilisateurs !

Si vous vous apprêtez à publier une application prochainement, voici les questions et points essentiels à préparer avant la sortie sur les stores iOS et Android.

 

Préparer sa stratégie de sortie

 

Choisir ses stores

Si votre application est destinée au grand public, elle se doit d’être présente sur l’App Store et le Play Store. Si sur iOS, le choix est immédiat, il existe sur Android d’autres plateformes alternatives qui peuvent être explorées : l’App-Shop d’Amazon, la plateforme GetJar, le store NOOK de Barnes and Noble…

Ces systèmes de distribution alternatifs sont moins connus du grand public qui utilise généralement le store installé par défaut sur son smartphone. Mais ce point peut devenir un avantage, car s’ils comptent moins d’utilisateurs, ils recensent également moins d’applications, ce qui diminue le nombre de compétiteurs dans votre domaine.

L’App-Shop d’Amazon notamment est disponible en France depuis août 2012. Son utilisation nécessite un abonnement annuel à 99$. Néanmoins, il présente quelques avantages intéressants. Il nous semble pertinent de le prendre en compte dans toute réflexion de distribution sur Android.

 

Programmer la date de sortie

Cette date doit prendre en compte les contraintes de développement, mais également s’adapter au calendrier de vos utilisateurs ! Si un jeu a plus de chance d’être téléchargé durant les fêtes de Noël, c’est moins évident pour une application de gestion bancaire.

Autre critère à prendre en compte : la durée de validation sur l’App Store (et l’App-Shop). Chez Apple, cette durée varie autour d’une semaine. Cependant il peut y avoir des exceptions. Pour une application de santé, nous avons déjà rencontré un délai de 3 mois !

TIP : Faites des soumissions intermédiaires sur l’App Store !

Pour prévenir ce risque de délais, nous conseillons souvent à nos clients de faire une première soumission intermédiaire, la première validation étant généralement la plus longue.




Voir la durée de validation moyenne actuelle
 

Enfin, une autre spécificité de l’App Store : pour être sûr d’être comptabilisé dans les tops quotidiens le jour de la sortie, évitez de publier manuellement votre application. Utilisez la programmation automatique sur iTunesConnect. Si votre application sort dans plusieurs pays, programmez cette date au moins 12 heures avant l’horaire de sortie (au cas où cette date serait déjà passée dans l’un des pays). Sur le Play Store, pas de contrainte : la publication est manuelle.

 

Prévoir un plan de communication

La simple présence sur le store ne suffit plus pour être téléchargé. Nous conseillons de mettre en place une campagne de communication pour promouvoir votre sortie. Pour cela, contactez vos blogs partenaires, entrez en contact avec les sites influents en mobilité (iPhon.fr, FrAndroid,…) pour obtenir un article le jour de votre sortie.

De la même manière, vous pourrez aussi envoyer un e-mail à vos collaborateurs et proches afin de les prévenir du lancement et leur demander de tester (et de noter) l’application.

TIP : Notez rapidement l’application sur l’App Store !

Il faut savoir qu’Apple n’attribue une note globale à l’application qu’à partir de 5 notations ! Assurez-vous donc de les avoir rapidement pour apparaitre dans les tops !

Si vous pensez investir dans une campagne publicitaire, focalisez vos moyens sur 3 jours plutôt que sur un mois. En effet, la position dans les tops dépend du nombre de téléchargements sur des jours consécutifs. En commençant le jour de la sortie, votre application sera plus vite mise en lumière. Et une fois dans les tops, l’application sera naturellement téléchargée.

 

Décrire l’application pour la faire ressortir

 

Soigner le premier contact avec l’application

Si votre application n’est pas présente dans le top général des stores, vos utilisateurs la trouveront vraisemblablement par l’utilitaire de recherche. Là encore, il va falloir vous différencier de vos concurrents.

‣ Le nom

C’est la première information que l’utilisateur va voir. Choisissez le facile à retenir et à écrire. Si possible, prenez un nom dont la sémantique explique ce que votre application réalise. Attention à ne pas utiliser de caractères spéciaux (symboles ™ et © inclus) ! Ces caractères ont une influence sur votre référencement !

TIP : Ajoutez une description dans le nom de votre application !

Par exemple, on pourrait imaginer : « Google Maps : plans et itinéraires ». Les mots « plans » et « itinéraires » permettent non seulement de préciser le but de l’app, mais sont surtout ajoutés parmi les mots-clés qui la référencent dans les recherches (valable sur l’App Store et le Play Store).

‣ L’icône

L’icône constitue le premier contact avec votre identité visuelle. Elle se doit d’être attractive, belle, soignée. D’être cohérente avec le but de l’application et son univers graphique. Et enfin de différencier votre produit de ses concurrents.

‣ Les screenshots

Depuis iOS 6, l’affichage des résultats de recherche a changé sur l’App Store. L’utilisateur ne voit qu’une application à la fois et le premier screenshot est affiché en aperçu. Le choix de cette première image devient alors stratégique ! Un mauvais visuel pouvant faire chuter le taux d’ouverture de la fiche et donc du téléchargement !

Quelques conseils pour ces screenshots :

  • ne présenter que des fonctionnalités existantes
  • éviter d’afficher des données personnelles (noms, numéro de téléphone, email)
  • conserver le même mode d’affichage pour les images (portrait ou paysage)

 

TIP : Insérez des descriptions dans vos screenshots !

Vous avez la possibilité d’habiller vos images pour y ajouter des informations contextuelles. Ces médias enrichis peuvent être un plus pour décrire votre application. Sur Android, il est également possible d’ajouter une vidéo dans sa description. C’est une très bonne façon de promouvoir son produit.

 

Rédiger la meilleure description

Intrigués par les premiers éléments de l’application, certains utilisateurs vont directement télécharger l’application. D’autres liront la description. Pour cela, assurez-vous que cette dernière soit courte et organisée pour maximiser le téléchargement.

‣ Le pitch

Sur l’App Store et le Play Store, les 3-4 premières lignes de la description sont toujours visibles par l’utilisateur. Ce dernier devant cliquer sur un bouton pour faire apparaître l’intégralité du contenu. Utilisez ces 3-4 premières lignes pour vendre au mieux l’app, présenter ce qu’elle réalise.

‣ Les prix reçus

Si votre application a reçu des récompenses, utilisez-les pour mettre en avant le produit ! Vous pouvez aussi afficher des commentaires élogieux (authentiques !) : les utilisateurs sont sensibles aux avis de leurs semblables.

‣ Les fonctionnalités majeures

Vous pourrez expliquer avec une courte liste de vos fonctionnalités, ce en quoi elles sont supérieures à celles de vos compétiteurs !

 

TIP : Terminez votre description en invitant le lecteur à télécharger l’application !

C’est votre call-to-action : en finissant la description par une phrase incitant l’utilisateur à télécharger votre application, vous en augmentez la probabilité.

 

Référencer efficacement l’application

 

Choisir les bons mots-clés

65% des utilisateurs trouvent leurs applications en utilisant la recherche sur les stores. Le choix des mots-clés est donc primordial. Sur l’App Store, 99 caractères peuvent être utilisés pour les définir. Sur le Play Store, ce sont les mots compris dans la description de l’application.

Pour votre application iOS, rentabiliser le nombre limité de mots-clés passe par une optimisation de ces derniers. Le blog d’Apptamin propose d’excellentes ressources pour optimiser ce positionnement sur les stores (App Store Optimization). Par exemple : ne pas répéter le nom ni les autres mots du titre de l’application dans les mots clés ou encore utiliser les mots au singulier pour gagner des caractères.

Ces mots-clés doivent être choisis par rapport à ce que réalise l’app mais également par rapport à vos compétiteurs.

TIP : Inspirez-vous des mots-clés de vos concurrents !

Il existe pour cela des outils freemium comme MobileDevHQ (qui gère aussi les applications Android) ou AppStore Rankings qui permettent d’analyser les mots clés d’applications concurrentes et d’affiner la probabilité d’être découvert. Comme dans le SEO classique, il vaut mieux privilégier un meilleur résultat sur des mots-clés moyennement utilisés que de s’efforcer de monter sur des termes très populaires.

Spécificité Android : pour faire ressortir les mots-clés dans la description, il convient de les répéter environ 5 fois. Il est donc nécessaire de travailler son texte de manière spécifique pour le référencement sur le Play Store.

 

Position dans les tops : être téléchargé…

Le téléchargement est également très influencé par la position dans les tops. Les algorithmes sont bien évidemment gardés secrets, mais deux facteurs jouent majoritairement pour cette position : les téléchargements et les notes attribuées à l’application.

Les téléchargements doivent être réguliers et augmenter en nombre pour monter dans les tops. Cette valeur est observée sur des jours consécutifs (les 4 derniers pour l’App Store, 30 pour le Play Store).

Pour augmenter ce nombre, des services vous permettent de mettre en avant votre application en la rendant par exemple gratuite pendant un moment (AppGratis pour iOS), ou bien de la tester et noter pour recevoir une rétribution (AppVIP pour iOS et Android).

Autre moyen d’être plus visible : être sélectionné et mis-en-avant par la plateforme.

TIP : Préparez vos ressources de promotion pour chaque store avant la sortie de l’application !

Sur le Play Store, vous fournissez directement deux images et un texte promotionnels. Pour l’App Store, le fonctionnement est moins simple : Apple vous notifie par e-mail un peu plus de 24h avant la promotion pour que vous envoyiez également deux ressources graphiques.

 

…et avoir les meilleurs avis utilisateurs

Le nombre de notes et commentaires joue sur votre popularité. Misez sur la qualité de votre application, sur son ergonomie. Testez la durant vos développements auprès d’utilisateurs réels.

TIP : Donnez à vos utilisateurs un moyen de vous joindre en cas de soucis !

Ce point de contact dans votre fiche descriptive vous permettra d’analyser et corriger les problèmes remontés. Il vous évitera un « lynchage public » et éventuellement vous permettra même d’améliorer les notes grâce par votre réactivité !

Mais ça ne suffira pas ! Il faudra que vous amélioriez votre produit avec ces retours utilisateurs. Des outils d’analyse peuvent alors être utiles pour traiter les commentaires. App Annie se trouve être un allié de choix pour cette tâche entre autres !

 

TIP : Proposez à vos utilisateurs de noter votre produit depuis l’application !

Si certains d’entre eux n’ont pas pensé à noter votre app, des services existent pour les inviter à le faire directement depuis cette dernière ! Nous pouvons citer par exemple le SDK Appirater très utilisé sur iOS, ou le service AppBooster d’AppsFire pour Android et iOS. Attention cependant à ne pas harceler les utilisateurs et de bien choisir le moment où la notation est proposée.

 

Jour J : le travail ne fait que commencer !

Votre application vient d’être publiée et votre campagne de communication vous apporte vos premiers téléchargements, félicitations !

Vous pouvez dès à présent visualiser et analyser le nombre d’utilisateurs, l’évolution de votre position dans les tops heure par heure avec App Annie. Mais également commencer à prendre en compte les premiers commentaires, faire évoluer votre produit…

Et pour ces futures mises-à-jour, n’oubliez pas d’écrire une description soignée des nouveautés/corrections, et éventuellement de faire une mise-à-niveau de vos mots-clés. Ceux-ci évolueront dans le temps. Le but étant de faire vivre votre produit pour toujours rester en contact avec vos utilisateurs.

Edit du 17 juillet 2013 : un article complémentaire sur le Mobile App Marketing