PerfUG : [REX] Créer une API distribuée mondialement sans utiliser (ou presque) le Cloud

Alors que le hosting sur le Cloud (souvent virtualisé) devient une case inévitable pour toutes nouvelles applications web, certains projets font encore de la résistance et choisissent la traditionnelle voie de la location de serveurs dédiés « bare-metal ».

Pourtant bien plus complexe à mettre en place et à maintenir, c’est malheureusement la seule solution possible pour fournir la meilleure performance en maîtrisant ses coûts. C’est aussi la seule manière de contrôler finement toute sa « stack » (finalement, pourquoi ne parler que de stacks applicatives quand il s’agit de performance ?).

Présent dans 14 régions à travers le monde, l’infrastructure Algolia est aujourd’hui hébergée sur 400 machines réparties dans 30 datacenters. Algolia a fait le choix de construire son API de recherche sur du bare-metal afin de tirer le maximum de performances de leurs machines. De la référence du CPU et des SSD à la version de la libC en passant par la configuration du kernel linux… tant de choses qui nous ont fait transpirer et que nous souhaiterions vous partager.

La présentation sera assurée par Sylvain Utard, VP of Engineering @Algolia.

La session aura lieu le 18 février dans les locaux d’OCTO Technology.

Inscriptions et informations sur Meetup. Cette session sera suivie d’un pot dans les locaux d’OCTO.