Digitalisation

FinTech – Hugues Le Bret : « Nous sommes une entreprise technologique qui offre à tous les moyens de se faire payer et de payer en temps réel »

Le Compte Nickel, pourquoi ?

C’est avec ces mots qu’Hugues Le Bret du Compte Nickel à commencer à répondre à nos questions. Tant du point de vue des usages, que de la technologie ou du passage à l’échelle, cette entreprise est une très belle réussite, toujours en construction. Nous avons donc fait le choix d’interviewer Hugues le Bret car nous pensons que l’entreprise à laquelle il participe actuellement, “Compte Nickel”, est un modèle de FinTech.

Compte Nickel

Lire la suite

Digitalisation

Avez-vous déjà songé à recruter un Chief Algo Officer ? (Partie 1)

Mad-Max-Fury-8

Un Chief Algo Officier, pour quoi faire ?

L’idée d’un Chief Algo Officier paraît probablement saugrenue voire comique alors que beaucoup d’organisations n’entrent que progressivement dans une transformation plus ou moins assumée de leurs pratiques et relations avec leurs partenaires, fournisseurs ou clients.

Pour autant, les algorithmes sont de plus en plus nombreux autour de nous et sont présents dans de nombreuses sphères de nos vies : depuis les fameuses règles de gestion des solutions logicielles « incarnant » de plus en plus les règles des organisations et entreprises, les algorithmes de calcul permettant de donner droit à une aide ou non, calculer votre impôt, et enfin, le concept de “Smart Everything” visant à rendre « plus efficient » les villes (Smart Cities), les lieux de fabrication (Smart Factory) etc.

Demain, nos véhicules sans conducteurs seront pilotés par un système de pilotage que l’agence américaine des transports vient de reconnaître (ce Mardi 9/02 dans une lettre officielle à lire : ici) comme valable juridiquement. Autrement dit : Google’s robot just got its driver’s license.

Il y a donc un enjeu fondamental à comprendre les algorithmes, à s’intéresser à l’esprit de ces derniers, voire à quelles sociétés futures ils nous préparent.

Précision utile : nous utiliserons dans cet article le terme algorithme au sens large, que ce soit au sens formel ou au sens d’un programme informatique.

Cet article développe les idées suivantes : quelle est l’emprise des algorithmes dans nos organisations et notre société ? Existe-t-il une peur liée à la perte de maîtrise causée par cette emprise ? Quels sont les bénéfices apportés par les algorithmes dans notre vie de tous les jours ?

Lire la suite

Évènement

Changeons notre façon de travailler

« Management 3.0 », au-delà du buzz word, il faut repenser le management. OCTO Academy vous partage son savoir-faire via sa formation inédite « Nouvelles pratiques managériales à l’ère du digital ».

Elaborée pour être participative et interactive, cette formation s’appuie sur la boîte de jeux « Management Game » dont l’objectif est de mettre en pratique les concepts abordés.

Verbatim MAN30

Lors de la première session de janvier, les participants ont pu partager de bons moments autour des ateliers animés par les coachs certifiés : Frédéric Rey-Millet et Alban Dalle.

Plus d'infos
Lire la suite

Digitalisation

Gouvernance, le talon d’Achille de la blockchain

Le sujet de la Blockchain est hype. Pas un jour où l’on n’entende parler de la Blockchain comme la nouvelle révolution numérique, l’avenir du Web ou l’Uberisation d’Uber. Derrière le buzz se cache l’idéal d’une société à la gouvernance complètement distribuée. En se basant massivement sur la technologie, la Blockchain donnerait le pouvoir et le contrôle au peuple au lieu de le concentrer dans les mains des grands acteurs, états ou multinationales. Mais une gouvernance distribuée est-elle vraiment souhaitable ? Et d’ailleurs, fonctionnerait-elle vraiment ? La dernière crise du Bitcoin semble montrer l’inverse.

Lire la suite

Digitalisation

Suivez la série OCTO Technology « La banque de demain »: quelles évolutions pour le modèle bancaire ?

Téléchargez votre exemplaire de la présentation des enjeux du marché bancaire et découvrez les prochains chapitres à venir à paraître bientôt.

La mutation du secteur bancaire s’est accélérée sur les 10 dernières années. Tout d’abord transformé par le développement des nouveaux canaux de distribution et d’interaction (web, smartphones, tablettes), le marché est aujourd’hui bousculé par la multiplication de petits acteurs non bancaires qui proposent des services financiers aux clients. Ces acteurs nommés « FinTech »  connaissent un développement rapide et gagnent en crédibilité au travers de valorisations fortes ( ex: $6 Mds pour Square) et de levées de fonds conséquentes (ex : £96 millions pour Funding Circle en avril 2015).
BANQUE_MOBILE_9 (2)
Lire la suite

Archi & techno

Réduire la durée d’un build Android

La durée d’exécution d’un projet est une métrique que tout développeur Android devrait surveiller de près. En effet, même si celui-ci a une grande confiance dans le code qu’il produit, il sera amené à réexécuter le projet plusieurs fois par jour. Lors du développement d’un projet, il est important pour le développeur de pouvoir constater rapidement le résultat de ses modifications. Dans le cas contraire, il peut se produire deux choses : soit le développeur se déconcentre (parce qu’il regarde ses mails par exemple), soit il revient à son code en oubliant de suivre les effets de sa dernière exécution.

Cette problématique peut paraître exagérée dans le cas d’un « petit » projet, compilable en moins de 30 secondes. Mais lorsque le nombre de lignes de code est élevé, elle devient bien réelle.

Nous pouvons découper l’exécution en deux étapes : la compilation et le déploiement. Puisqu’il est difficile de réduire la durée du déploiement (sauf à exécuter l’application dans un émulateur), cet article se concentre sur les leviers actionnables pour réduire la durée de compilation.
Lire la suite

Lean Startup

Le Lean Canvas m’a tuer

Quelle différence y a-t-il entre le bon et le mauvais tueur d’idée ? Le mauvais voit une idée qui bouge, il tire. Le bon tueur, il tire aussi, mais c’est pas pareil : il tue uniquement l’idée qui a bien été testée. Le problème avec le Lean Canvas, c’est qu’il fait très bien les deux. Un peu comme l’électricité peut alimenter, et Claude François, et son ampoule.

J’entends déjà des voix qui s’élèvent : « On n’a jamais vu de Lean Canvas le couteau à la main, les yeux injectés de sang et la bave aux lèvres ! ». C’est très exactement le nœud de l’histoire : le Lean Canvas est fourbe. Comme tout serial killer, il se dissimule derrière l’image du parfait voisin pour mieux tromper l’innocent porteur d’idée nouvelle.

Attention : j’aime le Lean Canvas. Je l’utilise et le prône depuis 2010 en tant qu’entrepreneur, product manager et mentor.

Un tueur sanguinaire je vous dis

Qu’ai-je à lui reprocher, alors ? Je le tiens coupable d’avoir dissimulé aux yeux de la plupart de ses utilisateurs sa véritable nature et par là d’avoir douché des espoirs, brisé des rêves, découragé ces aventuriers modernes qui avaient osé s’extirper de leur confort crasse pour braver les critiques acerbes d’une société désabusée et sclérosée,  maelström aux eaux boueuses dans lesquelles la flamme de tant d’entrepreneurs jadis en devenir était venue se noyer et s’éteindre. Mais je m’égare.

Voici son histoire. *Ta-da* (n’ayant pas les moyens d’avoir mon propre générique, je vous remercie de faire preuve d’imagination).
Lire la suite