SQLFire depuis les tranchées

Il y a plus d’un an nous vous avions présenté NewSQL et comment distribuer ses données avec l’une des implémentations de cette architecture SQLFire. Cette étude a été étayée par la réalisation d’un POC tirée d’un cas réel pour vous faire partager également les difficultés de mise en oeuvre de tels produits. Nous vous partageons aujourd’hui deux articles (en anglais). Le premier détaille notre cas d’utilisation et la distribution des données dans ce cas. Le second livre les résultats chiffrés des tests de charge réalisés sur notre POC avec SQLFire.

iBeacon, youBeacon, weBeacon

Abdou nous a introduit dans cet article la technologie iBeacon dans ses grandes lignes. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à le faire avant de lire celui-ci. Nous allons maintenant aller un peu plus loin pour comprendre concrètement comment iBeacon peut nous être utile, et quelles sont ses limitations.
Il est important de bien saisir que iBeacon est une technologie permettant à un émetteur de signaler sa propre présence, et rien de plus. Ce n’est pas un protocole d’échange, l’émetteur ne sait pas si un récepteur est entré ou sorti de son périmètre et il ne peut pas échanger de messages particuliers avec lui. Il n’est qu’une balise (beacon en anglais) qui émet une transmission à sens unique, et il ne fait qu’annoncer (advertise) qui il est, à la manière d’un phare qui s’identifie par son signal sans savoir si le moindre navire est à sa portée. Par conséquent, toute l’intelligence de la mise en oeuvre d’iBeacon réside dans la pertinence de la localisation de la balise et dans le code de l’application qui l’écoute. Pour une meilleure compréhension de l’article, nous utiliserons le mot iBeacon pour désigner la technologie, et le mot balise pour désigner l’appareil. L’application à l’écoute du signal sera désignée comme récepteur.

(Lire la suite…)

Compte-rendu du petit-déjeuner : dessine-moi une API… et dis-moi comment la manager !

Intervenant :

Christian Fauré, Manager chez OCTO Technology

Agenda :

  • Distinguer les démarches OpenData et OpenAPI
  • La conception des APIs Hypermedia
  • Panorama des solutions d’API Management (Lire la suite…)

Big Data et banque privée, quels usages ?

Article paru dans le magazine ICT Journal du mois de Mars 2014.

Les technologies Big Data sont de plus en plus utilisées au sein des banques de détail pour le profilage des clients ou les activités marketing. Au sein des banques privées, cependant, les applications sont moins évidentes et les initiatives peu nombreuses. Les opportunités existent pourtant bel et bien, et elles sont surprenantes.

(Lire la suite…)

Petit-déjeuner : Vers l’entreprise agile – le mardi 1 avril

Entr_AgileBLOG

Une fois passées les premières expérimentations sur les méthodes agiles, une question s’impose de façon récurrente : comment changer d’échelle et devenir une entreprise Agile ? (Lire la suite…)

mdevcon 2014

Le 7 et 8 mars dernier, avait lieu la mdevcon 2014. J’ai eu le privilège d’être choisi aux call for paper pour présenter une session sur l’expérience utilisateur Android : « My Android is not an iPhone like any others » et j’ai pu assister aux 2 jours de conférences. En voici le compte rendu…
(Lire la suite…)

Edito Mars 2014

Nous inaugurons une nouvelle série d’articles réguliers destinés à vous donner notre avis sur ce qu’il se passe dans le monde Tech.
(Lire la suite…)

Petit-déjeuner à Genève : « Les Business Analysts face à l’agilité : de nouveaux challenges à relever »

Petit-déjeuner gratuit mercredi 9 avril

Le business analyst (BA) joue un rôle crucial dans nos organisations. Lien essentiel entre les opérationnels et l’informatique, il identifie, analyse, valide et documente les besoins métiers et participe à la mise en place de solutions.

Dans un projet traditionnel (en cascade), son activité gravite naturellement autour de la rédaction des spécifications fonctionnelles, réalisées typiquement en amont des développements.

Dans un contexte plus agile par contre, dans lequel les besoins peuvent être raffinés, repriorisés, réévalués, redéfinis continuellement et dans lequel la notion même de spécification telle qu’on la connaît est remise en cause, comment continuer à valoriser les compétences du BA ?

(Lire la suite…)

Perfug : Une architecture orientée Performances en mode SAAS : Prismic.io

Prismic.io est une plate-forme de gestion de contenu basée sur une architecture totalement moderne :

• d’un coté sa « Writing Room » permettant de saisir du contenu semi-structuré avec une expérience utilisateur heureuse.

• de l’autre son API pour extraire le contenu et l’afficher dans différent contextes, tel que des sites Web ou des applications mobiles.

La mise en place d’une telle solution en mode SAAS demande une architecture parfaitement adaptée en terme de montée en charge et de disponibilité. En effet, en quelques mois, notre plate-forme a du pouvoir rapidement héberger plusieurs milliers de « repository » de contenu et notre API se doit d’être disponible en permanence.

Dans cette présentation nous vous détaillerons les différents enjeux et problèmes posés par ces architectures de logiciels SAAS, ainsi que les patterns d’architectures et solutions techniques que nous avons mis en place pour y répondre.

Les speakers de cette session sont Guillaume Bort et Sadek Drobi, fondateurs de Prismic.io et du framework Play!.

Pour le descriptif complet de la séance, suivez le lien.

L’événement aura lieu le Jeudi 20 Mars à 19h. Pour s’inscrire, c’est sur Eventbrite.

3 jours à QCon London 2014

QCon London 2014 a rassemblé la semaine passée plusieurs centaines de participants et plus de 100 speakers pour 3 jours de conférences. Nous n’étions que 3 pour 5 tracks en parallèle, impossible de tout suivre, mais voici ce que nous avons retenu.

(Lire la suite…)