OpenERP Community & Partners Days 2011

Nous étions présents aux OpenERP Community & Partners Days 2011 qui se tenaient cette année les 13, 14 et 15 avril à Louvain-La-Neuve en Belgique.

Vous trouverez ainsi ci-dessous un compte rendu de ce que nous avons pu y voir les deux premiers jours.

Jour 1

La matinée était consacrée à la présentation des nouvelles fonctionnalités fraîchement sorties ou à paraître très prochainement. Ces présentations étaient assurées par l’équipe OpenERP et son CEO, Fabien Pinckaers,  a exposé sa vision du futur de la société.

  • R&D

    • OpenERP apps (apps.openerp.com) : ce site web a été lancé récemment et son but est de recenser les modules réalisés par la communauté.  Les utilisateurs finaux auront donc un meilleur aperçu de ce qui est disponible en évitant de devoir parcourir les diverses branches sur launchpad. Pour avoir essayé de chercher les modules disponibles avant de commencer à développer, je peux confirmer que ce portail est vraiment pratique et les contributeurs ont tout intérêt d’y inscrire leur modules pour gagner en visibilité.
      Le lancement de ce portail a aussi amené une réflexion sur le classement des modules en catégories. Les catégories possibles ont ainsi été clairement définies suite à cette réflexion et sont maintenant au nombre de dix.
      La prochaine étape sera d’ajouter un système de notation et les statistiques de popularité des modules.
    • Realease cycle : une nouvelle politique de publication des versions vient d’être adoptée. OpenERP publiera une nouvelle version tous les 6 mois et une version LTS (Long Term Support) tous les 18 mois, supportée pendant 4 ans et demi.
      Par exemple si aujourd’hui sortait la version 7.0 LTS, on aurait droit dans 6 mois à une version 7.1, dans 12 mois  à une version 7.2 et dans 18 mois sortirait la 8.0 LTS.
      Les versions LTS plairont donc aux entreprises qui ne veulent pas migrer leurs serveurs et leurs données tous les six mois et leur donneront plus de confiance dans la fiabilité et stabilité du produit.
    • Packaging : le fichier d’installation setup.py a été nettoyé pour simplifier l’installation d’OpenERP. Des package .rpm et .deb seront mis à disposition pour faciliter toujours plus l’installation. Néanmoins, il n’a pas encore été décidé de devoir passer par les dépôts officiels ou un dépôt OpenERP. Des nightly builds seront aussi disponibles et packagés.
    • Process R&D et communautaires : OpenERP a revu ses divers process et les améliore en continu. Ainsi, plusieurs équipes dédiées à la qualification des bugs et diverses informations remontées par la communauté et d’autres à l’alimentation et priorisation bu backlog ont été constituées. De nombreux indicateurs ont aussi été implémentés et sont surveillés constamment pour juger de la performance de l’équipe et sa réactivité. Parmi ces indicateurs on trouve le nombre de nouveaux bugs, les bugs non qualifiés et les merge proposals.
      Les cycles de vie des bugs et des projets R&D ont aussi été améliorés en insistant sur l’intégration continue et la revue par les pairs.
    • Client Web : à la sortie de la version 6.0 nous avions eu droit à un client web avec un nouveau design et quelques petites améliorations. Mais ce dernier souffrait toujours de son coté web 1.0 et de l’utilisation excessive du GET qui pouvait parfois résulter en une URL de 5 000 caractères. OpenERP nous a donc annoncé un nouveau client web qui accompagnera la version 6.1 réécrit à partir de zéro en HTML5 et qui tirera parti des nombreuses bibliothèques JavaScript existantes.
      Parmi les nouvelles fonctionnalités du client, on trouve la possibilité d’installer des addons en héritant des widgets de base, un nouveau bouton pour créer une url simple pour accéder à la page en cours et un deuxième pour générer du code JavaScript à coller dans une autre page web et qui permettra d’afficher la page en cours. Une nouvelle vue mobile sera aussi disponible et utilisera la bibliothèque JQuery  mobile (lp:~openerp-dev/openobject-client-web/trunk-proto61-mobile). Il y aura entre autre un module de chat à la facebook qui permettra la discussion entre utilisateurs connectés.
      Les plus impatients pourront tester  ce nouveau client web disponible à cette adresse : https://code.launchpad.net/~openerp-dev/openobject-client-web/trunk-proto61.
    • Communication & partage : Un nouveau module de partage sera disponible dans le nouveau client web qui permettra la création d’une URL pour accéder à une page spécifique. Cette URL pourra être partagée avec n’importe qui sans avoir besoin de lui créer un login. Pour améliorer la communication il sera désormais possible de notifier les personnes concernées à chaque transition du flux (Workflow).
    • Usabilité : un process d’amélioration continue a été mis en place. Les problèmes sont constatés en observant le comportement de personnes lambda à qui on a demandé d’effectuer des actions simples, en effectuant des tests en ligne sur usertesting.com et à partir du feedback de la communauté. La présence des ergonomes a été renforcée dans les revues d’itération. Les principaux problèmes identifiés résident dans l’affichage des champs many2one, l’import des données CSV, la lisibilité des statuts des divers documents et la configuration initiale du système. Une attention particulière a donc été  portée sur les points précédents qui seront améliorés dans les prochaines versions.
    • Point de vente (POS : Point Of Sale) : une nouveau client web  pour les terminaux tactiles de vente est en cours de développement (lp:~openerp-dev/openobject-client-web/trunk-proto61-pos). Il pourra fonctionner en mode déconnecté et stockera ses données directement dans la base de donnée du navigateur.
      Même s’il semble prometteur, ce nouveau client pose déjà quelques problèmes de sécurité et d’intégrité des données. Il est tout de même bon de préciser qu’il ne s’agit que d’un prototype et non de la version finale à laquelle des améliorations seront apportées.

    Next step

OpenERP c’est 185 employés en Belgique, Inde et États-Unis, 200% de croissance en 2011, 32% du budget  investi dans la R&D, environ 1 000 installations par jours et plus de 1 000 modules développés.
2010 a été pour la société OpenERP l’année d’une transition dans le business model. La société a arrêté ses activités de conseil et d’intégration et est passée à un statut d’éditeur. L’accent va donc être mis sur le développement du réseau de partenaires et leur accompagnement. On compte aujourd’hui plus de 300 partenaires dans 60 pays. Et d’après les tendances de recherche google, OpenERP passerait devant ses principaux concurrents opensource en termes de visibilité tout en ayant levé moins de fonds :

L’objectif annoncé par Fabien Pinkaers est de continuer sur cette tendance  et de passer à 700 000 utilisateurs début 2012 et 2 000 000 début 2013. Pour atteindre cet objectif, les outils « viraux » seront de plus en plus mis en place. Par exemple, un mail pourra être envoyé à chaque changement d’état, ou bien lorsqu’une facture sera envoyée à un client, il aura la possibilité de créer une instance OpenERP à la volée et d’y importer cette facture. Aussi, pour faciliter la conversion des utilisateurs, l’accent a été mis, comme il a été dit dans la partie précédente, sur l’amélioration de l’usabilité, la simplification de la configuration et du déploiement. L’augmentation du nombre d’utilisateurs passera aussi par l’automatisation des imports des données à partir des solutions concurrentes comme Salesforce, Quickbooks ou bien SugarCRM. Il a été annoncé qu’il sera bientôt possible d’en importer les données simplement en saisissant ses login et mot de passe.

Le budget de 32% pour la R&D sera donc maintenu (autour de 11% pour les concurrents) avec 120 développeurs organisés en équipes d’environ 6 personnes et utilisant la méthodologie Scrum.

 

Quant à l’après midi, elle a été l’occasion pour quelques partenaires de présenter des contributions majeures qu’ils apportent au logiciel. Certaines de ces contributions sont déjà disponibles en version stable ou de développement.

Parmi les contributions les plus intéressantes on peut trouver :

  • Un module de gestion de la paie pour la France développé par ADN.
  • Une nouvelle vue Map a été développée par Camptocamp et permettra par exemple d’afficher des cercles de taille proportionnelle aux revenus par client sur une carte. Cette nouvelle vue sera utilisée le plus souvent pour faire du BI, c’est pourquoi je ne pense que cette fonctionnalité était la plus urgente à sortir étant donné qu’OpenERP cible en premier lieu les PME.
    Camptocamp a aussi présenté son Webkit report engine disponible dans les addons officiels d’OpenERP dont le but est de  faciliter la génération de rapports.
  • Le connecteur OpenERP-Magento présenté par Akretion et qui permet de synchroniser les données entre la plate-forme libre d’e-commerce Magento et OpenERP pour déléguer à ce dernier la gestion du back-office. De nouveaux connecteurs seront bientôt disponibles pour les autres solutions d’e-commerce. Pour avoir plus d’informations sur ce connecteur, je vous conseille l’article suivant : Comment faire communiquer OpenERP et Magento.
    Akretion a aussi présenté en coopération avec Anevia son module fleet maintenance de gestion des contrats de maintenance.
  • Un module de gestion de la production se basant sur les process MRP II développé conjointement par Ting et Avanzosc. Ce module vient combler les manques constatés dans la partie production offerte de base dans OpenERP et implémente des concepts plus avancés et permet d’affiner la modélisation des ressources et des différentes tâches. À mon avis, ce module est prometteur. En effet, j’ai vu pendant la présentation plusieurs fonctionnalités qui pourraient répondre à quelques besoins exprimés par l’un de nos clients et qui étaient impossibles à satisfaire en utilisant les modules disponibles.

 

Jour 2

Lors de la deuxième journée, plusieurs ateliers ont eu lieu pour favoriser les échanges entre OpenERP, la communauté et les partenaires. Les ateliers proposés étaient les suivants :

Les comptes rendu des ces divers ateliers et les actions décidées seront bientôt publiés par OpenERP sur slideshare.

 

Conclusion

Côté stratégie, les chiffres semblent conforter la société OpenERP dans son choix de changer de statut. Et en tant qu’éditeur de logiciel opensource, OpenERP va devoir entretenir sa communauté et lui proposer régulièrement de nouvelles fonctionnalités innovantes. Je suis personnellement impatient de découvrir la version finale du nouveau client web tant la démo était prometteuse en termes de temps de réponse et facilité d’utilisation. Le nouveau module de gestion de la production devrait lui aussi mieux répondre aux besoins des entreprises. Juste un bémol, en discutant avec divers participants, je me suis rendu compte qu’ils attendaient des améliorations dans la gestion comptable mais rien n’a officiellement été présenté dans ce sens. Les principaux reproches ont donc été remontés durant l’atelier correspondant. À suivre donc, la réponse d’OpenERP à ces attentes !

 

Un commentaire sur “OpenERP Community & Partners Days 2011”

  • comment fait pour accédé à cet image? svp
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha