La revue de presse d’Henri: Semaine 11

Avertissement: Cette chronique se veut légère, joyeuse et instructive sur des sujets divers et variés. Elle n’a pas la rigueur éditoriale habituelle de ce blogue. « I do not fear computers, I fear the lack of them. » (Isaac Asimov)

Aujourd’hui, c’est la revue où on se rend compte que mettre dans le titre le numéro de la semaine c’est pas super pérenne quand on change d’année… Bogue de l’an 2000 à petite échelle Mesdames et Messieurs. Mais bon, pour conserver la compatibilité descendante on continue quand même en se disant qu’il y a 52 semaines, suffit de bien choisir les dates de publication. J’ai donc caché le problème sous le tapis pour l’instant :-) Dette technique? Je fais ce que je veux d’abord, na et puis c’est tout.

Et en plus, ça tombe bien parce que j’ai décidé de vous parler d’innovation. Pas du gars qui a inventé comment remplir un verre de bière par le bas (http://www.dailymail.co.uk/news/article-1341655/Bottoms-The-ingenious-beer-pouring-device-make-festival-queueing-thing-past.html), mais de ce qu’on appelle anglissisement un « game changer ». Les trucs qui tuent qui vont changer le fonctionnement de l’humanité à plus ou moins long terme. L’électricité, l’ordinateur, la pilule anticonceptionnelle, la téléportation (ok, ça, on l’a pas encore, mais plusieurs très jolis trous perdus du fin fond de la France où il n’y a pas de boulot comptent pas mal là-dessus pour se développer).

Commençons par un truc qui me fascine, le 3D Printer. Un genre d’imprimante laser qui dépose de successives couches de matière pour créer un objet en 3D. Avant les objets étaient en plastique et tout bête. Maintenant, ils arrivent à avoir des pièces mobiles et à déposer des métaux. Déjà, je suis fasciné devant le concept et ensuite, ça implique plein de choses:

  • Plus de perte de matériaux, car l’impression utilise exactement ce qui est nécessaire
  • Plus besoin d’industrie. On peut imprimer n’importe quoi avec la même machine
  • Plus besoin de production de masse. Tu peux créer un modèle sur autocad, le vendre sur internet, quelqu’un l’achète et l’imprime. S’il l’aime plus en bleu, il change le modèle et met bleu.
  • On peut générer des objets qui sont à ce jour non assemblable. Grosse contrainte actuelle. Un ingénieur doit concevoir une machine, mais aussi penser au fait qu’on doit l’assembler. Là, plus besoin, si ça se modélise, ça s’assemble
  • Et mon préféré, mes petits qui habitent dans leur trou perdu de tout à l’heure, ils n’ont plus besoin d’attendre le camion de livraison mensuel. Ils vont au 3D Printer du village et hop, ils impriment l’objet. Fin du transport de marchandises.

http://www.economist.com/node/18114221?story_id=18114221&CFID=165032831&CFTOKEN=79311865

Et, déjà que je suis complètement scié, on m’annonce que dans pas long, on va aussi imprimer de la peau et des os. Science, je verse une larme.
http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-12507034

Sur un thème différent, il y a ce que je vais appeler l’ère des super-héros. Vous avez sûrement entendu parler de gentils Américains qui veulent devenir des super-héros dont on fait ensuite des films. Ce qui augmente le recrutement des super-héros. Mais là, une nouvelle race de super-héros commence à prendre le pas. Appelons-les les gentils hackers. Nous les avons vus durant l’épopée Wikileaks. Et en plus c’est du super-héros Marvel. Pas tout blanc, on est pas toujours d’accord avec eux, ça se la pète un peu, mais c’est tellement plus humain. Bon, un exemple, Anonymous (WE ARE ANONYMOUS, WE ARE LEGION, WE DO NOT FORGIVE, WE DO NOT FORGET, EXPECT US… quand je dis qu’ils se la pètent un peu) qui menace de détruire la Westboro Baptist Church (WBC) s’ils ne cessent pas leur activité.

Pour ceux qui ne connaissent pas la WBC, c’est plein de gens sympas qui font des choses comme manifester lors d’enterrement de soldats américains morts au combat en disant que c’est bien fait pour leur gueule et que c’est la justice divine (je simplifie en un peu, mais c’est pas beaucoup plus évolué que ça). La Cour Suprême a déclaré récemment qu’il s’agissait de liberté d’expression. Rendu là, j’attends ardemment le moment où le coup de pied au derrière sera aussi de la liberté d’expression… et pendant ce temps, vive Anonymous!
http://skepchick.org/2011/02/anonymous-tells-westboro-babtist-church-to-cease-and-desist/
http://en.wikipedia.org/wiki/Westboro_Baptist_Church

Intermède « j’en reviens pas ». Pas « game changer » du tout quoique… Y’a un gars qui a couru 365 marathons en 1 an… Là où c’est rigolo c’est que comme c’est à peu près imbattable, j’aurai été lui, je m’y serais pris une année bissextile pour être sûr d’avoir le maximum. Physiquement c’est bien, tactiquement, c’est moyen quand un petit japonais va faire le 366e
http://www.aolnews.com/2011/02/07/marathon-man-stefaan-engels-runs-365-marathons-in-a-year/

Quelques mini « game changers »:

À plus petite échelle et pour que je puisse me fendre d’un petit « Apple c’est des méchants ». Ils ont interdit les applications de renvoyer sur un site internet pour faire une souscription au lieu de passer directement par l’application. Pour ne pas perdre le 30% de commission qu’ils ponctionnent dans ce cas. Donc, vous êtes « The Economist » et les gens peuvent s’abonner en ligne à votre revue. Vous lancez une très sympathique application en ligne qui propose évidemment de s’abonner sur le site et tout le monde est content. Et hop, après coup, Apple vous dit non non non, il faut passer par l’application et leur donner 30%. Donc soit vous perdez 30% de marge (a.k.a. beaucoup) ou vous faites payer vos abonnées 30% s’ils ne sont pas assez futés pour aller sur le site directement.
http://thinkvitamin.com/web-industry/why-you-should-fight-apples-subscription-extortion

Bon, ok, en contrepartie, chez Microsoft, on interdit les applications open source sur le marketplace… Doh
http://lwn.net/Articles/428550/rss,
mais bon, d’un autre côté, ils se sont mis à nous aider à nous débarrasser d’IE6 (mais je pense que c’est parce que même eux ils en ont marre)
http://www.engadget.com/2011/03/04/microsoft-kicks-off-effort-to-rid-the-world-of-internet-explorer/

Je diverge encore un peu du sujet principal, mais c’est pour la bonne cause. Un petit article amusant disant combien de sous vous auriez si au lieu d’acheter des produits Apple vous aviez acheté l’équivalent en actions Apple. Pour un Powerbook G3 250 à 5700$ (en fait c’est pas si cher de nos jours un mac…) vous auriez 330563$ (oui oui, vous avez bien lu)
http://bits.blogs.nytimes.com/2011/03/10/if-you-bought-apple-stock-instead-of-products/

Deux minutes sur Pwn2Own dont j’ai déjà parlé. Le concours annuel de hacking des fureteurs. Cette année, ils ont ajouté les téléphones portables. Et les résultats sont un peu différents de d’habitude. D’habitude, IE meurt 3 ou 4 secondes après de début. Cette année, Safari, mort au combat en 5 secondes. Par des Français d’ailleurs. IE a suivi. Chrome et Firefox ont survécu et Google ont donc gagné leur pari, car ils avaient offert une surprime à celui qui réussirait. Côté portable, iPhone et Blackberry sont tombés. Android et… oui… vous avez deviné… Windows Phone 7 ont survécu.
http://androidcommunity.com/android-survives-pwn2own-hacking-contest-20110311/

Je diverge, je diverge, revenons au sujet principal. Le dernier « game changer » s’appelle Watson. C’est d’IBM (ouais, ils font des bons trucs aussi, pas seulement des serveurs d’application). C’est un ordinateur qui joue à Jeopardy avec les plus grands champions… et gagne. Regardez les vidéos, c’est assez sympa.
http://www-03.ibm.com/innovation/us/watson/index.html
https://www.google.com/reader/view/?tab=my#search/watson/0 (une petite blague sur le sujet)

C’est tout pour cette fois, comme disait la WBC, « always code as if a huge homosexual rappist would maintain it afterwards ».

1 commentaire pour “La revue de presse d’Henri: Semaine 11”

  1. A propos de Watson, même si le travail ne date pas de cette semaine, il est bien de mentionner aussi que le prix Turing 2011 à été attribué à un chercheur spécialiste en apprentissage automatique/intelligence artificielle.

    http://www.infoq.com/news/2011/03/turingaward_valiant

Laissez un commentaire