La crise économique, une opportunité à ne pas rater !

La crise économique, une opportunité à ne pas rater !
L’actualité financière et les perspectives économiques mettent sous pression les budgets des DSI. Les coups de rabot budgétaires ont le mérite de mettre en évidence les sujets perçus comme les plus importants et urgents.
Arbitrer entre maintenir à flot l’activité métier ou la transformer est un choix difficile pour chaque Direction : « run the business or change the business » ? Les investissements SI sont soumis également à ce dilemme.
Néanmoins, les entreprises qui sauront mettre à profit cette période troublée pour se transformer sauront en bénéficier plus tôt. Alors que celles, qui ne le feront pas, n’auront pas eu le temps de le faire avant la prochaine crise, qui les paralysera à nouveau.
Dans une logique de recentrage des investissements SI, la question est donc de bien identifier les sujets qui permettent d’obtenir une réduction significative des coûts opérationnels et de rentabiliser à court terme la transformation des activités. Il faut bien l’admettre, cet exercice nécessite une bonne dose de créativité et d’innovation.

En période de crise, faut-il ignorer les innovations technologiques ?
La question n’est pas tant la technologie, mais plutôt si les signaux de changement concernent la technologie. L’année 2012 sera-t-elle technologique ? Nous en sommes convaincus en considérant les évolutions suivantes :
L’émergence du « big data ». Le buzzword BigData, qui existe depuis 10 ans, prend une forme réelle aujourd’hui dans les télécommunications, la banque et le commerce en ligne pour exploiter les immenses quantités de données clients (tickets de communication, opérations bancaires, parcours internet, etc.) pour mieux les adresser.
• L’émergence des nouveaux canaux – Smartphone et Tablette – de distribution et de relation client, qui passent du statut d’outils de communication d’entreprise à celui de canal de distribution et de relation client, à l’instar des sites Internet il y a 10 ans. Les investissements sur ces canaux vont devoir se pérenniser et les applications mobiles devront s’inscrire durablement dans les stratégies multicanales des entreprises.
• L’analyse et la simulation deviennent une réponse nécessaire pour faire face aux bouleversements des contextes économiques et financiers. Mes marges sont-elles toujours positives en cas d’une augmentation des taux de financement du Besoin en Fonds de Roulement ?
Ces 3 évolutions majeures entrainent avec elles des défis technologiques importants, qui nécessiteront toute l’attention des meilleurs talents de la DSI.
Le management des SI ne pourra plus se résumer à un alignement sur les processus métiers. Il devra reconnecter l’innovation technologique et ses opportunités aux enjeux et aux perspectives business. Et ça, c’est une bonne nouvelle !
La maitrise des usages et des opportunités technologiques appliquées au business deviendra la clef qui permettra de faire la différence en sortie de crise ou avant le commencement d’une nouvelle.

Sur quels sujets technologiques investir ?
Les sujets technologiques sont nombreux. Il convient d’aborder la réflexion sur l’usage métier avant de se lancer dans une veille « à tout-va ». A notre avis, les sujets suivants seront incontournables :
• L’écosystème NoSQL qui sert de fondation au Big Data : batch distribué Hadoop, bases de données spécialisées (contenu, graph, clef/valeur, multidimensionnelle, grille), traitement de flux d’évènements (CEP)
• La convergence entre grille de données et grille de calculs, qui fournit une nouvelle génération de serveurs d’applications capables de supporter les systèmes mutualisés de très grande taille
• La programmation parallèle pour tirer profit des évolutions matérielles des multi-core, GPU et grid computing et rendre abordable les systèmes de calculs et de simulation
• L’industrialisation des développements Smartphones et Tablettes pour iOS, Android, Windows Phone et Blackberry tout en alliant l’excellence de l’expérience utilisateur à la pérennisation des investissements sur des plateformes techniques encore en pleine mutation
• La multiplication des connexions des objets physiques à l’Internet (smartphone, tablette, table, TV, véhicule, …) va permettre de suivre et de faire interagir le monde de l’information avec celui des actifs physiques, sans intermédiaire humain.
• L’évolution des infrastructures Cloud, qui devront renforcer leurs solutions permettant l’intégration entre « SI Cloudifié » et SI existant et le durcissement des systèmes de sécurité applicative au fur et à mesure du déploiement de nouveaux services complexes.
• L’hégémonie de HTML5 sur les technologies IHM et l’impérative nécessité de maitriser industriellement les technologies Javascript

La contrainte : aller vite
Indépendamment des sujets choisis, la pression budgétaire augmente celle sur les délais d’obtention de résultats rapides. Il devient donc impératif d’être efficace dans l’identification des usages sectoriels et la maitrise des nouvelles technologies.
La R&D OCTO est orientée dans ce sens, en structurant transversalement l’analyse des opportunités technologiques et l’identification des usages dans les secteurs : Banque, Assurance, Télécoms, Media, Internet, Energie, Distribution et Services.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha