Interview des orateurs OCTO pour la conférence Agile France

Bonjour ! Tu a fait une session lors de la conférence Agile France. Qui es tu ?


Pierre
Pezziardi

Je suis Directeur Technique pour OCTO : un électron libre qui défriche de nouvelles offres, pour ce que fera OCTO à moyen terme. Je m’occupe de la microfinance, de transformation Agile et Lean et d’ERP Open Source ces temps ci.


Guillaume
Duquesnay

Je m’appelle Guillaume Duquesnay et je combat le Plouf. Je travaille chez Octo Technology depuis 5 ans. J’y suis entré en tant qu’expert Java JEE, avec une expérience des approches itératives. J’exerce principalement en tant que Coach Agile depuis 2 ans, et j’accompagne ponctuellement des personnes dans l’amélioration de leur productivité personnelle.


Christophe
Thibaut

Christophe Thibaut, chez OCTO depuis 5 ans, je suis coach agile.


Jonathan
Scher

Jonathan Scher, chez  OCTO depuis le début de l’année, consultant agile.

Plusieurs personnes ont souligné la diversité des sessions à cette conférence. En quoi ta session y a t’elle contribuée ?


Pierre Pezziardi : Elle avait pour objectif de réaliser un réel pont entre les cultures. L’Agilité est souvent présentée par et pour les praticiens. Je souhaitais donner une vision de manager autour de ces changements. Nous devons lever le voile sur l’organisation de la DSI, sur la relation entre les DSI et leurs utilisateurs. J’ai eu la chance de m’adresser aux deux parties, et je souhaitais retranscrire ces dialogues.

Guillaume Duquesnay : Ma session n’a pas grand chose à voir avec l’agile. Elle présente avant tout un message fort, raconté de manière ludique et décalée. J’y conte une histoire
courte. Pour les participants, c’est rafraichissant et dynamisant.

Christophe Thibaut : Ma session parlait de TDD sous un angle nouveau, en le comparant à la course d’orientation.

Jonathan Scher : Les sessions traitent souvent de l’agilité et de ses outils comme un remède miracle à tous les maux. Je souhaitais attirer l’attention sur les difficultés que j’ai pu croiser lors de la mise en place de l’Agilité. Son message : vous souhaitez devenir Agile ? Attention : n’embarquez pas sans but, et sans indicateurs SMART !

Etre orateur à cette conférence, qu’est ce que ça t’a apporté

Pierre Pezziardi : Dans mon discours, je suis parfois maladroit, voire même cryptique. Je cherche les coups, les baffes. Mon objectif était d’aller une nouvelle fois à la rencontre de mon public.

Guillaume Duquesnay : Des retours agréables, un ambiance bienveillante, et plus généralement du plaisir ! Je souhaitais entrainer d’autres à combattre le plouf. Mission accomplie : j’ai été appelé pour faire rejouer cette session. Il est important pour moi de livrer du contenu régulièrement…

Christophe Thibaut : Cela m’a permis de retrouver la communauté, de prendre des nouvelles d’amis que je n’avais pas vu depuis longtemps, et de transmettre mes idées et mes retours d’expérience.

Jonathan Scher : Cela m’a permis de discuter, de confronter mes points de vue, et d’apprendre d’autres expériences.

Tu as vu d’autres sessions. Laquelle as tu préférée, et qu’est ce qu’elle t’a apporté ?

Pierre Pezziardi : La session de Pascal Van Cauvenberghe sensibilisait merveilleusement bien au BUT, à la finalité de vos démarches. C’est par cette sensibilisation que commencent bien des missions. Je reprendrai volontiers les outils qu’il nous a proposés.

Guillaume Duquesnay : Deux sessions ont retenu mon attention. Celle de Pierre Pezziardi, sur le Lean, avait un sujet original et un message important. J’ai beaucoup aimé l’humilité avec laquelle Pierre a délivré son message. Celle de Bernard Notarianni, sur la contractualisation et l’engagement dans des projets agiles était également très concrète. Il y proposait cinq critères pour choisir régie ou forfait. C’est particulièrement important de bien contractualiser l’Agile, car le contrat servira ensuite de cadre pour l’intervention.

Christophe Thibaut : La session d’Esther Derby sur les structures invisibles dans l’entreprise. Elle m’a apporté :
– une prise de conscience sur la tendance naturelle d’un groupe à freiner l’action et bloquer les décisions
– des références bibliographiques nouvelles sur le développement des organisations
– des concepts élémentaires pour identifier les possibilités de changement dans une organisation

Jonathan Scher :
En tant qu’organisateur de cette conférence, je n’ai pas pu suivre de session. Mais j’ai beaucoup échangé avec les participants hors des sessions.

Comment vois tu aujourd’hui l’investissement d’OCTO dans l’Agilité ?

Pierre Pezziardi : 100% de nos missions se font avec ces valeurs. Nous le mettons en pratique au quotidien, pour du logiciel bien sûr, mais pour des études également ! Nous bâtissons nos livrables itérativement, en s’alignant régulièrement dessus avec le client. Nous nous investissons également dans la tranformation des DSI en intervenant à ce niveau, que certains appellent « Gouvernance Agile ». Nous aidons les équipes à délivrer des produits en toute autonomie, et nous créons des dynamiques de standardisation collaboratives et emergeantes.

Guillaume Duquesnay : OCTO s’engage auprès de ses clients. Nous sortons des équipes, nous allons vers la DSI et au delà. Nous faisons du Lean avec la prod’, et de l’AMOA Agile. Le passage d’une équipe à l’Agile provoque une onde de choc, dont nous accompagnons la propagation. Tu as déjà vu des Product Owner féliciter leurs équipes de développement ? Nous avons eu une belle réussite lorsqu’un Directeur Marketing a envoyé un mail de félicitation à l’équipe de développement.
L’Université du Système d’Information (USI) nous permet d’exposer notre vision de l’Agilité. Nous souhaitons développer une culture de l’Agile chez vous. Aujourd’hui, nous nous efforçons d’implanter une agilité lucide, pour ne pas tomber dans le travers du OuiOui. Une équipe agile a peu de moyens pour résister à la pression d’un manager. Nous accompagnons les manager pour qu’ils ne « cassent » pas leurs équipes au bout d’un an.

Christophe Thibaut : OCTO aide ses clients à mettre en place une démarche de développement agile adaptée à leur contexte, en s’appuyant essentiellement sur la motivation des consultants, coach à développer leur savoir faire dans ce domaine. Le blog OCTO reflète (entre autres sujets) cette activité d’accompagnement vers l’agile. OCTO réalise également des projets de développements en mode agile. OCTO finance  la participation individuelle à des conférences agiles telles que XP days, agile france, et agile 2010.

Jonathan Scher : Aujourd’hui, OCTO sort des sentiers battus et s’attaque aux problématiques concernant l’entreprise dans son ensemble. Développer une équipe uniquement créé un déséquilibre. Nous accompagnons nos clients sur cet aspect, dès le début.

As tu un message à faire passer à nos lecteurs ?

Pierre Pezziardi : Ma session a été filmée. Regardez la dès qu’elle sera publiée sur le site d’Agile France, et discutons en !

Guillaume Duquesnay : Le plouf est parmi vous ? Apprenez à le combattre !

Christophe Thibaut
: En 10 ans les choses ont évolué, quoique lentement. Nous ne sommes plus à l’époque où TDD était une pratique incongrue. Mais l’agilité, là où elle réussit, pose la question des relations entre l’équipe et le reste de l’entreprise, en mettant en avant pragmatisme, responsabilité et épanouissement. Adopter une démarche agile, c’est commencer à transformer son entreprise, et ce type de transformation est souvent très lent, prenant, et risqué. C’est une aventure à part entière ! Donc mon message est : prenez votre courage à deux mains et connectez-vous à ceux, informaticiens ou non, qui vont dans la direction de l’agilité.

Jonathan Scher : Si cet article vous a donné envie, l’USI est dans deux semaines, Agile Tour sera près de chez vous en Octobre, et la conférence Agile France revient l’année prochaine.

Question bonus à Pierre Pezziardi : Tu organise une conférence similaire, l’Université du SI (USI), qui se déroulera le premier et deux juillet. En quoi ces deux évènements sont ils complémentaires ?

Pierre Pezziardi : Le manifeste de l’USI est « pour une informatique qui transforme nos sociétés ». Nous nous adressons tant aux geek qu’aux boss. L’USI est un véritable fuild tank pour déployer l’Agile. Nous nous attaquons à l’extension de certains principes à toute l’entreprise. Comment décloisonner et co-contribuer, avec un service achat distribuer ? Nous appuierons le principe d’ouverture du SI, et son amélioration continue !