DevTeach Montréal : Un succès à plus d’un titre !

Voila un mois que DevTeach est terminé. Quelques tranches de foie gras plus tard, il est temps de vous faire part de mon impression sur cette fantastique semaine chez nos cousins : Cette édition est incontestablement un succès, et les raisons de ce succès sont multiplesLes speakers et le contenu tout d’abord. A voir l’affiche et le programme, il y avait fort à parier que cette semaine serait enrichissante. Les organisateurs de DevTeach ont en effet réussi à proposer un programme diversifié à la fois dans les thèmes proposés (Agile, Architecture, .NET, SQL Server) que dans la profondeur des sujets abordés (Initiation Entity Framework, plongeon au coeur de son système de gestion des états par Julia Lerman). Je vous laisse lire mon whaaaaooo de la semaine en fin de billet.

Deuxième élément de succès : la proximité DevTeach est une conférence à taille humaine : 8 salles en parallèle, 200 à 300 personnes inscrites,un nombre important de speaker (1 speaker pour 4 attendies). Rajoutons un repas assis et des couloirs larges favorisant les discussions et nous avons une machine à interaction. On est loin des conférences magistrales de centaines ou de milliers de personnes. Chaque session est le théatre de questions/réponses qui la rendent d’autant plus intéressante. Inutile de dire que les sessions se poursuivent dans les couloirs. Il n’y a pas 150 stands de partenaires à visiter, mais des discussions à terminer ! Beaucoup de ces éléments m’ont d’ailleurs rappelé l’université du SI

Troisième élément de succès : l’ambiance. La conférence en elle-même est placé sous le signe de la simplicité et de la convivialité. On retrouve ces caractéristiques aussi bien dans les sessions que dans les intermèdes (les repas au son du RockBand du groupe d’usager ;-)).Rajoutons à cela deux soirées très sympathiques que sont le repas des speakers et la soirée billard du groupe d’usager et le tour est joué !

Conséquence entre autre de la proximité et de l’ambiance, DevTeach est un lieu de réseautage. Il est l’occasion pour des speakers (ou pas) du monde entier (dont une partie de francophones) d’échanger en toute simplicité. Ces rencontres sont souvent le point de départ de nouvelles collaborations, comme cela est le cas pour OCTO et RunAtServe via le SilverlightTour.

Enfin, et à titre plus personnel, les sessions que j’ai eu l’occasion d’animer avec Fabrice ont été plébiscitées (nos 4 sessions sont classées dans les 7 premières de la track .NET). Une bonne partie de ces sessions est inspirée de notre sessiontéléchargeable sur le site de l’USI 2008

Je ne peux donc que vous recommander d’aller à DevTeach Vancouver en juin prochain. Voici un coupon de réduction de 50% pour les 30 premiers à l’utiliser, valable jusqu’au 10 février :

Merci Fabrice pour cette nouvelle collaboration.

Merci à l’équipe DevTeachet à la communauté .NET de Montréal pour cette excellente semaine.

Mon  » whaaaaooo  » de la semaine

Il va aux deux sessions de Greg Young auxquelles j’ai assisté. La première intitulée  » TDD in a DBC world  » traitait de la complémentarité entre l’utilisation de contrats et le développement piloté par les tests. L’un permet d’exprimer simplement ce que ne sait pas gérer l’application, l’autre de ce qu’elle fait. Essayer d’exprimer l’ensemble des cas d’erreur et des limites de l’application via des tests unitaires (TDD ou pas) est en effet laborieux. Notons au passage que les contrats arriveront avec C# 4.

Greg, dont le talent de conférencier est indéniable, a également retenu mon attention sur sa session  » Command and Query « . La base de son exposé est simple: Un élément de notre application ne devrait pas être à la fois chargé d’effectuer des commandes et de retourner des informations. Outre le fait d’apporter une plus grande clarté dans notre code (si une méthode retourne quelque chose, je sais qu’elle ne modifie pas l’état de mon système), cette manière de concevoir permet une scalabilité en lecture. Peu d’applications (ou de fonctionnalités) ont en effet besoin d’une fraicheur instantanéedes données en lecture. Dès lors, si les fonctionnalités de requêtage sont bien isolées il est possible de les dupliquer et de répliquer les données maîtres.

Mots-clés:

Laissez un commentaire