De retour du Adobe Développeurs Exchange RIA 2010

J’étais mardi dernier au Adobe Développeurs Exchange RIA 2010. Après une année où on a dit que Flash était mort et enterré par HMTL5 et la politique d’Apple, Adobe est toujours là, plus en forme que jamais. Voici ce que j’ai retenu de cet après midi, présenté par David Deraet, Mickael Chaize et Yann Chevalier…

Tendance

Adobe a pour intention de faire de Flash/Flex Le langage multiplateforme. Son ambition d’ici la fin du premier semestre 2011 est d’être capable de fournir des « apps » construit en Flash/Flex sur toutes les devices possibles et imaginables (Google TV, SmartPhone, etc…). A l’heure actuelle, et via un runtime Air 2.5, il est déjà possible d’acheter des « apps » en Flash/Flex ainsi sur l’Androïd store. On a d’ailleurs eu le droit à quelques démos sur la toute nouvelle Samsung Galaxy Tab, livrée de base avec Air 2.5.

Grâce aux dernières concessions d’Apple, la R&D Adobe s’est relancée dans la construction d’un compilateur vers l’Objective-C, qu’ils espèrent disponible au premier semestre de l’année prochaine.

En ce qui concerne Windows Mobile 7, Palm OS et BlackBerry, c’est dans le « pipe » apparement.

D’ailleurs,  le BB PlayBook, la tablette de BlackBerry, gèrera nativement les applications Flash, qui seront, apparemment, vendable tel quel sur le « store » associé.

Nouveautés de Flex « 4.5 « , nom de code « Hero »

Des nouveautés essentiellement centrées sur le mobile :

  • Ajout des composants graphiques spécifiques aux mobiles
    • Deux nouveaux conteneurs de hauts niveaux : MobileApplication et TabbedMobileApplication
    • ActionBar : bar d’action contextuelle
    • ViewNavigator : composant de navigation entre les pages
      • les vues sont maintenant détruites/reconstruites à l’usage, mais la données, elle, est conservée en cache (pas de rappel de service par exemple)
    • Customisation des composants usuels à l’expérience mobile
    • Pour les heureux possesseurs de téléphone fonctionnant sous Androïd, je ne serai que trop vous conseiller de télécharger sur le store l’application « Tour Mobile de Flex »
  • Gestion des interactions et devices spécifiques aux mobiles
    • Multitouch
    • Acceleromètre
    • Camera/Appareil Photo
    • Géo-localisation
    • Appel au navigateur web
  • « Spark »isation des composants oubliés dans la V4
    • Datagrid
    • Form
    • Image
  • Possibilité d’insérer des composants Sparks dans des conteneurs Halo et mx.
  • Possibilité de paramétrer la gestion des RSLs par le compilateur
    • on ne tire que les RSLs que l’on utilise, et seulement une fois si la RSL est utilisé plusieurs fois.

Nouveautés de Flash Builder « 4.5 « , nom de code « Burrito »

Globalement Flash Builder continue de se mettre à niveau avec d’Eclipse :

  • Snippets de composants MXML et AS3
  • Génération automatique de méthodes (getter/setter, méthodes surchargés…)
  • QuickFix
  • Organisation des imports
  • Gestion des projets mobiles
    • Choix du mode de compilation (pour Androïd seulement pour le moment)
    • Lancement sur émulateur
    • Possibilité de lié le mode debug de Flash Builder au projet lancé directement sur le device.

En vrac

  • Live Cycle Data Services peut maintenant se brancher sur du .NET
  • Intégration d’une synergie Flash Builder / Catalyst et donc développeur/designer
    • Un développeur peut créer des composants « skinnables » sur lesquels le designer va pouvoir directement travailler en important dans Catalyst le projet Flash Builder
  • API 3D, nom de code MoleHill, qui pourra attaqué directement la carte graphique
  • Accélération graphique de la vidéo, tout format, via l’API « Stage Video » (et plus seulement H.264)

Et j’en oublie je pense…

Mes impressions

Je suis plutôt enthousiaste quand aux orientations mobiles apportées à Flash/Flex. Si la compilation pour IOS tient ses promesses, je pense qu’à l’avenir ce sera une solution à pousser à nos clients pour qui le multiplateforme est un enjeu.
Adobe affiche clairement ne pas être effrayer par l’HTML5. David Deraedt disait clairement qu’Adobe n’est pas près d’être rattrapé par le couple Canvas/Javascript. L’accélération 3D et la nouvelle API de gestion des flux vidéos en sont les derniers exemples. Est-ce que c’est en partant de ce constat qu’Apple à fait un retour arrière sur les cross compilateur ? Surtout depuis que les arguments de Steve Jobs concernant les performances de Flash sur la batterie ne semble plus être d’actualité… L’avenir nous le dira !
Enfin, je ne peux qu’applaudir les efforts fait par Adobe pour améliorer la productivité de Flex via les dernières évolutions du langage et de Flash Builder. Il ne me manque plus que des outils d’audits et un équivalent de Fitnesse/GreenPepper pour que considère ce langage comme aussi productif que Java ! Je vais retourner voir les dernières évolutions de Flex Monkey, tient…

5 commentaires sur “De retour du Adobe Développeurs Exchange RIA 2010”

  • Attention à la fragmentation du web que ce genre de technologie favorise. http://www.zdnet.fr/actualites/le-web-risque-la-fragmentation-selon-tim-berners-lee-39756318.htm
  • Si par outils d'audit tu penses à qualité du code, il y a déjà tout ce qu'il faut, même sonar : http://docs.codehaus.org/display/SONAR/Flex+Plugin
  • @Philippe : Je ne comprends pas le lien entre votre remarque, votre url et la stratégie d'Adobe... @Alexandre : Effectivement Alexandre, mais, à mes yeux, il manque l'essentiel : la mesure de la couverture de code... La dernière fois que j'ai voulu mettre en place FlexCover, j'ai failli m'arracher les cheveux et surtout je n'ai pas réussi à automatiser son lancement...
  • La version 4 de FlexMojos supporte la couverture de code : https://docs.sonatype.org/display/FLEXMOJOS/Test+coverage+support
  • Yeah ! C'est une bonne nouvelle ! Merci Florian !
    1. Laisser un commentaire

      Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


      Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha