Comment s’inspirer des méthodes scientifiques dans l’innovation produit ! [Part III/III]

Dans les deux épisodes précédents, nous avons vu comment l’innovateur en entreprise peut s’inspirer des chercheurs pour concevoir et réaliser des expérimentations de façon rigoureuse.

Dans cette dernière partie, abordons l’après : comment analyser et partager les résultats de l’expérimentation comme le font les scientifiques pour boucler la boucle d’amélioration ?

Précédemment : la première partie : la préparation  | la deuxième partie : la réalisation

Rappel de la situation, où en sommes nous ?

Arrivée !

“Comment ne pas tomber amoureux de ses idées ?”

Réfuter le modèle

Dans les années 30, Karl Popper distingue les théories scientifiques des théories métaphysiques. Le critère de scientificité d’une théorie est la réfutabilité : une hypothèse n’est considérée comme scientifique que si elle peut être réfutée par une expérimentation.

Par exemple, le modèle de Bohr, théorie élaborée en 1913 sur le modèle planétaire de Rutherford, cherchait à comprendre la constitution d’un atome, et plus particulièrement celui de l’hydrogène. Elle rencontra un succès immédiat car elle expliquait de manière simple ce dernier. Cependant, elle ne put expliquer les atomes à plusieurs électrons (comme celui de l’hélium par exemple). Cette théorie sera alors finalement remplacée par la mécanique quantique en 1925. La théorie quantique, réfutable, fut elle-même et à plusieurs reprises contestée par la communauté scientifique : de nombreuses expérimentations ont été conçues qui auraient pu permettre de les invalider. A ce jour, elles n’y sont toujours pas parvenues. Sa légitimité s’en est retrouvée renforcée.

Ceci implique pour le scientifique un état d’esprit particulier : Chercher sincèrement à tuer la théorie sur laquelle il a parfois construit sa carrière.

Application à l’innovation produit

Dans l’innovation, la théorie c’est le business model. Le principe clé du Lean Startup est de challenger ce business model par des expérimentations.

“Ma vision de l’avenir du recrutement et de notre boîte, c’est le machine learning”, me répond mon boss quand je lui montre les résultats décevants de nos tests utilisateurs, “Tout ce que je vous demande, c’est d’y croire !” Nous sommes en pleine métaphysique.

 

Le patron n’a pas toujours raison ! (src : Le Chat par Geluck)

Le plus grand frein de la démarche Lean Startup dans l’entreprise est le règne des opinions.

Challenger publiquement la conviction d’un décideur par des tests utilisateurs peut être déstabilisant, voire risqué politiquement. Il convient de créer préalablement une culture lean startup, à l’instar de la culture scientifique. Une tactique est de détourner l’assertivité des décideurs du QUOI (« j’exige telle solution ») vers le COMMENT (« j’exige des preuves par l’expérimentation »).

Le “pivot” est l’équivalent d’un changement de théorie dans la recherche scientifique : un changement radical de business model.

Le “pivot” où le changement radical de business model (src : http://slingboards-lab.com/category/Lean-Startup)

Il doit être envisagé quand une suite d’expérimentations infirment les hypothèses fondamentales (changement de cible, de problème à résoudre ou de proposition de valeur). Par exemple Criteo a pivoté trois fois d’un moteur de recommandation de vidéos vers un outil de retargeting à succès.

Après plusieurs mois de résultats décevants, mon patron accepte de lancer une nouvelle expérimentation en parallèle : un service de qualification de CV par un panel de recruteurs, intéressés à identifier les bons profils à la source.

Plusieurs mois encore, ce concept concurrent se révèle étonnamment beaucoup plus efficace (et moins coûteux). Mon patron accepte de pivoter définitivement vers ce concept. Le business model initial est réfuté par la réalité.
Mon boss n’a plus qu’un mot à la bouche, ce n’est plus “machine learning”, c’est “expérimentation” :-)

A retenir - Icon Eucylap from flaticon.com

A retenir pour innover comme un scientifique

  • Sensibilisez les décideurs aux principes lean startup,
  • Restez obstiné sur la méthode (expérimentale) plutôt que sur la solution,
  • Challengez-vous : jusqu’à quel point êtes-vous vous même prêt à remettre en cause vos convictions ?
  • Ne tombez pas amoureux de vos idées, mais du besoin.

Ne tombez pas amoureux de vos idées (src: http://www.artdeseduire.com/drague/comment-faire-declaration-amour-seduire)

“Comment s’améliorer ? ”

Partager

Pour s’améliorer l’équipe de chercheurs procède à une rétrospective qui permet d’échanger Dans l’approche et le protocole de mesure que garde t-on? Qu’abandonne t on ? Que faudrait il ajouter ? Quel pourrait être le prochain chantier ? “

Enfin, quand les résultats semblent intéressants, on peut alors envisager de les publier dans une revue scientifique ou de les présenter à ses pairs lors d’un colloque par exemple.

Colloque scientifique (https://www.pasteur.fr/fr/recherche)

Application à l’innovation produit

A la machine à café, je constate que beaucoup de collègues m’interrogent sur la suite de l’aventure. Je lance sur le réseau social d’entreprise une réunion d’information et de partage sur notre projet. Une quarantaine de participants s’inscrit à l’événement, incluant des personnes de services éloignés que je ne connais pas.

La réunion est un succès. Nous présentons le produit actuel et les résultats. Mais une grande partie des questions tourne autour de la démarche : quelle était l’idée de départ, comment tester, quand changer de modèle, etc…

Partage et échange avec vos collègues pour améliorer votre produit (src:
http://www.lefigaro.fr/)

Lors du café qui suit, je rencontre des confrères travaillant sur des projets d’innovation que j’ignorais et qui emploient une approche similaire.

Deux idées émergent :

  • Lancer au trimestre prochain une conférence de retours d’expérience des projets innovants dans l’entreprise
  • Proposer de participer et témoigner dans des conférences extérieures sur l’innovation, pour s’ouvrir à d’autres contextes, et faire rayonner l’image de l’entreprise.

A retenir - Icon Eucylap from flaticon.com

A retenir pour innover comme un scientifique

  • Partager les retours d’expérience en interne,
  • Partager aussi à l’externe,
  • Échanger beaucoup et souvent pour apprendre et améliorer son produit. Qu’importe la forme, du moment que vous captez du feedback et que vous l’intégrez pour vous améliorer.

Conclusion

La recherche scientifique est un métier rigoureux et ingrat.

Il faut répéter de nombreuses fois ces expériences et parfois tout recommencer car on a pu détecter une erreur dans son protocole de mesure par exemple.

Une théorie scientifique reste valable tant qu’elle n’a pas été mise en défaut par une expérience.

Ainsi pour apporter une pierre à l’édifice scientifique aussi modeste soit elle, on ne peut avancer autrement qu’en expérimentant beaucoup. Il faut valider et tester de nombreuses hypothèses, de nombreuses fois, c’est le prix à payer pour y arriver.

Comparaison n’est pas raison, mais cela devrait vous inciter à être rigoureux : “de la rigueur, de la rigueur et encore de la rigueur”.

La rigueur scientifique comme inspiration méthodologique
(src: http://avenirclimatique.org/nos-valeurs/)

 

Partez avec l’idée que vous ne savez pas.

Le seul moyen d’avancer sans “brûler” trop de temps ou d’argent, c’est d’être méthodique et rigoureux dans votre démarche. La démarche est longue et frustrante.

C’est toutefois un apprentissage précieux qui vous permet de vous poser, de progresser, de changer de cap ou tout simplement d’arrêter temporairement ou définitivement.

A chaque erreur, ne vous découragez pas, vous avez appris et grandi ;-).

Ne vous découragez pas, vous avez appris et grandi (src: http://bridoz.com/)

Inspirez-vous de la démarche scientifique pour maximiser vos chances d’innover avec succès. Apprenez vite de vos erreurs. En avançant par expérimentations rigoureuses et frugales, vous optimisez l’utilisation de votre temps et budget limité pour trouver une pépite inexploitée.

Une intuition n’est rien tant qu’on ne l’a pas testée et mesurée sur le terrain.

“Ne dites plus ‘je pense que’ mais dites ‘je mesure que’” (Christopher Parola)

La démarche expérimentale se résume globalement comme suit:

La démarche en 4 grandes phases d’expérimentation

Pour aller plus loin

Le 20 & 21 Juin 2017, Ash maurya, le créateur du Lean Canvas et la méthode Running Lean anime un workshop pratique de 2 jours avec OCTO : http://www.octo.academy/fr/formation/110-atelier-running-lean-avec-ash-maurya-transformer-votre-idee-en-succes 

Notre démarche StartMeUP https://www.meetup.com/fr-FR/Start-Me-Up/ qui vise à donner les moyens aux entreprises de sortir avec humilité des produits qui “déchirent”.

MeetUp StartMeUp https://www.meetup.com/fr-FR/Start-Me-Up/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce formulaire est protégé par Google Recaptcha