Blockchain Vision – Compte rendu de la conférence du 12 avril

Logo Blockchain VisionJ’ai assisté à la 3ème édition de la conférence Blockchain Vision, organisée par Finyear Labs au palais Brongniart. Voici quelques notes sur des présentations portées sur les performances, la collaboration, la sécurité, la gouvernance et bien d’autres sujets relatifs à la blockchain…

Blockchain, scalabilité & smart contracts : le réseau Lightning

Pierre-Marie Padiou, http://acinq.fr/

Présentation du projet « éclair », ou Lightning, qui est une sur-couche de Bitcoin et vise à améliorer les performances.

  • Micro-transactions « off-chain », dans des channels, qui sont ensuite agrégées dans la Blockchain
  • Permet d’avoir un grand nombre de transactions dans un court laps de temps
  • Résout les futurs problèmes de scalabilité du réseau et de taille de la blockchain
  • Utilise les scripts Bitcoin et les transactions en multisignatures

OctoSmart_Pos

Mon avis :

Une des possibilités les plus prometteuses pour la montée en puissance du réseau Bitcoin, qui nécessite tout de même 4 « Bitcoin Improvement Proposal » (BIP). Elle n’est pour l’instant qu’à l’expérimentation (par différents acteurs), et évoluera donc certainement.

 

Les problèmes ouverts dans la sécurité des blockchains

Nicolas T. Courtois, http://nicolascourtois.com/

  • Les blockchains reposent sur de la cryptographie, et elle n’est selon lui pas bien utilisée dans le cas de Bitcoin
  • L’algorithme de Bitcoin repose sur des courbes elliptiques que personne n’utilise et qui ne sont pas fiables
  • Le minage se concentre de plus en plus (et donc se centralise)

OctoSmart_Pos

Mon avis :

Nicolas nous offre une présentation offensive, qui nous rappelle que la cryptographie est souvent mise à l’écart alors qu’elle est centrale dans le milieu des blockchains. Il met l’accent sur le chiffrement asymétrique, qui nécessite beaucoup d’attention à cause de ses faiblesses. Présenter un clé publique n’est plus si sûr !

Promouvoir les documents en sidechain

Laurent Henocque, https://keeex.me/

Présentation de Kleeex, outil de collaboration.

  • Principe : On hash un document puis on insère celui-ci dans les meta-data du même document (avec d’autres données comme une description, etc)
  • Permet de linker la bibliographie avec d’autres documents (dans le cas de revues scientifiques), de signer (auteur du document), de contrôler l’intégrité et de versionner
  • On l’horodate ensuite dans une blockchain

OctoSmart_Pos

Mon avis :

Solution intéressante pour l’aspect collaboratif lié à la certification de l’historique via la Blockchain. La solution s’est faite challenger sur le fait de montrer les clés publiques, ce qui pourra être dangereux dans un futur peut-être pas si lointain (voir la présentation précédente).

 

Blockchain & sécurité : best practices

Eric Larchevêque, https://www.ledger.co/

Présentation de la société Ledger, qui développe des cartes à puces et un écosystème (Ledger OS) pour sécuriser des clés privées.

  • Dans les blockchains, la clé privée a une place centrale, son vol peut être désastreux et facile à mettre en œuvre
  • Les wallets qui contiennent les clés ne sont pas fiables
  • Certains smartphones (par exemple Samsung Galaxy S6, S7 Edge…) disposent d’une zone d’isolation (ex: ARM Memory Protection Unit) qui permet de stocker des clés dans un environnement protégé, ils ont développé une application l’utilisant : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.ledger.wallet.bootstrap
  • Ils vendent des wallets sécurisées sous forme de clé USB

OctoSmart_Pos

Mon avis :

Ledger est au goût du jour, les solutions qu’ils mettent en place semblent reconnues, robustes, et deviendrons sûrement indispensable dans notre «  monde asymétrique ».

 

La gouvernance dans la technologie Blockchain

Benoît Lafontaine, https://twitter.com/joel1di1

  • Namecoin, qui permet de faire un DNS décentralisé, n’a aucun contrôle sur les noms de domaines. (on peut donc réserver « adidas », s’il n’est pas déjà pris et le garder sans qu’Adidas ne puisse y faire quoi que ce soit)
  • Il est plus difficile de remonter aux malfaiteurs et encore plus de stopper leur activité. Ainsi, une application illégale sur Ethereum ne peut pas être supprimée (s’il n’y a pas de cas de « suicide » implémenté), même si on retrouve l’auteur.
  • Bitcoin a un sérieux problème de gouvernance. Ethereum en a peu, son fondateur, Vitalik Buterin est leader.
  • Dans Bitcoin, les mineurs ont le pouvoir de suivre les updates ou pas, ils centralisent donc la prise de décision (hash-ocratie ?)
  • La technologie Blockchain a un impact, grand ou petit, sur le monde. Cet impact sera différent en fonction de comment on implémente la technologie. Il faut donc se préoccuper de qui la fait et comment elle est faite.

OctoSmart_Pos

Mon avis :

Il n’est évidemment pas objectif, mais Benoît soulève la question elle aussi épineuse de la gouvernance dans la technologie blockchain et les fameuses « Decentralized Autonomous Organisation » (DAO) qui suivent. Il présente également Slock.it, qui a pris cette lancée, et nous invite à suivre son évolution !

Il rappelle enfin que “Ne pas choisir, c’est déjà faire un choix : celui de le laisser aux autres”.

 Blockchain : pour tout type de transaction à fort besoin de confiance

Clément Francomme, https://www.blockchainiz.io/

Présentation de la société Blockchainiz, qui travaille des banques et assurances sur des PoC de blockchain.

  • Dans le cas des blockchains privées, il ne voit pas l’intérêt, autant utiliser le protocole Bittorrent
  • La blockchain permet de réduire les coûts sur les transactions qui coutent cher à l’entreprise (à partir de 10 euros, il faut se poser la question de switcher sur une blockchain)
  • Permet également d’avoir de meilleurs délais
  • Les SI de ces secteurs sont vieillissants

OctoSmart_Pos

Mon avis :

Cette dernière présentation représente bien l’intérêt des acteurs du monde de la finance pour la blockchain, alors que ces derniers en étaient les premières cibles (dans le cas de Bitcoin).

La blockchain peut-elle changer radicalement les SI de celles-ci ? A suivre…

 


logo-octo-academySi vous souhaitez aller plus loin sur ce sujet, OCTO Academy vous propose une formation de 2 jours « La révolution Blockchain : Usages -Technologies – Mise en pratique »