Auteur: Nicolas Mouchel

Archi & techno

Spécifier les POJO pour ne plus les écrire

Les POJO sont souvent des classes pleines de code boilerplate (getters setters, equals…) qui sont facile à générer par l’IDE.

Or générer le code à la compilation est de plus en plus tendance, comme avec Dagger 2 ou ButterKnife.

Des outils ont récemment été créés pour se substituer à l’écriture manuelle des classes POJO, comme AutoValue (respectivement AutoParcel pour Android).

Il est possible en le mixant avec Jackson de sérialiser et désérialiser du JSON.
Cerise sur le gâteau il sera possible d’obfusquer le modèle avec Proguard.
Lire la suite