iBeacon, youBeacon, weBeacon

Abdou nous a introduit dans cet article la technologie iBeacon dans ses grandes lignes. Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous invite à le faire avant de lire celui-ci. Nous allons maintenant aller un peu plus loin pour comprendre concrètement comment iBeacon peut nous être utile, et quelles sont ses limitations.
Il est important de bien saisir que iBeacon est une technologie permettant à un émetteur de signaler sa propre présence, et rien de plus. Ce n’est pas un protocole d’échange, l’émetteur ne sait pas si un récepteur est entré ou sorti de son périmètre et il ne peut pas échanger de messages particuliers avec lui. Il n’est qu’une balise (beacon en anglais) qui émet une transmission à sens unique, et il ne fait qu’annoncer (advertise) qui il est, à la manière d’un phare qui s’identifie par son signal sans savoir si le moindre navire est à sa portée. Par conséquent, toute l’intelligence de la mise en oeuvre d’iBeacon réside dans la pertinence de la localisation de la balise et dans le code de l’application qui l’écoute. Pour une meilleure compréhension de l’article, nous utiliserons le mot iBeacon pour désigner la technologie, et le mot balise pour désigner l’appareil. L’application à l’écoute du signal sera désignée comme récepteur.

Lire la suite

Le push web avec Pusher

Introduction

Depuis que les sites web sont devenus des applications riches, le besoin de push s’est largement manifesté. Il est présent sur des sites de mails, de feeds d’information, de partage de documents, de réservation de billets avec choix des places… Le push web permet de notifier le client d’une certaine information directement depuis le serveur, sans nécessiter de recharger la page du client. C’est typiquement un paradigme qu’on peut utiliser sur un site de messagerie instantanée.

Plusieurs technologies permettent d’implémenter ce genre de comportement, les plus connues étant probablement les WebSockets, les server-sent events (tous deux inclus dans les spécifications HTML5), ou encore le long polling, du web pull simulant du web push, utile sur certains navigateurs des moins récents.
Lire la suite