Auteur: Alexandre Masselot

Méthode

Expéditions polaires et agilité : la fantastique course en 1911 pour le Pôle Sud et quelques racontars modernes

www.octo.chUne expédition polaire et un projet IT ont bien des points en commun. Tous deux partent avec un but, une équipe et des contraintes. Ils partagent des problématiques de risque, d’échec, même si les conséquences peuvent être plus ou moins radicales. Ils partagent aussi une relation spéciale avec les outils mis en œuvre et l’influence du style de leadership. Mais tous deux partagent surtout l’importance de la philosophie qui sous-tend leur réalisation.

Différentes approches pour mener un projet peuvent avoir, comme nous le verrons, des conséquences dramatiques. Et pour illustrer le parallèle entre le monde polaire et celui de l’IT, nous suivrons l’incroyable course pour le Pôle Sud entre Scott et Amundsen ainsi que quelques expériences tirées d’expéditions plus contemporaines.

Mon expérience de développeur, de data scientist, de team lead et plus récemment de coach agile puisent chaque jour leur inspiration dans dix années d’expéditions polaires en autonomie et, encore plus, de l’influence des maîtres de la discipline.

Vision, vie d’équipe, leadership, prises de décision, amélioration continue, attention portée aux outils. L’inspiration est omniprésente. Il est temps de la partager.

La suite (en anglais)

Des slides sont disponibles sur slideshare.

Archi & techno

Visualiser de volumineux flux de données: un problème de transports publics

Les entreprises de transports publics mettent chaque jour à disposition de plus en plus de données. Certaines ont franchi le pas et ouvrent leurs systèmes d’information et exposent même des flux de données en temps réels, comme par exemple les CFF en Suisse, la RATP à Paris ou les TPG à Genève). Des horizons s’ouvrent pour de nouvelles  expériences!

Ces entreprises publient aussi les horaires de tous leurs trajets. En Suisse, l’Union des Transports Publics donne ainsi accès aux horaires des trains, bus, tramways, bateaux et même des téléphériques.

Nous nous proposons de décrire une application construite pour visualiser, en temps accéléré, un jour de l’activité des transports à travers le pays, comme exposé dans ce film. Comme les informations en temps réel ne sont pas encore totalement disponibles à large échelle, nous sommes servis des horaires comme source de simulation. L’occasion était trop belle pour ne pas connecter cette mine d’information à une application mêlant Play/Scala/Akka sur le serveur et Angular 2/Pixi/D3/Topojson dans le browser, liés entre eux par un flux de Server Side Events.

Le but de ce prototype est d’explorer les possibilités pour afficher de gros volumes de données géographiques, en appliquant une méthode décrite dans un précédent post.
La suite de l’article (en anglais).

Archi & techno

Les transitions D3.js m’ont tuer (mon CPU)! Une comparaison entre d3.js & pixi.js

www.octo.chD3.js est certainement la libraire JavaScript  de visualisation la plus complète du moment: les possibilités pour transformer vos données en data viz époustouflantes ne sont en fait que limitées par votre imagination. Et une des clés du succès de D3 réside dans la facilité avec laquelle on peut animer des graphiques grâce aux puissantes selection transitions. Hélas!  Ces animations se payent comptant et mettent rapidement votre processeur à genou. D’où cet article.

Si le problème était tapis dans les méandres de plusieurs projets, il est apparu au grand jour lors de tentatives d’affichage des transports public suisses en temps réel sur une carte. L’outil, basé sur du SVG et D3, proposait des perspectives intéressantes mais la réalisation souffrait d’à-coups et les batteries des laptops disparaissaient à grande vitesse. Une vidéo d’un premier projet est disponible et peut être comparée à une deuxième réalisation, basée sur des techniques présentées dans cet article. Pour rendre le problème encore plus universel, nous nous sommes rendus compte que le simple affichage d’une horloge, basée sur une transition/rotation, pouvait consommer jusqu’à 20% du CPU d’un laptop moderne!

Si D3 n’a aucun concurrent sérieux pour de nombreux problèmes, nous avons décidé d’essayer une autre approche, issue des jeux en ligne. Une libraire (parmi d’autres) permet de se servir de la puissance d’HTML5 et du GPU: pixi.js.

Nous commencerons cet article par une comparaison entre les deux librairies en termes de performance de rendering. Pour clore cet aspect du débat, nous aborderons aussi les transitions CSS natives. Dans un second temps, nous aborderons quelques trucs et astuces pour tirer le meilleur parti de chacun des frameworks et nous verrons même comment combiner les deux.

Le code et les mesures sont disponibles sur github et une démo sur github.io.

Le reste de l’article est en anglais.

Big Data

Industrialiser le développement et déploiement de plugins Kibana (avec Docker)

par Alexandre Masselot (OCTO Technology Switzerland), Catherine Zwahlen (OCTO Technology Switzerland) et Jonathan Gianfreda.

La possibilité de personnaliser des plugins est une promesse forte de Kibana. Nous proposons un article sur comment écrire de tels plugins de A à Z. Mais ce chemin comprend plus que l’écriture per se d’un plugin: il nous faudra aussi aborder des points comme: « comment mettre in place le déploiement continu? », « comment mettre en place un environnement avec des données initiales? » Ces questions nous embarquent dans la construction d’une infrastructure de développement et de CI, basée sur Docker.

La suite de l’article en anglais…

Big Data

Une analyse géographique des articles de Medline

D’où viennent les publications scientifiques ? Une analyse géographique des articles de Medline.

www.octo.chOù et quand ont été publié des articles scientifiques ? Quels pays collaborent-ils le plus entre eux ? Pour tenter de répondre à ces questions, nous avons choisi de nous pencher sur Medline, la base de données de référence en matière de journaux traitant de la biologie et la biomédecine.

“Big Data” n’est pas seulement un buzz word. Ou plus seulement… Un riche ecosystème d’outils se développe, des paradigmes architecturaux ont vu le jour et permettent de relever de nouveaux défis. Une multitude de données publiques sont disponibles, offrant des opportunités d’analyses sans fin.

Pour finalement présenter un outil web interactif permettant d’explorer ces données, nous présenterons une nouvelle méthode de localisation géographique sur la base d’adresse de qualités diverses. Nous décrirons le traitement de ces citations dans un écosystème orienté Hadoop avec Scala, Spark et Zeppelin. Finalement, nous aborderons la partie web, basée sur les librairies JavaScript React et d3.js. Le code source est disponible sur github et l’application disponible sur Amazon AWS.

La suite de l’article est disponible en anglais : Geolocalizing Medline citations.

Agile

De nouveaux défis digitaux en sciences de la vie : dans l’Arc Lémanique et au delà

www.octo.chDans un monde digital plein d’opportunités, les sciences de la vie font face à d’imposants défis. Si le secteur est dynamique, d’un point de vue économique comme scientifique, l’innovation dans le laboratoire doit souvent aller de pair avec une profonde évolution du système d’information.

Dans cet article, nous partons d’une situation locale suisse, dans la région lémanique, pour en extraire les grandes tendances du domaine. Dans un second temps, nous nous penchons sur les problèmes techniques récurrents, qu’ils soient d’ordre technologique ou méthodologique.

Les acteurs des sciences de la vie ont certainement une culture particulière et doivent relever des défis numériques originaux. Mais quand sonne l’heure de la transformation digitale vers plus de mobilité, le Big Data ou l’agilité, il existe une grande convergence avec les défis rencontrés dans d’autres domaines comme la finance, la vente au détail ou les média sociaux. Il est alors opportun de s’inspirer des expériences rencontrées dans ces domaines (et vice versa).

La suite de l’article en anglais: http://blog.octo.com/en/new-digital-challenges-in-life-science-the-swiss-lemanic-area-and-beyond